Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

SIA – Du stockage de fichiers décentralisé, redondant, sécurisé et pas cher

J’aime beaucoup la chanteuse, mais aujourd’hui, ce n’est pas d’elle que je vais vous parler. Je vais plutôt vous présenter SIA, un outil open source qui va vous permettre de stocker des fichiers (backups ou autre) de manière décentralisée et chiffrée, avec une redondance x6 et même de gagner de l’argent si vous avez de l’espace de stockage disponible.

SIA utilise un principe de blockchain pour stocker vos fichiers chez d’autres membres du réseau et cela permet de les avoir toujours à dispo. Je vous rassure, personne ne pourra consulter vos fichiers (puisque c’est chiffré) et même si plusieurs clients SIA sont indispos, vos fichiers resteront accessibles.

Vous vous en doutez, si vous pouvez gagner de l’argent (des Siacoin) en mettant à dispo votre espace disque, le stockage de vos fichiers vous coutera aussi un peu d’argent. Mais rassurez-vous c’est vraiment pas cher. Environ 2$ le TB, ce qui reste moins onéreux que Amazon S3.

L’avantage des Siacoin, c’est qu’ils ont une valeur sur le marché des altcoins (cryptomonnaies alternatives à Bitcoin), donc vous pouvez ensuite les transformer en BTC puis en Euros. Ou alors vous pouvez aussi les garder pour stocker vos propres fichiers sur le réseau décentralisé.

Pour mettre à dispo de l’espace de stockage, vous devez disposer de 20 000 SC (SiaCoin) dans votre wallet, soit environ 10 € (vous pouvez en échanger contre des Bitcoins sur Yunbi, Poloniex, Shapeshift.io, et Bitsquare), et ensuite vous fixez votre tarif et la durée pendant laquelle vous gardez les fichiers des autres.

Ce genre de projet, bien qu’un peu complexe de prime abord, est probablement l’avenir du stockage en ligne. Un stockage peu onéreux, sécurisé, redondant et loin des mains des grosses boites qui utilisent et analysent nos données.

A regarder de très près !

PS : Il existe aussi Storj qui fait à peu près la même chose, mais après avoir discuté avec des spécialistes, celui-ci n’est pas encore super fonctionnel et doit encore migrer sur Ethereum, donc pas sûr que ça vaille le coup d’y passer trop de temps.


Réponses notables

  1. Hésitant à passer le cap des cryptomonnaie, cet article m’a donné envie de passer le cap (en partant de zéro).
    Premier retour expérience vite fait et mon parcours du combattant…

    Création d’un portefeuille BTC
    Achat de BTC (bitcoins) sur BitIt

    • Bloqué à ce stade, j’attend vérification identité et l’envoi effectif des BTC sur mon portfeuille

    En attendant, tentative de creation d’un portefeuille SC via SIA-UI
    Déjà deux heures, et la synchro du portefeuille est toujours en cours (block height : 44410 et ça grimpe encore)

    Etant bloqué des deux côtés, je fouine sur les forums.

    • Je vois qu’il va falloir trader sur poloniex 20 000 SC contre des BTC (je prévois encore un temps d’attente, car il va falloir que je transfere des BTC > Poloniex > Puis que avec mon solde poloniew je trade des SC > puis que ca reparte vers mon portfeuille Sia…)

    • J’ai lu que pour gagner des sous en hébergeant des données, on fixe un tarif au Tb mais qu’il faut que l’application tourne H24 ; dans le cas contraire on a des pénalités (collatéral). Ca exclut donc mon pc quotidien, va falloir trouver comment l’installer sur mon qnap (sans être un barbu :frowning: )

    • Sur le forum Sia ; j’ai trouvé un post où un user se plaint qu’à chaque changement d’IP, le temps de se réannoncer sur le réseau, des pénalités se sont cumulés :frowning: Souscrire un dyndns pour éviter les pénalités ?

    Rapide calcul
    Soit un contrat de 1000 SiaCoins pour héberger 1TB par mois
    Converti (au cours actuel) ça fait 0.00000060 BitCoins/mois
    Converti (au cours actuel) ça fait 0,0005520 Euros/mois
    C’est chaud de gagner des sous avec :frowning::frowning::frowning:

    Mais partant de zéro dans tout ce nouveau monde, je me trompe peut être, à vos claviers

  2. Bon, on comprend mieux pourquoi il faut poser 10$ . J’ai l’impression qu’il y en a là qui, certes, se donnent du mal pour développer leur concept, mais dont le modèle de rémunération reste un poil opaque.
    ça va être tentant de se barrer avec la caisse si ils atteignent un nombre conséquent d’utilisateurs…

    A quand le même principe, gratuit, basé sur l’échange de volumétrie, ET le ratio upload / download ET un délai de mise à dispo en continu ? : Du genre : je place 1 To à dispo, alors au bout de 24H de dispo continue, j’ai le droit à 900Go ( par exemple…) “ailleurs” , et si on vient me prendre 100Go, j’ai le droit d’aller poser 100Go. Et si je coupe le service chez moi, ça redémarre le délai de 24H (ou un autre, plus réduit : les balances et ratio sont à imaginer).

  3. Storj dont parle Korben à la fin fonctionne pas trop mal.
    Je le teste depuis maintenant 3 mois en tant que Host. Je propose un espace de 300Go avec une petite bande passante (mon DSLAM est assez loin).
    Niveau Gains, pour ce petit espace partagé j’en suis à 5€/mois de gains.

    Clairement, le niveau de bande passante est important dans leur calcul.
    Le logiciel est souvent mis à jour.

    Après, comme dit Korben, que va devenir leur monnaie s’ils passent sous Ethereum…
    A suivre.

  4. Tout ceci à l’aire très joli sur le papier (ou la tablette) mais au final c’est très compliqué pour un utilisateur lambda. De plus, à chaque nouveau service, il y a la création d’une nouvelle monnaie numérique. Comme si il n’y en avait pas assez ! Les monnaies numériques commencent à devenir comme les distributions de Linux. D’ailleurs quelqu’un a déjà acheté coinwatch.com !

    Ok, c’est décentralisé et chiffré, mais l’utilisateur est captif du service par la monnaie et il n’y a aucune interopérabilité. Au final, ce sont les services d’échange de monnaie qui sont gagnants. Comme dit le dicton : “Ce n’est pas le chercheur d’or qui devient riche, mais celui qui vend les pèles et les pioches.”

    Il faut espérer que des projets comme Ethereum agrège tous ces services et les rende interopérable. Storj est surement sur le bon chemin.

    Il faut absolument arrêter cette folie de nouvelle création de monnaie numérique à chaque fois qu’on crée un nouveau service si on veut qu’un jour l’utilisation des monnaies numériques devienne une réalité pour tout le monde.

  5. Si les calculs sont bons, ça ne paye pas l’électricité consommée :stuck_out_tongue:

  6. leo says:

    Nous voilà revenu (sans jeu de mot) au temps de Wuala (c’était il y a au moins 10 ans, peut etre que les source sont libres aujourd’hui). Le principe était très similaire mais sans cryptomonnaie. On gagnait de l’espace en fonction de ce qu’on partageait en volume et en bande passante. Puis ils ont basculé sur un modele avec quelques noeuds centralisés.
    Ca me fait penser a cette boite qui propose de serveurs a installer chez soit en temps que radiateur de chauffage sauf qu’eux ils font tourner des calculs.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

8 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite