En réaction au projet de loi de El Connerie Khomri, des vidéastes du web ont décidé de réagir et on lancé une initiative baptisée "On vaut mieux que ça". Ils proposent aux gens de relayer les abus dont ils ont été victimes en tant que salariés, mais aussi d'informer autour de soi du projet du gouvernement en utilisant le hashtag #OnVautMieuxQueCa.

L'idée pour le gouvernement, c'est de tirer sur une corde déjà usée afin de transformer les salariés du privé en salariés précaires. Et ça soulève beaucoup de questions...

Comment faites-vous quand vous avez un prêt sur 25 ans pour une baraque et que d'un coup, l'entreprise baisse votre salaire ? Et ces astreintes qui vous obligent à rester à la maison, à côté du téléphone et qui seront décomptées de votre temps de repos ? Et quand vous vous ferez virer en mode plan social alors que l'entreprise se porte bien ? Et quand vous serez obligé de bosser 46h par semaine, sans être payé plus alors que vous devrez quand même assumer la rallonge financière pour faire garder vos gamins après l'école ?

Naitre, bosser et mourir. Déprimant comme programme non ?

Ça et tout le reste, c'est expliqué sur le site loitravail.lol qui est tout sauf "lol" et c'est accompagné de la pétition que je vous invite à signer.

Ce qui est intéressant là dedans, c'est de voir que le gouvernement patauge dans la semoule pour contrer ces protestations sur le net. Déjà, pour montrer l'exemple ils ont mis leur meilleure stagiaire (oui oui pour de vrai) aux commandes du compte Twitter @LoiTravail et La Ministre du "Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social" s'est même amusée à répondre en mode "noyons le poisson" sur la pétition. Comment voulez-vous croire quelqu'un qui n'initie aucune discussion, lève le drapeau du 49.3 et après vient bullshiter sur les réseaux sociaux ? Moi j'appelle pas ça faire du dialogue social mais plutôt "sortir les rames en mode galère".

Je sais qu'en l'état, cette initiative "On vaut mieux que ça" n'a pas l'air très violente en terme de protestation, et qu'une révolution avec décapitations à la clé est beaucoup plus sexy pour les plus motivés d'entre-vous, mais sans aller jusque là, ça permettra au moins d'informer un max de monde sur cette loi et ça engendrera de nouvelles initiatives individuelles ou collectives. En tout cas, je trouve ça bien de voir que ces Youtubeurs font leur part et agissent à leur niveau.

Tous les gens avec qui je parle, de tous horizons et de toutes conditions en ont jusqu'à la nausée des politiques et les discours anti-gouvernement et anti-politiques se tendent beaucoup plus qu'avant. C'est le désespoir qui gagne du terrain, car chacun commence à prendre conscience que la solution ne sera pas et n'a jamais été dans les prochaines élections.

Reste LA question sans réponse pour le moment : On fait quoi et quand ?