Je me souviendrai toujours de ma première partie de SimCity. Sans déconner, je ne veux pas tomber dans un cliché, mais Sim City 2000 et moi, ça a été une grande histoire. C'était en 1995, j'étais sous Win 3.11 (mais je passais plus de temps sous DOS) et le jeu était 100% en américain.


Première fois de ma vie que je voyais un jeu de gestion urbaine. J'avais 13 ans et je n'y comprenais strictement rien (car en anglais). Alors oui je savais mettre des usines, des maisons et des postes de police, mais pour toute la partie budget, bon dosage des zones...etc. j'étais loin d'avoir capté.

Mais voir ces petites maisons, ces routes, ces trains, évoluer sous mes yeux d'enfant, ça me plaisait beaucoup. Du coup, je me suis accroché et j'ai investi mes économies dans un livre (en français) sur SimCity 2000 et là j'ai commencé vraiment à faire des trucs de ouf...

J'y ai joué durant plusieurs années et je ne suis jamais passé aux versions suivantes, à savoir Sim City 3000 and co. J'avais testé Sim City 3000 chez un ami et j'avais trouvé ça pourri.

Les années ont passé et comme tout bon trentenaire qui se respecte, j'ai souhaité renouer avec mes héros de jeunesse... Alors j'ai été voir Die Hard 5, j'ai acheté des Picsou, je me suis remis au lait concentré Nestlé.... et j'ai acheté Sim City 5.

Ce dernier m'a paru plutôt sympa et ayant eu la chance de jouer à la beta, je savais à quoi m'attendre... Après plusieurs heures de jeu, je vais donc pouvoir vous dire ce que j'en pense.

Au niveau des infrastructures, on retrouve l'essentiel de ce qu'on avait dans Sim City 2000 (mon seul point de comparaison, désolé), mais on a perdu quand même en difficulté. Là, c'est facile puisque l'eau et l'électricité passent par les routes... J'aurai bien aimé continué à placer mes poteaux électriques et mes tuyaux d'eau, mais que voulez-vous, on ne peut pas lutter contre le progrès.

Enfin, je dis progrès, mais je pense surtout à une volonté de faire un gameplay simpliste pour plaire au plus grand nombre (idiocratie, quand tu nous tiens) plutôt que de pousser les gens à cogiter. Et c'est bien dommage. Ce jeu manque de sens. Pas de métro, pas de budget par corps de métier, pas moyen de supprimer une route sans faire exploser vos bâtiments et ce qui me dérange le plus, c'est surtout la non-possibilité de faire de grandes maps. En effet, chaque carte est divisée en plusieurs villes qu'on peut soit développer indépendamment, soit laisser à ses amis ou de parfaits inconnus pour jouer "online".

Ça c'est triste... Officiellement, le fait de limiter en taille les cartes permet de rendre le jeu plus intéressant. En effet (et cela est surement vrai), il faut sans cesse détruire, adapter, reconstruire dans les rues de sa ville pour justement en augmenter la densité et la faire grossir. C'est bien aussi, mais le fait que le joueur n'ait pas le choix et doive se contenter d'une petite ville uniquement me dérange.

Maintenant, la véritable raison, je pense, c'est que comme ce jeu est "en ligne", Maxis / EA ont été obligé de faire dans le raisonnable. Question de temps de réponse sur les serveurs, je pense.

D’ailleurs, parlons-en de la modernité de ce jeu qui fait qu'il faut être connecté à Internet en permanence pour pouvoir y jouer. Une fois de plus, EA s'est cassé les dents sur ce pseudo DRM.

Lors de la sortie du jeu et pendant 2 jours, impossible de jouer correctement à Sim City. Les serveurs étaient HS, les cartes pas sauvegardées, et quand on arrivait à se connecter, on avait la chance au bout de plusieurs minutes de jeu, de se voir déconnecté (et de perdre sa partie).

Très rageant.

Je savais que EA avait prévu que les joueurs soient connectés pour éviter le piratage, mais je pensais que cela serait juste un genre de ping qui permet de valider qu'on possède bien une licence. Pas que ça ferait totalement foirer le jeu en cas de problème serveur. Bref, de la merde marketing qui vient totalement gâcher le jeu.

Pourquoi font-ils ça, au risque de bousiller leur licence ? Et bien surement parce qu'ils ont embauché des génies d'écoles de commerces qui s'imaginent qu'en enfermant les joueurs sur leurs serveurs, ils pourront :

  • Freiner le piratage (ce qui est faux puisque le patch "offline" de la team de crackers Skidrow arrive...Moi-même je guette ce patch car je n’en ai rien à secouer de jouer en ligne pour échanger du charbon ou des forces de police avec mes amis.)
  • Continuer à vendre les prochaines versions du jeu en désactivant les anciennes versions (tout est planifié) ce qui aussi une erreur puisque les joueurs, dégoutés, n’achèteront probablement pas SimCity 6 si c'est le même délire...

Voilà en gros mon avis sur Sim City. Ca aurait pu être un bon jeu, mais au lieu de se concentrer sur la jouabilité, la durée de vie et l'intérêt du joueur, EA s'est concentré sur le marketing, ce qui a totalement plombé la licence. Vraiment dommage.

J'aime EA et j'aime SimCity, alors tout ce que j'espère, c'est que pour une fois, EA écoutera ses clients et aura les couilles de rétropédaler et de leur proposer la possibilité (via un patch) de jouer offline (et sur des grandes maps). Si SimCity 5 pouvait être pour eux comme un test géant pour savoir quelle est la meilleure stratégie à adopter (DRM ou pas DRM), ce serait formidable... En tout cas, ça n'aggravera ni la situation dans laquelle se trouve le jeu, ni la réputation d'EA. Au contraire, ça ne peut faire que du bien à tout le monde.

Mais je crois que je peux me foutre cette idée-là où je pense....

Saloperie de XXIe siècle !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin