Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Aujourd’hui, vous allez pouvoir dire « Ok Glass »

Si comme moi, vous aimeriez tester les Google Glass, mais que vous n’avez pas d’amis suffisamment riches ou célèbres pour vous les prêter, il existe quand même un moyen détourné de jouer avec l’interface vocale des lunettes magiques de Google.

En effet, vous n’ignorez pas que le système d’exploitation présent sur les lunettes est Android. Ce qui fait qu’il est parfaitement possible de faire tourner les logiciels de la Google Glass sur n’importe quel téléphone !

Voui voui voui !

DSC03651

Des devs se sont amusés à repackager sous le nom de code Xenologer, les applications Glass pour qu’elles puissent fonctionner sous un Android classique pour téléphone.

Envie de tester et de prononcer le fameux sésame « Ok glass » autrement que dans le vide de votre bureau ? Alors activez l’installation de logiciels tiers sur votre téléphone, et installez :

Vous verrez, c’est assez limité, mais ça réagit bien à la voix.

DSC03652

Amusant à tester en tout cas !

Source


Télécharger gratuitement des vidéos et playlists YouTube, Vimeo ou Facebook

il est temps de ressortir son balladeur mp3

Grâce au freeware 4K Video Downloader vous allez pouvoir télécharger très facilement toutes vos vidéos préférées sur YouTube, Facebook, Vimeo, Dailymotion, Twitch & co, et en haute qualité (HD, 4K et 8K en résolution 1080p ou 720p).

Il prend aussi en charge les sous-titres ou encore les chaines et les playlists. Il est donc possible de télécharger une série de vidéos d’un seul coup, sans devoir les ajouter une à une. Il suffit de copier-coller un lien, plutôt pratique non ? Vous pouvez même choisir le format final des fichiers (MP4, MKV, M4A, MP3, FLV ou 3GP).

Vous pouvez même vous abonnez aux chaînes YouTube à partir de l’application pour avoir des vidéos les plus récentes téléchargées automatiquement.

Pour tester le soft c’est ici