Entrez vos identifiants

x
OU
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Utilisateur wiki : vous n'aviez pas d'email ?

Korben - Site d'actualité geek et tech

Go Top

Emily Howell – nouveau prodige de la musique classique

Emily Howell est une génie moderne de la musique classique... Elle sait composer des morceaux émouvants, uniques et qui laissent pantois les critiques et grand spécialistes du genre...

Pourquoi ? Tout simplement parce que "Emily Howell" n'est pas une personne mais le nom d'un programme informatique, un pur produit d'intelligence artificielle développé par David Cope, spécialiste de l'IA et grand mélomane qui pendant des années a travailler dur pour créer le premier programme informatique "compositeur"

Et je dois dire qu'après avoir écouté ces 2 morceaux, c'est carrement bluffant.

[audio:http://www.korben.info/wp-content/uploads/2010/02/emily_howell_1.mp3|titles=emily_howell_1]

[audio:http://www.korben.info/wp-content/uploads/2010/02/Emily_Howell_Track2.mp3|titles=Emily_Howell_Track2]

Avec son logiciel David Cope met un grand coup de pied au cul des philosophes et artistes qui étaient convaincu que l'émotion dans la musique ne pouvait être "crée" par un logiciel et qu'aucune machine n'arriverai à la hauteur d'un Mozart ou d'un Bach. Mais c'était sans compter sur David Cope qui après plus de 10 ans de travail a réussi l'exploit.

Finalement, que nous reste-t-il à nous pauvres humains ? Ah oui, je sais, Chatroulette :-) hahaha... snif. Pour en savoir plus sur Emily et son papa, je vous invite à lire ce superbe article (en anglais).

[source et photo]

Facebook Twitter Email Copier Url

81 Responses to “Emily Howell – nouveau prodige de la musique classique”

  1. Amarok dit :

    Impressionant en effet.

    Ca promet pour la suite, si les compositeurs d’aujourd’hui ont parfois du mal à se renouveler, on pourra toujours attendre que les IA musicales nous fassent découvrir de nouvelles choses ^^.

  2. Ouais tu as raisons c’est vraiment bluffant !

  3. Mani dit :

    LoL

    Bluffant… Hum. Je n’irai vraiment pas jusque là, dirons-nous que c’est un bon début, pas plus. On est loin de l’émotion ou de Mozart quand même.

  4. Obligatoar dit :

    Si cela ne bluffe pas tout le monde, ce truc est 100 fois plus fort que moi en la matière… En tout cas cela signe l’arrêt de mort de la Starack!! Et là je dis Bravo.
    Heu, ça crée du mp3 direct hadopisé ouben?! mdr

  5. Manu dit :

    Ouais je ne trouve pas ça fabuleux honnêtement. C’est pas du Satie ou du Chopin. Puis après il faudrait voir à quel point le programme génère de l’aléatoire. Cela dit c’est déjà mieux que rien.

  6. Anne Onymous dit :

    La chose existe déjà depuis pas mal de temps. Je me souviens même que ça avait fait pas mal de bruit à l’époque, dans le SVM, il y a dix ou douze ans :
    http://www.realcomposer.com/

  7. Dalz dit :

    +1 pour Mani, c’est un bon début, mais y’a que le piano, et c’est pas non plus vraiment bourré d’émotion (et puis le claquement sec sur chaque note, je sais pas à quoi il correspond, mais c’est désagréable).
    Mais c’est un sacré début ! D’ici quelques années on verra plus écris Klaus Badelt & Hans Zimmer mais Emily Howel sur la BO de Pirates des caraïbes 9 !

  8. Datawolf dit :

    Mais pourquoi ils ne lui ont fait écouter que du Chopin à cet ordi ? Il ne composera jamais un symphonie !

  9. Mozart et Chopin étaient des FAKE, c’était juste des programmes informatiques.. Ah, on me dit dans l’oreillette qu’à cette époque l’ordinateur n’existait pas vraiment.. hum, ouais y’a un truc, j’suis sûr ;-)

  10. Captp dit :

    Il y a bien de l’émotion qui passe, mais pour un musicien comme moi (qui a dû se fader Chopin, Bach, Haendel, Liszt, Debussy, etc… pendant des années et des années), il manque… quelque chose.

    Je m’étais déjà fait la remarque avec des amis il y a peu en écoutant cette prouesse, et ça ne tient pas nécessairement à la composition (qui en plus d’être complexe, est recherchée), mais plutôt à son interprétation.
    Aussi géniale que soit la composition, si l’interprétation est à chier… ça déçoit.
    Pour ceux qui ont du mal avec “juste un piano”, je vous conseille d’écouter Scott D. Davis (à chercher sur le net).Enjoy …

  11. Cazede dit :

    Mouais…. M’enfin on est encore très loin d’un Marilyn Manson, tout de même !
    (je suis déjà sorti)

  12. Laurent dit :

    Que dire ?

    A l’instar de Mani, je ne trouve pas ça bluffant. La différence que je vois par rapport aux précédentes tentatives similaires, c’est que chaque note semble avoir été échantillonnée à partir d’un vrai pianiste et en plusieurs exemplaires afin de donner un toucher différent selon ce qui est joué. L’émotion qui se dégage de ces deux morceaux est principalement due à ce toucher qui est totalement étranger à l’intelligence artificielle justement parce qu’il est humain.

    La composition en soi, donc le seul élément généré par informatique me semble particulièrement pauvre. Une série de rondes entourées d’arpèges pour le premier morceaux. Le 2e morceau, quant à lui, se rapproche encore plus de ce à quoi nous ont habitué les machines jusqu’à présent : une sorte de variation autour, non pas d’un thème, mais d’une fondamentale le tout dans un tempo invariable. Il s’en dégage une grande émotion, certes : l’ennui.

    Bref, on pourrait argumenter des heures, il n’en demeure pas moins qu’il y manque l’essentiel : l’intention.

    Alors bien sûr, on peut me répondre que c’est déjà un grand pas par rapport à ce qui se faisait avant et que le reste est une question de paramétrage et je ne doute pas d’ailleurs qu’en étudiant un oeuvre particulière bien précise (la 5e de Beethoven pour prendre une exemple) on parvienne à générer quelque chose de similaire, mais ça reste de la reproduction déformée. Ça revient à scanner du Flaubert et à décréter que le scanner est un grand écrivain.

    Honnêtement, je doute que les critiques musicaux soient “pantois” en entendant ça (même sans leur dire qu’il s’agit d’une composition informatique). Les informaticiens peut-être, mais les musiciens… j’en doute.

  13. Targhan dit :

    Je demande à voir si le logiciel compose vraiment en liberté absolue :
    – Aucun pattern
    – Pas de progression harmonique types prédéfinies
    – Pas de structure rythmique pré-établie

    Seulement sous ces conditions, on pourrait considérer le logiciel comme un logiciel compositeur et non arrangeur.

  14. Scritche dit :

    A qui en reviendra les droits si un scan révèle que je télécharge du Emily Howell et que je me fait chopper?

  15. Asliben dit :

    J’aime beaucoup le classique et je trouve le projet et l’idée intérressants.

    Les mélodies fonctionnent bien, c’est assez délicat, mais je ne mettrais pas ces morceaux au niveau des compositeurs d’antan..

    Ça manque de relief pour que la comparaison soit valable, on attend que la musique raconte une histoire, une émotion brute, mais rien ne m’est venu aux oreilles.

    En tout cas chapeau quand même !

  16. Liane dit :

    beaucoup confondent composition et interprétation, en disant que cela n’a pas d’âme ou qu’il *manque quelque chose*.

    Vous êtes hors sujet, Cope ne prétend faire *que* de la composition avec ses outils (allez lire l’article que Korben a mis en lien). Faîtes jouer ces morceaux par un interprète, et là, vous pourrez dire si cela manque de quelque chose (mais on pourra toujours objecter que c’est de la faute ou grâce à l’interprète… tsss…c’est une chose que l’ordinateur n’arrive pas encore à reproduire: la mauvaise foi :-P)

    Cela fait longtemps qu’il existe des programmes de composition algorithmique, mais c’est probablement un des plus ambitieux de conception

  17. Mug3n dit :

    Personnellement je suis pas bluffé, je dirais c’est pas mal mais vraiment pas plus ca vaut un vrai compositeur…

  18. Asliben dit :

    @Liane: Oui mais non justement le “quelque-chose” en question se trouve à la composition, un compositeur va mettre dans la musique ce qu’il veut faire passer, les idées, émotions ou histoires qu’il veut raconter, après, que l’interpête arrive bien à reproduire l’idée du compositeur ou pas, peu importe, ça ne change rien au fait que l’émotion et le sens de la musique se situe au niveau de la composition en plus grande partie qu’à l’interprétation.

