Vous vous souvenez de l'époque où on était en 56 K ? A compter chaque minute consommée de net, complétement en stress de voir la facture France Télécom arriver... Puis sont apparus les abonnements gratuits (Free et Libertysurf) ensuite les forfaits illimité à la Onetel, et enfin le haut débit et le dégroupage tel qu'on le connait : Illimité !

L'Internet mobile, lui, n'a pas eu cette chance. De l'illimité limité sur tous les forfaits 3G, je ne vous refais pas l'histoire, tout le monde la connait.

Mais en ce qui concerne l'abonnement Internet fixe (ADSL), on aurait du mal à revenir en arrière... Et pourtant...

C'est ce que nous préparent Orange, SFR, et Bouygues (aka le Cartel, toujours dans les coups fourrés), qui bossent main dans la main pour mettre au point des abonnements plafonnés en bande passante et surtout trouver des stratégies marketing pour faire passer la pilule aux vaches à lait que nous sommes.

C'est Owni qui a mis le doigt dessus en débusquant un document de travail de la FFT que je vous invite à lire.

Ça fait un moment que ça couve, les opérateurs cherchant par tous les moyens à augmenter leurs profits au détriment de leurs clients. D'après le tableau ci-dessous on peut voir 3 angles d'attaque :

1 - Tout d'abord un plafond de consommation... En gros, par mois, vous serez limité par exemple à 250 Go (c'est un exemple hein...) de données téléchargées. Là pour le fun, j'ai mis un petit compteur qui calcul la bande passante que je consomme et en 45 minutes, sans télécharger de films ou quoi que ce soit, j'ai déjà cramé juste en surf et écoute de zik en streaming (Google Music), 1,5 GB.

Pour atteindre la limite théorique de 100 GB par mois, il faudrait transférer chaque jour 3 GB de données. Ça représente un débit continu durant 1 mois,  24h/24h, de 37 Kbps. Pour madame michu, 100 GB sera largement suffisant mais pour les internautes normaux qui passent leur journée sur Spotify, qui téléchargent des Rip de BluRay, qui regardent leurs vidéos HD sur Youtube, qui achètent leurs jeux en ligne...etc ça sera peut être un problème. Évidemment, tout ça n'est qu'une question d'estimation mais il y aura surement des victimes. Je me demande si Orange sera au dessus ou en dessous de ces 100 GB théoriques le jour où ils sortiront leurs forfaits.

D'ailleurs, que se passera-t-il lorsque ce plafond sera atteint ? Et bien votre connexion internet sera bloquée (oui comme pour Hadopi) jusqu'au mois suivant, ou alors vous vous retrouverez avec un débit limité comme sur les mobiles, à ne plus pouvoir regarder une vidéo sur Youtube tellement ça rame. Enfin, ça, ça tiendra jusqu'au jour ou un nouveau du marketing dira "Appliquons une politique de hors forfait sur l'ADSL. Si tu dépasses, c'est 10 € le Mo et à nous le friiiiiiiiic" !

2 - La limitation de téléchargement par session est aussi une idée lumineuse qui consiste à brider le débit de manière contractuelle (sans que vous ayez à dépasser un forfait). Vous surfez moins vite, vous payez moins cher (en tout cas au début).

D'ailleurs, les premières offres limitées qui sortiront seront surement très attractives, très discount, et beaucoup de gens se rueront dessus, pensant faire une bonne affaire et s'habitueront à de l'Internet limité "Oui, je surfe qu'à 200 Kbps, mais pour 9 € par mois, ça vaut le coup !"... Mais c'est comme tout, le prix des forfaits augmenteront ensuite et on se fera une fois de plus niquer. C'est un principe de base qui se vérifie à chaque fois.

3 - Ce dernier angle d'attaque est le plus gênant je trouve. Vous aurez de l'internet bridé au niveau de certains protocoles. Sont visés ici la VoIP, le P2P et les newsgroups. En gros, sur votre forfait de base à 30 €, vous devrez rajouter une option à x € pour pouvoir discuter sur Skype, plus une autre option à x € pour pouvoir utiliser Bittorrent, plus une autre option à x € pour les newsgroups. On peut décliner ça à l'infini, c'est magique ! Tu veux aller sur Youtube ? C'est 10 € de plus. Tu veux télécharger tes mails en pop3, c'est 5 € de plus...etc etc. Évidemment, ce genre de filtrage est entièrement contraire à la neutralité des réseaux.

Voilà en gros pour le délire. L'argument officiel des opérateurs pour expliquer cette volonté d'imposer des limites est : "On a atteint les limites du réseau, ça nous coûte trop cher". Ceci est un faux argument comme je l'ai expliqué dans cet article. Par contre, l'argument "On veut s'en mettre plein les fouilles !" est quand à lui parfaitement valable.

La seule chose que nous pouvons proposer face à ce racket qui se profile est simple : Être suffisamment fort pour ne pas céder aux sirènes de l'Internet limité même si c'est moins cher. Ça n'en vaut pas la peine et à la fin, on se fera quand même plumer.

Edit : Pour info, quelqu'un travaillant pour Orange vient de m'informer que la consommation moyenne française était de 33 / 35 kbps. De plus, les liens du réseau Orange sont utilisés seulement à 45 % de leurs capacités en journée. Hmm...

[Source]