Quelle bande de gros enfoirés au W3C... Pour une raison encore inconnue, les élites qui établissent les standards du web de demain ont décidé de tenir secrètes les discussions sur l'implémentation du DRM dans HTML5.


Pour avoir déjà bossé en tant que chef de projet sur un standard XML, ce que je peux vous dire, c'est que tout le monde donne son avis, exprime ses besoins et apporte sa pierre à l'édifice. L'idée est de pondre quelque chose qui convienne à tous. Du coup, je me demande comment une discussion à huis clos peut aboutir sur quelque chose de qualité. C'est un non-sens.

Ensuite sur l'existence même d'un DRM au sein d'HTML5, vous connaissez mon avis. Cet EME (Encrypted Media Extensions) sera une API qui permettra d'interfacer les navigateurs avec les systèmes de DRM des diffuseurs (YouTube, Netflix, Apple...etc.). Il deviendra alors impossible (ou très compliqué) de gauler à la volée des vidéos ou des sons comme on peut le faire maintenant.

Après si j'arrête de voir la vie en rose, on pourrait très bien imaginer un DRM qui vous empêchera de récupérer du texte sur une page ou encore des polices de caractère. Le contenu sera protégé à outrance et on ne pourra plus s'amuser à créer de nouvelles choses à partir de contenus existants. Triste.

AUyhM2aGvf7tVoVjaQ6r4Dl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB Rd1H6kmuBWtceBJ Le W3C tient secrètes les discussions sur le DRM dans HTML5

Là où ça devient encore plus moche, c'est que le W3C est à la botte des grosses sociétés et n'oeuvre plus du tout dans l'intérêt des internautes du monde entier. En effet, d'après BoingBoing, toutes les spécifications techniques qu’est en train d'adopter secrètement le W3C ont été fournies par les studios hollywoodiens via des boites comme Netflix ou Microsoft. Ce sont ces derniers qui offrent leurs spécifications techniques clé en main  au W3C qui se contente de les adopter.

Vous me direz, suffira de ne pas suivre ces recommandations pour être tranquille... Oui et non... Disons que tous les navigateurs finiront par être contraints de les suivre. En effet, si demain, par exemple Firefox décide de ne pas supporter l'API DRM d'HTML5, et si YouTube se met à protéger toutes ses vidéos avec un DRM, les premiers sur qui les utilisateurs vont déverser leur haine seront les équipes de Firefox.

Chaque navigateur sera obligé de s'y plier sous peine de voir ses fidèles utilisateurs déserter massivement.

Ouin...

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin