Les experts de la police scientifique américaine, viennent de rendre un rapport dans lequel ils expliquent que les techniques de chiffrement pour disque dur (Truecrypt and co) sont tellement efficaces qu'il leur est impossible de les décoder. Banquiers véreux, terroristes, pédophiles... ils s'en servent tous et malheureusement, sans le mot de passe, quasi-impossible pour ces experts d'accéder aux contenus des disques durs.


Ils rencontrent plusieurs problèmes. Tout d'abord, lorsque les agents de police arrivent sur les lieux et font leur perquisition, le plus souvent, ils éteignent la machine afin de l'emmener. Du coup, s'il y avait un accès au disque chiffré, des données ouvertes ou une méthode d'injection possible, c'est mort et re-mort. Ensuite, lorsque les agents procèdent à une copie des disques à des fins d'analyse, ils perdent un temps considérable à comprendre que le disque est chiffré et que ça ne sert à rien d'essayer de le déchiffrer. Autre constat, certains disques sont conçus pour garder chiffrées les données si la machine d'origine n'est pas reconnue comme valide. Enfin, dernière difficulté, le 5e amendement de la constitution américaine dont certains suspects usent afin de ne pas donner leur mot de passe. Ces derniers donnent aussi souvent de faux mots de passe prétextant que le disque chiffré ne fonctionne plus ou n'hésitent pas à dire qu'ils ont totalement oublié leur password.

Conclusion du rapport : Les chercheurs doivent se bouger le cul pour développer de nouvelles techniques afin de casser ou de contourner le chiffrement des disques durs.

Conclusion de Big Brother : Il faut des backdoor dans tous ces softs.

Conclusion de moi-même : Truecrypt ça marche !

[Source et photo]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin