C'est un peu la fête du slip dans le Google Play Store en ce moment. Grâce à un exploit dans le noyau Linux utilisé par Android, il est possible de rooter facilement le téléphone.

Cet exploit (CVE-2015-1805) a été découvert par Zimperium, qui est connu pour vendre de jolies failles aux gouvernements du monde entier. À mon avis, ils l'avaient dans leur poche depuis longtemps et ont été obligés de la communiquer à Google parce que cette dernière s'est retrouvée dans la nature. Ce n'est qu'une hypothèse de ma part bien évidemment.

Alors bien sûr, des tas de petits malins ont poussé sur le PlayStore des applications légèrement modifiées qui permettent de rooter le téléphone ou exploiter des fonctionnalités qui normalement exigent que le téléphone soit rooté. Je vous laisse imaginer les possibilités que ça peut offrir à des malwares en tout genre.

Les versions touchées sont les Android utilisant des noyaux 3.4, 3.10 ou encore 3.14, y compris sur les Nexus. La version 3.18 ou supérieure n’est quant à elle pas vulnérable.

Si votre téléphone a été rooté à votre insu, vous n'aurez d'autre choix que de reflasher la ROM.

C’est donc le grand nettoyage sur le PlayStore et Google en a profité pour mettre à jour sa fonctionnalité de vérification des applications avant publication sur l’App Store et recommande à tout le monde de patcher son téléphone dès que le correctif sera disponible.

Source