Entrez vos identifiants

x
OU
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Utilisateur wiki : vous n'aviez pas d'email ?

Korben - Site d'actualité geek et tech

Go Top


Il serait temps de mettre la France au télétravail

Il serait temps de mettre la France au télétravail

Y'a un mois, j'ai vu passer cette news qui expliquait que la SNCF encourageait les entreprises parisiennes à décaler les horaires de leurs employés pour éviter que les transports soient bondés.

Bonne idée... pour la SNCF. Mais idée à la con sur le long terme.

Alors allons plus loin... Au lieu de promouvoir les horaires décalés, pourquoi ne pas promouvoir carrément (et à l'échelle nationale) le télétravail ?

Je trouve ça dingue qu'en 2013, toute la France se lève chaque matin à la même heure, pour prendre sa petite voiture ou son petit bus, bouchant les routes, blindant les trains, pour recommencer chaque soir. Ça pollue, ça fait perdre du temps à tout le monde, ça génère du stress...

Je pense qu'il serait temps que les employeurs se posent 5 minutes la question du télétravail.

Oui, je sais, tout le monde ne peut passer en télétravail. Il faut encore des gens dans les entreprises, et c'est bien normal. Mais il y a aujourd'hui de très nombreux postes qui ne nécessitent pas d'être à un endroit fixe. Les DRH devraient pouvoir prendre un peu de temps pour établir une liste de qui, au sein de l'entreprise, pourrait bosser de chez lui.

Il n'y a que des avantages au télétravail.

  • Moins de stress. On arrive à l'heure, on n'est pas bloqué dans les bouchons et on n'est pas dérangé par le collègue débile qui fait irruption dans votre bureau pour vous raconter l’émission TV d'hier soir quand il prend sa pause café.
  • Moins de temps perdu. On peut fonctionner par objectif et même si dans la journée, on doit s'absenter pour aller chez le dentiste, ce n'est pas grave puisqu'on peut rattraper le soir ou le week-end. Les heures supplémentaires peuvent même devenir agréables les dimanches pluvieux ou les soirs d'ennui.
  • Moins de frais. Moins d'essence, moins d'argent dans la nounou ou la garderie, moins de frais pour la bouffe du midi...etc.
  • Moins de fatigue. Possibilité de faire une petite sieste pendant sa pause, pas de transport et on peut même bosser allonger dans son canapé.

Et pour l'employeur, ça veut dire moins de retard ou d’absences à gérer (rien que pendant les grêves...). Moins de frais généraux, moins de conflits internes... Et plus d'efficacité de la part des employés qui peuvent mieux concilier leur vie professionnelle et personnelle.

Couplez à ça, la mouvance BYOD (Bring your own device) qui deviendrait alors SWYOD (Stay with your own device) et c'est la fête !

Maintenant, je pense que tout le monde n'est pas fait pour télétravailler. Certains ont besoin d'être entourés par leurs collègues pour ne pas déprimer et continuer à avoir des interactions sociales. D'autres ont besoin d'être poussés au cul par leur chef pour bosser. Et d'autres doivent être dans un cadre "boulot" pour ne pas sombrer sur Facebook ou s'endormir devant une série. Mais pour ceux qui ont un caractère plutôt indépendant, qui sont autonomes et suffisamment sérieux pour remplir leur part du contrat et leurs objectifs, je pense qu'il est urgent de leur proposer une option télétravail.

D'ailleurs, en ce qui concerne les interactions sociales, une solution équivalente à Twitter pour discuter entre employés (ou un Skype), est, je pense, l'idéal aussi bien pour bosser que pour blaguer entre collègues comme si on était à côté de la machine à café.

D'une manière générale, j'ai pu observer que les gens sont sérieux quand ils bossent. Ils veulent bien faire leur boulot et s'ils sont motivés, pas stressés et s'ils se sentent appréciés, ils ne comptent pas leurs heures. Faites confiance à vos collaborateurs et à leur intelligence. Les tire-au-flan sont en réalité peu nombreux et ne feront pas illusion très longtemps même en "travaillant" de chez eux.

Avec les outils que nous avons maintenant... Les ordis, les téléphones portables, le haut débit, la VoIP, les emails...etc., il n'y a rien qui peut faire barrage à la transformation d'un emploi de bureau traditionnel en emploi télétravaillé. Alors amis employeurs, si vous me lisez, je vous en conjure... Prenez un peu de temps pour vous poser la question et si la réponse est positive, proposez cette option à vos employés. Des milliers de personnes (dont moi) travaillent déjà depuis chez eux et globalement, les retours sont très positifs à tous les niveaux.

Il n'est pas forcé que ce soit un temps plein télétravaillé... Vous pouvez commencer avec 1 ou 2 jours par semaine. Je suis certains que vous ferez des heureux et que la qualité du travail sera au rendez-vous. Encore plus fort, vous aurez ainsi contribué à rendre le monde meilleur en soulageant les trains, les routes, la pollution, le stress et les dépenses de notre société.

Pour compléter cette réflexion, je vous invite à lire les 2 articles suivants :

Et en bonus (Merci à VZepplin) :


Facebook Twitter Email Copier Url

56 Responses to “Il serait temps de mettre la France au télétravail”

  1. Lulu Le Nantais dit :

    Korben, tu as raison, mais tu oublies quelques détails : qui paie les frais (de connexion notamment), les assurances…
    Généralement, pas les entreprises
    alors rester bosser chez moi, avoir des frais, et la suspicion des collègues sur mon efficience… bah désolé, je préfère aller m’emmerder au taf (et quand je télécharge, je ne suis pas pisté)

  2. Un compromis intéressant c’est d’installer des endroits où les gens peuvent travailler à distance mais prêt de chez soit. Ainsi on est pas seul chez soit, mais on évite trop de transport.

  3. Christophe Mandrillon dit :

    Bonne idée, sauf que dans la tête des employeurs, le raisonnement suivant est vite fait : “S’ils peuvent faire leur taff depuis chez eux, pourquoi je le ferais pas faire par des Indiens qui me coûtent beaucoup moins cher?”
    Et de mon point de vue de salarié, je me vois assez vite toujours fourré dans le frigo, pas bon pour le tour de taille ça…

  4. Mirhahil dit :

    A ceci près que seuls 37% des salariés ont des horaires “normaux”, tout le reste étant sur des horaires dits “atypiques” (décalés) soit pas loin des 2/3 des travailleurs.

    Enquête « Conditions de travail » (2005), par l’Insee et la Dares.

  5. Korben dit :

    Pas bête effectivement. Des petits espaces de co-working étalés dans la ville…

  6. Mirhahil dit :

    Sinon sur le principe je suis d’accord à dire que ce serait une bonne chose de pousser plus de travailleurs (“qui le peuvent”) à opter pour le télétravail ;-)

  7. Grégory MARQUAND dit :

    Effectivement, je suis pour le télétravail mais il faut qu’il y ait des règles.
    Définir des objectifs, des jours off etc…

    Il peut vite y avoir de l’abus !

    Il faut aussi que l’entreprise soit adaptée au télétravail.
    Si elle a un VPN pourri, qui rame quand tu te connecte …
    ou inversement, Il faut que le télétravailleur soit équipé en connexion Internet Haut Débit !

    Personnellement, je suis en Banlieue Parisienne en fin de ligne, côté débit c’est pas la joie ! ( genre 1 ou 2 Méga). J’ai déjà essayé le télétravail de chez moi et j’ai perdu plus de temps à commiter ou faire à un checkout …

    Il faut trouver un juste milieu et dans ce domaine là, et je ne suis pas sûr que les entreprises Françaises soient réellement prêtes à utiliser ce mode de travail :)

    Cependant, je vois aussi les bons côté :)
    les petit + : Le travail dans le canapé,
    – La musique à fond en calbute :)
    – Travailler sur le balcon en été les pieds dans une bassine :)
    (pour les plus chanceux avec la piscine :) )
    – Plus de temps avec la famille

    les soucis supprimés : – les bouchons / le monde dans les transports,
    – les grèves,
    – les temps de transports donc pas de retard !

  8. Une solution intermédiaire pour ceux qui veulent continuer à avoir des interactions sociales sont les espaces de coworking.

    Au lieu de se rendre sur le lieu de l’entreprise qui l’emploie, la personne se rend dans l’espace de coworking de son quartier lorsqu’elle le souhaite.

    C’est un bon complément je trouve.

    P.S. Je ne suis pas le premier à avoir posé ce commentaire, désolé :)

  9. Je vois que j’ai écrit la même chose :) Désolé. Tout à fait d’accord.

  10. Etant consultant en info, j’ai souvent essayé de faire accepter a certains de mes clients le télétravail, et j’ai trouvé que les PME étaient en général ok, mais les société du cac pas du tout. Ils pense que si t’es pas sur place tu bosse pas, ou mal. Et a mon avis il ne sont pas encore prêts. Pour eux télétravail est synonyme de glandouille.

  11. Les frais sont à négocier avec l’employeur, mais ton employeur doit te fournir les moyens techniques de travailler, notamment la connexion et l’ordi.
    Concernant les assurances, tu as juste besoin de ton assurance habitation (tu dois déjà la payer, normalement …).

    Ensuite, faut bien montrer à ton employeur que c’est soit la connexion, soit les tickets de bus qu’il va devoir payer.

    Pour finir, si t’es irréprochable sur ton taf, aucune raison qu’on vienne te faire chier. Mais ça peut prendre du temps pour prouver et faire accepter la situation à tout le monde.

    “je préfère aller m’emmerder au taf”, je ne connais pas ton taf, mais si tu t’y fais chier ce n’est pas le télétravail qui risque de changer quoi que ce soit ;)

  12. J’ai fais tout un travail à propos du télétravail cette année à l’unif et c’est vrai qu’il y a bien plus d’avantages que d’inconvénients !