  19. Sossa dit :

    C’est pas mal mais un peu besogneux comme musique. A mon avis, ce sont les compositeurs de musique de film au kilomètre qui peuvent se faire de la bile, mais Mozart peut encore dormir tranquille là où il est.

  20. Laurent dit :

    @Liane, Vous êtes la première à prononcer le mot « âme » dans ces commentaires, en ce qui me concerne, j’ai parlé d’intention. Personne n’a attaqué le programme sur ce plan, l’âme, je ne sais pas ce que c’est.

    Vous utilisez un angle d’attaque qui justifie vos arguments prédéfinis plutôt que de faire le contraire, à savoir répondre aux arguments de vos interlocuteurs. Ne serait-ce pas une bonne définition de la mauvaise foi ?

    @ Sossa : les compositeurs de musique de films ne sont généralement pas des compositeurs au rabais contrairment à ce que vous semblez penser.

  21. pouf dit :

    ouép mani a raison , faut pas non plus déconner , écoutez du mozart, bach, chopin ‘et j’en passe ) et dire que ce que fait l’ordi est égale je pense pas perso
    mais bon je pense que la musique est une science tot ou tard, on se fera bouffer par les machine ( un peu comme partout quoi )

  22. Olivier dit :

    « crée » -> créée si je ne m’abuse ;)

  23. sebbu dit :

    Pour ceux qui connaissaient pas, il y a pleins de versions de Vocaloid, logiciel permettant de créer des chansons, chaque versions étant livrée avec une voix différente.
    Par exemple, la célèbre Miku Hatsune est une voix créée avec ce logiciel.
    On trouve même dans le commerce des albums/singles de Miku Hatsune qui ont été fait avec Vocaloid.

    Le logiciel permet de faire la musique et la voix, donc je pensais qu’il fallait l’évoquer ici.

    PS : j’ai le logiciel, mais il a l’air très compliqué à utiliser, surtout pour moi qui suis pas musicien.

  24. Titine dit :

    mouais….. c’est plat, mou. sans aller jusqu’à dire que c’est de la musique d’ascenceur, on pourrait traiter ça de “musique d’ambiance”.
    y’a rien, aucun émotion.

    Le programme était certainement très difficile à faire et c’est peut être une merveille pour les informaticiens et autres geeks, mais pour les musicos, bof!
    Même André Rieux fait des meilleures compos à partir des originaux et y met plus de vie et d’interprétation…

    Désolé pour vous, mais un ordinateur ne sera jamais “humain” ni capable d’émotions, à moins que celles-ci n’aient été programmées par l’homme!

  25. GNU dit :

    Est-ce que l’on peut dire au programme (comme à musicien) : J’aime/J’aime pas/mieux/moins bien/presto/plus doucement…

    Car là c’est tout ce même bof bof.

  26. Matt dit :

    On est bien loin du talent des plus grands compositeurs.

  27. Alz dit :

    je ne suis pas bluffé du tout.
    Le premier est très répétitif et chiant. Bon si on considère que la chiantitude est une qualité du logiciel, c’est réussi certes..
    Le deuxième exemple est d’une pauvreté absolue, comment on ose comparer ça à du Mozart ou du Bach ?!! quelle insulte !!

  28. Allusion dit :

    J’ai moyennement apprécié la musique mais je n’ai pas l’oreille musicale :/

    Par contre comment être sur que les gens qui aiment ou pas cette musique n’ont pas été influencé par le faite de savoir que c’était un programme et non un être humain qui avait composé ? Mais je suis peut-être parano ^^

  29. Garc33 dit :

    Moué bof on est encore très loin de Mozart.

  30. Bali dit :

    Pas mal. En tout cas ce David Cope est intéressant ! Mais de là à dire qu’il y a beaucoup d’émotion… Non. Pour ne reprendre que Mozart, quand Cope ou un autre arrivera à égaler son Requiem alors je reverrai ma position. En attendant, je trouve Emily Howell sympathique à écouter, mais sans plus.

  31. james dit :

    Vous vous faites trop influencer ,parce que si on vous avez dit que Emily etait une petite fille de 3 ans ,je suis certain qu’il n’y aurait que des superlatifs dans les commentaires (question de point de vue ).

  32. çyril dit :

    C’est finalement un petit brin de magie à la David Cope(rfield) =)

  33. Harmoos dit :

    c’est quand même plus beau que le code de http://www.codeorgan.com/

    :3

  34. Liane dit :

    @Laurent: mon message n’était pas une réponse directe au votre, et je suis désolé si vous vous sentez agressé (2 fois le mot attaque dans la réponse?).
    Au niveau de l’intention, il semble que vous n’ayez pas lu l’interview de David, car pour reprendre sommairement votre analogie, il ne prétend pas que le scanner soit un grand écrivain, mais plutôt que Flaubert soit un scanner de talent.

    Cette approche ne peut que déranger, c’est certain, mais je la trouve particulièrement intéressante, surtout lorsque son auteur a suffisamment de talent pour ne pas se contenter de le suggérer, mais aussi de consacrer plusieurs dizaines d’années de sa vie à le démontrer.

    @Asliben: c’est votre opinion, et j’ai aussi tendance personnellement à accorder plus de valeur au compositeur qu’à l’interprète. Il n’empêche que je n’ai jamais entendu jouer Bach (et je le regrette), mais en ai entendu de bonnes et de mauvaises interprétations. Doit-on en conclure que Bach n’était pas un bon compositeur si un interprète médiocre ne lui rend pas justice?

  35. Jow dit :

    Le premier est sublime.. D’ailleurs si il y a une partition quelque part, je serais partant !

  36. Killyoh dit :

    Titine> Tu crois? À force, je me suis dit que nous ne sommes qu’une masse d’informations, des neurones connectés les uns, les autres. Donc il est tout à fait probable, qu’un jour, une machine puisse exprimer une sorte d’émotion.

  37. Pas mal en effet !

    Une star’ac pour nos ordinateurs en vu ?

  38. Hogx dit :

    Chez tous les compositeurs il y a du mauvais et dans les études de Chopin pour certaines on peut trouver de l’émotion. Cependant au vu de la structure utilisée, il semble que ça restera cantonnée au baroque et au classique et à une voix. Donc ni Mozart et les oeuvres qu’il a signées de son nom, ni Beethoven et tous les suivants n’ont pour le moment à craindre, vis-à-vis de leur chef-d’oeuvres, la comparaison.
    On est encore bien loin de la composition qui sublime la technique.
    Certes les airs peuvent être agréable à l’oreille, mais de tels mélodies n’importe qui en suivant quelques règles mathématiques peut en faire de même et aligner les notes sur une partoche. Reste ensuite pluqu’à avoir un logiciel à jour pour l’interprétation ou un ami interprète avec un piano.

  39. pikepeak dit :

    Les progrès sont là, c’est indéniable, le deuxième morceau est bien sur d’inspiration Bachienne, le talent de Gould en moins…pour le moment..

  40. Tea-bo dit :

    En tant qu’amateur de musique classique, je trouve très émouvant l’écoute du premier morceau ! Mais dans la musique, la prouesse vient de la composition musicale, mais également de son exécution.

    Ce programme ne fait que créer ? ou alors est-ce lui qui joue également ?

  41. Millman dit :

    Pas mal, mais un peu répétitif…
    Reste à savoir si ça passera le blind test homme/machine!

  42. l'anonyme dit :

    Moi j’aime vraiment bien cette musique mais espère, puisque c’est un programme, que l’on pourra voir son code source pour ajouter les détails manquants que les commentaires précédent soulèvent. Sinon que pensez-vous du fait que ce “programme” va sortir un album d’ici peu ?

  43. glorfindell dit :

    Need assister à ses prochains concert Hightech next gen :o

  44. Manu dit :

    En même temps ça restera toujours meilleur qu’un certain nombre de daubes promues par les majors.

  45. Maggie dit :

    lol Glorfindell, j’imagine déjà le style des concerts: 1 ordi en plein milieu de la scène avec 4 ou 5 lumières USB ploguée dessus (et peut-être une bebelle dansante) avec l’audience assise allentour.

    Oh… l’émotion *.* A quand la prévente?

    ok bye! ~partie

    J’ai quand même bien hâte de voir a quoi le tout va virer. Je me demande aussi à qui (quoi?!) on paye les droits o.O Le concepteur du programme, ou le programme lui même qui a tout composé … ?

  46. MataelG dit :

    Je suis un peu tiraillé entre technologies et musique classique… je ne mettrais certainement pas Emily Howell au niveau d’un mozart d’un bach ou tout autre compositeur humain. Si on écoute bien, la musique reste trop répétitive et manque d’audace. Ce qu’il manquera toujours au machines (aussi perfectionnée qu’elles soient) c’est une âme et cette capacité à être imprévisible. Sans sensations ni émotions, la musique n’est qu’une suite de sons et de silences.

    Ce programme arrange des sons mais ne compose pas car il n’a pas de sensations…. Dommage!

    Je salue tout de même bien bas Papa David pour sa prouesse informatique. En espérant que jamais les ordinateurs ne remplaceront les musiciens…

    “Il faut vivre en musique pour que la musique vive !”

  47. reduction dit :

    pas mal pour un ordinateur mais cela manque de liant et d’harmonie

  48. Franck dit :

    interessant.

  49. Nano dit :

    Merci Korben pour cette info, je travail à la direction informatique d’une grande radio nationale dont l’essentiel de la programmation est la musique classique.
    Cet article est très intéressant je l’ai soumis à la direction de l’antenne et nous allons essayer de contacter Mr Cope afin d’en faire un sujet pour une de nos matinale.

  50. Gro dit :

    Non mais à tous ceux qui se plaignent de l’interprétation, vous avez pas compris qu’il l’a fait avec un soft de piano?

    Evidemment qu’il n’y a pas d’intention ni de volonté dans ce genre de fichier musical, ça coule de source (même Mozart joué par ordinateur ça fait la même…).

    Donnez la partition d’emily à un très bon pianiste, ce dernier arrangera lui-même le morceau selon sa propre vision de la musique, et lors du concert personne ne pourra dire que cette musique est créée par ordinateur.

    On ne peut rien dire en écoutant les deux extraits, faudrait voir en concert ce que ça donne.

  51. Hogx dit :

    @Gro : “On ne peut rien dire en écoutant les deux extraits, faudrait voir en concert ce que ça donne.”
    Justement on peut très bien faire abstraction d’une interprétation et juger l’arrangement et enfin la composition.
    Ici, la mélodie seule n’a rien de particulier et c’est ce qui lui est reprochée… Ce problème est d’ailleurs inhérent à la conception d’un programme qui va suivre les règles qu’on lui a inculquées, alors que le mouvement global de composition du 17ème jusqu’au jazz et au rock a été de surprendre continuellement l’auditeur.
    Une composition de ce type sera agréable à l’oreille mais en aucun cas admirable.

    Dans ce genre de conversation autour de l’art il y a toujours plusieurs problèmes :
    – un, certains admirent la technique et viennent à la confondre avec de l’art, ce qui induit qu’il faut être initié pour l’apprécier et implique un certain snobisme ;
    – deux, l’utilisation récurrente et abusive, dans le langage courant, des termes appréciatifs dans un sens superlatif, provoque des différences de lexique importantes entre les individus, et donc provoquent des quiproquos entre le sens galvaudé qui signifie agréable ou harmonieux et le sens premier d’admiration pour une oeuvre.

    Nous sommes dans ce deuxième cas, où un langage de sourd peut s’établir…
    Il est bien évident que cette composition n’est pas déplaisante mais les objections portent sur l’aspect d’oeuvre “hors du commun” et donc qu’on est très loin d’un tel résultat.

  52. KrYpTeD dit :

    Je vois que beaucoup d’entre vous comparent Emily Howell aux références que sont Bach et Chopin, mais est-ce que vous auriez des noms de compositeurs un peu plus modernes ?
    (en solo de piano)

  53. bofbofbof dit :

    Bientot sur TF1

    la starac 25 ….. 15 ordinateurs en compétition ….. qui sera le gagnant…..

    Votez pour débrancher la prise

    le tout avec des super sponsors… Lenovo Acer Asus…..

  54. Chocob0 dit :

    Je ne suis pas réellement d’accord sur le génie de ce “compositeur”, ces musiques feraient au mieux des musiques de films, on est loin du prodige et de la splendeur de Beethoven (et sa Pastorale)ou de Chopin (et de ses concertos pour piano). Pourtant j’imagine que cela évoluera rapidement et qu’un jour, des machines construiront artificiellement et à la pelle des musiques, à l’instar d'”Emily Howell”.

  55. Shay dit :

    Facile de dire que ça manque de quelque chose lorsqu’on a lu le post avant d’écouter quoique ce soit :p
    J’aimerais bien avoir l’avis d’un pro un peu neutre sur le sujet, une personne entendant ceci pour la première fois et évidemment ne sachant pas que cette mélodie est le produit de petits bouts de silicium :D

  56. Bill Jobs dit :

    Excuser moi mais c’est chiant et franchement pourri comme compo
    sa vaut pas bach ou mozart
    masturbation d’informaticien ça!

  57. TeKiLa dit :

    Je préfèrerai toujours les humains rien que parce que ce sont des humains :P

  58. aalexand dit :

    Si ce logiciel avait créé des textes et non de la musique, il n’y aurait eu que des suites de mots ne formant ni phrases ni idées. C’est cela que j’entends, une suite de note sans phrasé, avec une rythmique inexistante, ça ne vaut même pas du Richard C.. dans ses plus mauvais jours. Intellectuellement cela peut plaire du point de vu d’un informaticien, mais pas d’un musicien. Pour information, je suis les deux.

  59. Thebiznet dit :

    Manque que l’auto-update pour la SACEM ^^

  60. stakhanov dit :

    @james: une petite fille de trois ans jouera comme un ordinateur justement, d’une façon “mécanique”.
    Ce qui fait les grands interprètes, c’est justement cette capacité à modifier volontairement et (très) subtilement le rythme, la durée des notes, la tonalité, la façon d’appuyer sur les touches, etc. En fait la musique n’est volontairement pas jouée de façon parfaite, c’est ça qui donne de “l’émotion” et de “l’âme” à la musique.*
    Cela m’étonnerait beaucoup qu’un jour un ordinateur soit capable de faire ça…..d’une façon agréable pour nos oreilles humaines !

    * de la même façon on trouve un visage humain agréable parce qu’il est dissymétrique. Si on le symétrise complètement avec un logiciel de retouche d’image, le visage nous apparaît “moche” !!

  61. swap dit :

    Bon, faut admettre qu’informatiquement c’est pas mal.

    Musicalement je pense que beaucoup ont déjà tout dis.

  62. JB dit :

    Mouais… à mon avis, la performance est effectivement au rendez-vous, mais pas là où tout le monde voudrait bien la voir. Je m’explique: ce logiciel est capable de composer de la musique “à la façon” de. Par exemple, l’article cité en référence parle de composition “à la Bach” que même les spécialistes n’étaient pas capables de distinguer des vraies.

    En soi, il s’agit d’une performance car l’algo doit être sévèrement complexe. Je ne remets donc pas en cause cette performance. Je suis même admiratif du travail réalisé. Je cite de mémoire l’article en anglais: “David Cope a passé des mois à transcrire les partitions note à note pour les stocker en base de données”. Rien que ça, chapeau.
    Mais la suite est pas mal non plus: “Après avoir appris à Emmy les règles de composition et la manière de les transgresser, …”. Ça, c’est absolument titanesque comme boulot. Et c’est là que se situe le talon d’achille d’Emmy. Elle n’invente pas de style musical, elle réutilise une syntaxe, une grammaire, une orthographe.

    Donc, là où certains crient à la mort des compositeurs, je m’inscris en faux. Où réside, en partie, le génie d’un Bach ou d’un Mozart ? Il réside “simplement” en ce qu’ils ont inventé un nouveau style, une nouvelle manière d’écrire la musique.

    Et là, je suis désolé de dire que l’ordinateur n’est pas prêt d’y arriver.

    Heureusement, il restera toujours l’interprétation. Un requiem de Mozart m’arrache assez facilement des larmes, de même que le Psaume 115 de Bach… mais tout dépend qui l’interprète (si, si, et c’est du vécu !)

  63. JB dit :

    oups, j’ai mis du Emmy partout à la place de Emily.
    Désol’

  64. dinotronik dit :

    wouais je trouve pas ça très complexe et aussi émouvant que ça surtout le 2 eme morceau un peu limite quand même !! et techniquement l’humain connais les faux accord donc une bonne base donnée et c’est parti mon kiki !! puis ça remplacera pas un bon gars derrière un piano déversant ses émotions !!

  65. Yann dit :

    Ce qu’il nous restera? il nous restera a trouver d’autres mméthodes pour exprimer ces sentiments par la musique car une intelligence artificielle se base sur l’existant pour recréer des choses qui auraient pu être crées en utilisant des procédés d’émotions déjà connus (au moins vécues) par certains compositeurs.

    Comment ca le Dieu du random ne sévit pas ici :-p

  66. JustMe dit :

    Article intéressant, je pense qu’il y a un certain avenir dans ce type d’approche. Par exemple pour avoir une musique totalement dynamique dans les jeux vidéo, pour faire varier le contenu musical des petites productions télévisuelles, etc … mais de la à supplanter dans tous les domaines la composition humaine, il y a monde.

    Par contre je suis assez effaré quand je lis certains commentaires : Bach ou Vivaldi, même si c’était des génies, n’ont pas écrit que des chef d’oeuvre, c’est loin d’être le cas. Quand ils étaient obligé de “pisser de la note” pour terminer leurs commandes et passer à une autre le travail était généralement moyen voir mauvais (pauvreté mélodique et rythmique). Ce type d’application à de l’avenir dans cette optique la.

  67. Apay dit :

    Mhhh, répétitif, franchement pas super, l’imagination de “quelques” humaines a de beaux jours devant elle.

  68. John dit :

    Je trouve cela à la hauteur des artistes d’aujourd’hui (qui sont pas mauvais mais pas super bon non plus).

    Finalement, un Debussy ça vieillit pas.

  69. David dit :

    Absolument superbe
    en meme temps c’est programmé pour !-)

    c’est donc officiel: la musique classique n’est plus un art.
    je ne jetterais pas la pierre au programmateur, de nombreux compositeur d’école s’était déja chargé de faire le travail depuis un bon siècle.

    et puis, n’est ce pas justement le propre de la musique dite “classique” que de pouvoir etre cadrée, analysée, schématisée et reproduite au kilometre?

    je trouve les commentaires d’ordre estétique quelque peu hors de propos. plus particulierement les commentaires dévaloriseants qui, de part leur nature à ne s’attacher qu’a l’estétique, font la promotion de cette nouvelle “tentative d’attaque” contre l’être humain dans sa capacité à créer de nouvelles formes.

    Merci donc au programmateur pour ce nouveau grand pas vers un plus grand abrutissement des masses et un eveil de plus en plus douloureux pour les autres.

    Ici, c’est effectivement lui l’artiste, puisque c’est le seul à avoir une intention. Et tant mieux si après Emily Howell, plus personne ne pourra prétendre être un artiste en créant ce genre de musique.

  70. Sidobrianpenguin dit :

    Bravo pour l’exploit, en effet. Mais comparer à ce qui ce fait, et ce qui s’est fait, en musique électronique … Bof, franchement bof :
    Iannis Xenakis composait à l’aide des statistique :
    http://www.iannis-xenakis.org/

    et heureusement que l’IRCAM (en face du centre Pompidou) est là !

    http://www.ircam.fr/

  71. Khemael dit :

    De formation classique depuis le plus jeune âge et compositeur a mes heures perdues…ca ne me fait strictement rien.
    Y’a rien la dedans de bien spécifique qu’un arrangeur ne sache pas deja faire avec quelques plugin (arpegiators, etc), et trois/quatre accords. C’est repetitif, les harmonies sont basiques, et la vélocité (entendez le toucher) sont probablement (et encore plus probablement d’apres l’article) des choses qui sont déterminées par l’utilisateur du logiciel… bref, rien de nouveau sous le soleil.

  72. Uio dit :

    Ca n’est pas bluffant et je trouve que c’est un peu trop répétitif. Hormis la rapidité que je doute pouvoir atteindre, le premier morceau ne me semble pas si compliqué.

  73. grosha dit :

    Merci à toi Korben, en faisant passer cette information, tu nous permets de commenter librement, du musicien au programmeur…, de la platitude de ce qui ressemble tout de même à de la musique, à l’émerveillement de la magie de l’algo-rythme…

    Ca me rappelle l’histoire des 2 moines bouddhistes au jardin : l’un veut sauver l’escargot, l’autre la salade, les deux ont raison…

    Lorsqu’un musicien est triste, n’est-ce pas un pattern que d’écrire alors un requiem ?
    Toute œuvre a un cadre prédéfini, des chants de l’extase d’Hildegard, à cette hymne à la joie que l’Europe s’est choisi…

    alegria !
    grosha

  74. eiku dit :

    Il manque l’intention, comme dit Laurent, mais c’est déjà un début excitant. L’auteur de l’algorithme peut être fier de lui.

    Bien sûr, on est encore loin, très loin des grands compositeurs (en général, on ne les appelle pas « grands » pour rien).

    Mais au moment même où j’écris, j’écoute distraitement la télé que regardent d’autres membres de ma famille dans la pièce voisine… Eh bien les musiques d’ambiance du film (ou documentaire) qu’ils regardent pourrait avoir été composé par Emily Howell !

    @Laurent: les compositeurs de musique de films ne font pas tous de la musique au rabais, loin de là, mais les compositeurs au rabais existent. Ce sont peut être des compositeurs talentueux, mais qui produisent parfois du « déchet » s’ils ont des contraintes professionnelles du style « je dois pondre 5 minutes de musique pour dans trois jours ; j’ai bien une magnifique symphonie dans les cartons mais je préfère la garder pour un projet plus ambitieux qui me tient vraiment à cœur ».

  75. watts dit :

    impressionnant en effet

    toutefois n’oublions pas que mozart par exemple n’avait pas de studio d’enregistrement bourré d’effet etc….c’etait tout dans sa ptite tete , et je pense k’il a encore une longueur d’avance sur ce genre “d’avancée technologique” ;-)

  76. Choco dit :

    Pour moi le plus important c’est pas “Est-ce que c’est du niveau d’un grand compositeur?”, mais plutot “Est-ce que c’est du niveau d’un compositeur humain”.
    Et la réponse est oui, c’est pas forcément extraordinaire mais ça n’a rien de robotique.

    Et puis, je trouve que le premier titre est une superbe base pour faire quelques chose d’autre avec en ajoutant des drones un peu à la Sigur Ros.

  77. qwerty dit :

    Je suis un grand fan de musique et surtout classique. Je dit bravo aux concepteurs de ce programme. Pourquoi ? peut-être parque si les robots conçoivent la musique, alors HADOPI ne sert a rien, puisque les IA n’ont pas besoins d’argent.

La menace des failles 0-Day

capture-vjhj

"En avril 2014, les chercheurs en sécurité de Google sont tombé sur une vulnérabilité présente à l’intérieur de la bibliothèque cryptographique OpenSSL. Petit problème, OpenSSL est utilisé sur les 2/3 des sites web qui utilisent HTTPS mais aussi par les téléphones Android. Heartbleed était né."

Si comme moi vous êtes un passionné de sécurité informatique et que vous vous demandez qu'est-ce qu'un truc comme Heartbleed peut causer comme dommages, la lecture de cet article sur les failles 0-Day est pour vous...et je vous rassure je ne parle pas du dernier film Blackhat récemment vu au ciné ;)

Lire la suite

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Rejoignez les 55274 korbenautes
et réveillez le bidouilleur qui est en vous
abonnez-vous en savoir plus
"Vous aimez bidouiller ?" Oui j'adore l'informatique et la technologie
Suivez Korben Un jour ça vous sauvera la vie.. Ou celle d'un(e) ami(e)
  • Rejoignez les 55274 bidouilleurs de la grande famille des Korbenautes
    «Je considère que votre email est aussi important que le mien.»
    Korben
  • Univers Populaires

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • Vidéos

  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    Malkavien: En fait le C++ c'est comme le couteau suisse de Mac Gyver sans le mode d'emploi : tu peux tout faire avec, mais comment?

    -- http://danstonchat.com/8926.html
  • Une astuce pour rendre

    Windows 10 plus rapide

    Si vous trouvez que Windows 10 est un peu lent, que vos applications ne se lancent pas très vite, que vos compilations prennent du temps, voici une petite astuce débusquée par Brominou pour accélérer le bouzin. Cliquez dans la zone de recherche de la barre Windows et tapez le mot clé...lire la suite

    Cryptool pour s'initier à la cryptographie

    Alors attention, ce n'est pas nouveau, mais je me suis dit que ce serait intéressant de vous en parler si vous ne connaissez pas encore. Cryptool est un logiciel open source éducatif qui va vous permettre de comprendre les principes de base de la cryptographie. Dans sa version 2, Cryptool intègre...lire la suite

    En ce moment dans l'univers "Windows"

    Voir tous les articles »