Cette couverture du CES 2015 a été rendue possible grâce au soutien de Domadoo.

Hier, j'ai eu le plaisir d'assister à la conf de BK Yoon, le PDG de Samsung qui avec ses partenaires, a donné à l'assemblée un aperçu de leur stratégie pour le futur.

Il y a quelques temps, Samsung a racheté la société SmartThings qui a mis au point un hub domotique permettant de connecter différents appareils de différents fabriquant, via Z-Wave, WiFi et Zigbee.

L'objectif pour Samsung est donc, d'ici 2017, de rendre compatible avec SmartThings, 90% des produits qu'ils commercialisent. Ça va de la montre connectée au réfrigérateur en passant bien évidemment par les machines à laver et les smartphones.

On voit dans une vidéo, un mec dont le téléphone portable sonne pour le réveiller, et qui se retrouve d'un coup submergé de musique et d'informations sur sa TV géante. On y voit un autre appuyer sur 2 boutons de sa smartwatch pour faire sortir sa voiture qui roule toute seule du garage. On y voit des données de santé collectée par des bracelets de type Jawbone, être utilisées par les médecins pour mieux soigner le patient. On y voit une TV qui se met en pause quand on se lève et qu'on quitte la pièce...etc.

C'est de la domotique qui se veut naturelle pour l'utilisateur et qui transforme la maison en maison intelligente qui s’adapte à vous, à vos goûts, à votre état...etc. Par exemple, si vous avez froid, votre fauteuil activera la fonction chauffage automatiquement. Si vous rentrez chez vous, le MP3 sur les oreilles, en enlevant votre casque, la musique sera jouée automatiquement sur vos enceintes de salon...etc etc.

Bref, c'est le futur et on ne pourra passer à côté. Pour arriver à ses fins, et parce qu'il y a de la concurrence, Samsung souhaite que sa technologie SmartThings soit ouverte à tous les industriels. Ils ont compris qu'il fallait faire un standard sur lequel tous les développeurs et les fabricants pourront se brancher. Ils ont déjà un tas de partenaires dont D-Link, Netgear, Jawbone, Somfy, Phillips...etc qui vont proposer des appareils compatibles SmartThings.

Ils ont pas mal insisté sur l'aspect ouvert de leur truc mais au final, c'est loin d'un consortium de fabriquant bossant sur une norme libre. Non, c'est juste une technologie propriétaire Samsung que les autres vont pouvoir utiliser au travers d'un SDK et d'API.

Là où j'ai éprouvé un peu de malaise, c'est à la fin de la présentation. Durant les dernières minutes, BK Yoon nous laisse entrevoir un futur assez effrayant. Et vu le tonnerre d'applaudissement dans la salle, on n'est pas beaucoup à avoir trouvé ça flippant.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que pour que toutes ces technos fonctionnent en harmonie et soient agréables pour l'utilisateur, il faut que nous, en tant qu'être humains, soyons totalement profilé, et totalement transparents pour la machine.

Et par conséquent pour les sociétés qui développent ces machines. Ca va de simples comportements comme rentrer chez soi, ou enlever son casque audio, à des choses un peu plus précises comme nos habitudes de sommeil, nos absences, les pièces où nous sommes et à quel moment nous y sommes.. A nos goûts, tel que la musique que nous apprécions, le type de films que nous regardons, ce que nous buvons et nous mangeons...etc pour terminer enfin sur nos données physiques. Savoir si nous sommes en forme, ou malade ou fatigué après une grosse journée ou si nous faisons du sport et en quelle quantité...etc.

  • Comportements immédiats
  • Habitudes
  • Goûts
  • Paramètres physiques

Tout ça c'est ce qui nous caractérise. Et tout ça, sera utilisé par votre maison. Ce qui est cool en soi, car c'est votre maison et elle sera plus agréable à vivre.

Mais ensuite, BK Yoon a dé-zoomé sa "Big Picture" nous montrant des maisons connectées entre elles, aboutissant sur des Smart Cities, puis sur des états, des pays et le monde entier connecté.

 En gros, ce qui nous caractérise pourra dans un futur à moyen / long terme, être utilisé par nos villes pour s'adapter à nous. Par exemple, si dans une même ville, plusieurs personnes sortent de chez elles en même temps pour se rendre au même arrêt de bus, peut être que ce n'est pas 1 mais 2 bus qui seront dirigés vers cet arrêt. Ou peut être qu'on vous dira "Non, tu restes chez toi et tu prends le bus suivant car ton travail est moins important que celui des autres gens qui eux doivent arriver à l'heure".

