Éric Filiol, expert français en cryptologie et virologie est aussi directeur du labo de l'ESIEA, une école d'ingénieurs. Ce dernier avec son équipe, ont réussi à casser l'anonymisation et le chiffrement du réseau TOR. Grâce à un algo maison, ils ont pu découvrir environ 200 noeuds TOR planqués dans le code source et non répertoriés officiellement. Ces noeuds servent surement à assurer un accès de backup en cas de blacklistage massif des noeuds connus. Malheureusement, cette protection n'est plus infaillible puisqu'il est possible de découvrir les noeuds en question.


De plus, la plupart de ces noeuds TOR (cachés ou publiques) tournent sous Windows à hauteur de 50%. Et dans ces 50%, environ 30% des machines sont potentiellement vulnérables. Un attaquant pourrait facilement prendre le contrôle de ces noeuds et sniffer tout ce qui y passe.
Heureusement, il y a toujours la couche de crypto qui est là pour protéger les communications TOR. Oui et non, car l'équipe d'Éric Filiol a réussi à contourner le dispositif de crypto de TOR, grâce à un virus altérant la mémoire. Cela permet d'affaiblir le système de chiffrement, ce qui peut potentiellement rendre les données plus faciles à cracker.

Le réseau TOR est constitué de plus de 15 000 machines. Si un attaquant s'empare de ces machines, il peut littéralement mettre à nu une bonne partie du réseau (environ 15%), voir même le paralyser. Éric Filiol et son équipe ont mis au point 2 attaques :

  • Une par Time-out qui permet de congestionner le réseau sans pour autant le paralyser complètement
  • L'autre baptisée packet spinning force les paquets à tourner en rond, ce qui permet de libérer des noeuds

Pas plus de détails techniques pour le moment, mais ces travaux seront présentés très bientôt à la conférence Hackers to Hackers qui aura lieue du 29 au 30 octobre à São Paulo au Brésil. La fondation américaine qui s'occupe du réseau TOR semble avoir mal réagi à cette annonce, mais ce qui est sûr c'est qu'ils ne vont pas pouvoir rester très longtemps les bras croisés devant ces failles pouvant mettre en péril le réseau et surtout les dissidents qui l'utilisent chaque jour.

[Source]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin