Alors qu'Orange, fait durer le suspense sur le pronostique vital du cafetier qui s'est pris une facture de 46 000 € dans la tronche à cause d'un roaming sur la frontière belge, je vais vous refaire un petit coup de ...

Alors pourquoi "l'Internet by Orange" est il mieux que "l'Internet by le reste du monde" ?

C'est simple, je vais vous expliquer... Pour vous fournir tout ce merveilleux contenu auquel vous accédez sur Internet, Orange utilise ce qu'on appelle un "fournisseur de transit" (Rien à voir avec la news du monsieur à la télécommande de ce matin).

Le fournisseur de transit d'Orange n'est rien d'autre qu'une filiale de France Telecom qui s'appelle OpenTransit. C'est son fournisseur exclusif et unique d'après ce que j'ai pu lire.

OpenTransit gère donc les gros tuyaux (dont ceux qui passent sous la mer)... Jusque là, rien de bien obscur. Maintenant, ce que vous ne savez peut être pas, c'est qu'OpenTransit, pour fournir du contenu en provenance des US a passé un accord avec un autre fournisseur de transit américain cette fois qui s'appelle Cogent. Ces 2 partenaires, via des accords commerciaux de peering échangent donc leur trafic internet, le tout dans la bonne humeur.

Inutile toutefois de vous expliquer que s'il y a une merde technique chez OpenTransit ou Cogent, c'est l'abonné Orange qui trinque. (Logique...)

J'attaque maintenant la partie délicate.

Si vous êtes abonné Orange, vous avez peut être remarqué qu'à certaines heure de la journée, les débits sur les sites de streaming ou de téléchargement comme Youtube, MegaUpload, MegaVideo, RapidShare... etc (serveurs aux US) ne dépassaient pas les 30 Ko/s... Oui je sais, c'est la loose quand on paye de l'ADSL à 18M :-)

La raison ? Une spécificité de l'internet by Orange ? Euuh non bien sûr. Une censure, un bridage ? Euh non... Enfin, pas exactement. Je m'explique...

Cette situation infernale qui dure depuis bientôt 2 mois est le résultat d'un problème purement commercial entre OpenTransit et Cogent. En effet, ces 2 là sont d'après ce que j'ai lu ici et sur FrNog, en pleine re-négociation de leur contrat ce qui expliquerait le bridage partiel du peering afin d'économiser des petits sous. (A confirmer bien sûr)

C'est donc l'abonné internet Orange en bout de chaine, qui subit ces baisses de trafics qui sont purement du ressort d'Orange/FT/OpenTransit. Ce n'est pas très respectueux des abonnés qui payent bien gentillement leur dû tous les mois pour un service ADSL dégradé à certaines heures de la journée. Et bien sûr l'ARCEP s'en contrefiche...

Du coup, la seule solution pour sortir de cette impasse, est de se plaindre massivement auprès d'Orange et de communiquer un maximum sur le sujet afin de faire bouger les choses.

Enfin, moi je vous raconte tout ça, mais au final je m'en fous car j'ai découvert l'Internet by Free :-) Je souhaite quand même bon courage aux abonnés Orange.

Mes sources :

Et un énoooorme merci à ShYd, fidèle lecteur de Korben.info et abonné Orange en colère qui m'a alerté sur ce sujet... Bien sûr, je ne suis pas expert en peering and co, donc si certains veulent prendre la parole pour corriger / préciser mes dires, vous etes les bienvenus.