Si vous regardez beaucoup de films d'actions, peut être que la pub dans la rue vous proposera les derniers films d'action à la mode. Si votre maison consomme trop, peut être serez-vous plus taxé par le gouvernement. Si votre bracelet connecté montre que vous pétez le feu alors que vous êtes en arrêt maladie, peut être que la SECU viendra vous contrôler.

On peut tout imaginer... Aussi bien dans le confort pour nous rendre la vie plus simple et plus agréable que dans la "surveillance" globale de qui nous sommes.

Samsung bien évidemment traite uniquement du sujet du confort... "On va changer vos vies", ce sera "AWESOME" comme ils disent ici ! Mais de l'autre côté, ce dont ils parlent mais à demi-mot, c'est qu'ensuite, les gouvernements mais surtout les entreprises privées pourront exploiter ces données pour gagner de l'argent en connaissant nos habitudes, nos goûts, nos caractéristiques physique.

Je parle de pub mais aussi de recommandation de contenu. Un peu comme quand on fait une recherche sur Google, cette recherche est établie dans un contexte qui nous correspond. Le souci, c'est que ça laisse peu de place à la découverte spontanée et à l'élargissement des horizons.

Et là c'est ce qui se passera. Si vous aimez les séries TV, on vous proposera des séries TV... Trop cool mais peut être qu'au détour d'une erreur ou d'une envie subite, vous auriez apprécié un film d'auteur.

Vous aimez la confiture à la fraise alors votre frigo vous en commande toutes les semaines. Mais peut être que par hasard, au détour d'un rayon, vous auriez pris une confiture à l'abricot pour découvrir un truc nouveau.

Là, ça n'arrivera pas.

Les entreprises pourront nous proposer des tas de produits, de services, de contenus en fonction de nos goûts et nous serons très peu à remettre en questions ces propositions, consommant probablement ce qu'on nous propose sans gratter plus loin. Pratique quand on est une société et qu'on a des tas de choses à vendre.

Cet Internet des Objets, cette Smart Home, c'est génial pour les technophiles que nous sommes. Sérieusement, moi j'adore. Mais très flippant en tant qu'être humain. Nous allons être qualifié de manière très fine et derrière ces données seront d'abord exploitées commercialement puis pourquoi pas ensuite par les institutions officielles.

Je ne me suis pas imaginé tous les scénarios possibles mais faut partir du principe que si c'est possible techniquement, ce sera fait. On peut par exemple supposer qu'une assurance santé vous fasse payer un supplément parce que vous ne faites pas assez de sport. Ou on peut imaginer une assurance auto qui vous fera cracher plus d'argent parce qu'avant d'avoir eu cet accrochage en voiture, vous avez regardé un film super tard la veille ce qui a joué sur votre capacité d'attention ou tout simplement parce que vous conduisez comme une brute.

Peut être que si vous acceptez de vous faire couper automatiquement le courant par EDF lors des pics de consommation, vous serez dans le noir mais vous aurez une réduction sur la facture. Peut être que si vous restez trop longtemps sous la douche ou que vous laissez la lumière allumée quand vous n'êtes pas là, vous serez classé dans la catégorie des pollueurs-payeurs et vos impôts augmenteront....etc etc. On pourrait y passer la journée.

C'est le futur.

D'après Samsung c'est même déjà le présent. Et ne pensez pas résister car on vous l'imposera... Vous ne voulez pas porter de bracelet connecté ou connecter votre voiture ? Pas grave, mais on refusera de vous assurer.

On ne pourra pas y échapper. Et je suis certain qu'on fera les mêmes erreurs qu'on a faites avec Facebook, Gmail, le cloud...etc, en confiant nos données les plus intimes à n'importe qui, sous prétexte que la vie est beaucoup plus facile parce que la cafetière s'allume toute seule ou que la serrure se ferme automatiquement le soir.

J'aime vraiment la technologie et tout ce qui se passe en ce moment est très grisant. Mais j'ai la certitude que cette technologie sera très vite détournée pour nous fliquer, nous faire consommer et nous asservir encore un petit peu plus.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Faut que je j'arrête la drogue ou vous rejoignez mes craintes ?