  13. goldenlol dit :

    Je sais pas si ça me conviendrait… Il me faut de l’interaction entre humains sinon je déprime…

    J’aime bien mes collègues, discuter à la machine à café ou sortir prendre une bière après le taf. Ceci implique d’avoir des collègues sympas bien évidement.

    Une journée ou deux dans la semaine, pourquoi pas. Mais être tous les jours chez soi, je ne supporterais pas longtemps.
    Bon je doit avouer que pour le moment je suis pas la personne la plus concernée, j’habite à 5 minutes à pied du bureau ^^

  14. Flow C. dit :

    Je plussoie. Bossant à sophia antipolis, c’est déjà une horreur le matin (30mn de bouchons chaque fois), je n’ose imaginer l’enfer marseillais et parisien … Sachant que j’habite à 50mn de mon boulot.
    Heureusement je bosse pour un grand groupe informatique donc je peux commencer à bosser un peu de chez moi le matin pr les éviter :)

  15. Flow C. dit :

    J’avoue que l’idée est vraiment bonne. Sortant d’études, c’est parfait pr ne pas se sentir isolé, ni trop “chez soi” et tenté par d’autres choses.

  16. ErGo_404 dit :

    Ca se fait pas mal aux Pays-Bas il paraît. Ils disposent de centres de travail qui semble assez agréables et où les gens payent un abonnement pour avoir le droit d’y aller. Du coup les entreprises payent ces abonnements, ça leur coûte moins cher qu’un local fixe et c’est bien plus pratique pour les employés.
    Comme c’est plus proche de chez eux ils peuvent y aller en vélo, et ça ne les empêche pas de rester chez eux s’ils le souhaitent.

  17. Flow C. dit :

    Non mais au moins pouvoir commencer le matin de chez toi et venir un peu plus tard pr éviter ces fameux bouchons. Idem pour le soir.

  18. ErGo_404 dit :

    Je pense que la vraie idée qui court est que les gens travailleront nécessairement moins s’ils restent chez eux. Faut pas se leurrer, il y a beaucoup de boulots qui ne peuvent pas être externalisés. Par contre des gens qui vont perdre toute productivité, ça il va y en avoir. Et n’en déplaise à Korben, même si ça finit par se voir ça fait quand même une période où la productivité risque de prendre un sacré coup dans l’aile, le temps de faire le tri entre ceux qui bossent et ceux qui glandent rien.
    En tous cas je suis totalement pour, j’aimerais bien pouvoir bosser ne serait-ce que deux jours par semaine chez moi.

  19. ErGo_404 dit :

    Les grosses boîtes Françaises ont du mal à voir que même en étant au boulot, beaucoup n’en glandent pas une…

  20. J4N dit :

    J’y ai déjà songé, je pense que j’en aurais la possibilité. Mais pour être franc, j’ai l’impression que j’ai trop de distraction à la maison. D’un côté, le fait d’avoir les collègues à côté m’aide à me focus. Surtout que des fois, j’ai l’impression que c’est surtout rude de se mettre dedans, mais une fois dedans ca avance, et a la maison, j’aurais trop la possibilité de repousser.

    Ca serait assez différent si j’étais à mon compte, la je serais motivé d’avantage car je sais que j’ai un retour direct sur le travail que j’abats.

  21. Marc Leung dit :

    “Les tire-au-flan sont en réalité peu nombreux et ne feront pas illusion très longtemps même en “travaillant” de chez eux.” A une exception près le fameux Bob qui a sous traité son travail chez les Chinois.

  22. Carlito dit :

    Je bosse moi aussi a Sophia et depuis un an ou deux une grosse boite de Sophia dont le nom commence par A a commencé à instaurer du télétravail une journée par semaine sur la base du volontariat… force est de constater que ce ne sont pas forcément les plus acharnés du boulot qui ont postulé en premier… En plus c’est assez bête comme façon de procéder car ces personnes gardent un bureau physique sur le site et donc aucun gain de place…

    Je vois plus comme inconvénient au télétravail le coté asocial de la chose: déjà que certains sont bien dans leur monde et ne parlent pas avec grand monde, si en plus ils bossent de chez eux ils finiront vieux garçons avec des escarres aux fesses et des ampoules aux mains…

  23. Christophe Mandrillon dit :

    Pour avoir bossé dans une très grande banque, la grande phobie pour eux, c’est plutôt la fuite de données.

    Les PC sur lesquels on bossaient avaient tous les ports USB verrouillés, le proxy interdisait tous les webmails et services de partage de données (dropbox, etc.), réseau sociaux… Les boites mail étaient toutes espionnées (pièces jointes, etc…) ainsi que les imprimantes…
    Comme il serait particulièrement difficile de sécuriser un poste de télétravail, en général, ces sociétés sont contre…

  24. My two cents:

    Je suis en horaires décalées, je fais 14h-18h au bureau, et 19h-22h à la maison. Perso j’adore ces horaires, c’est vraiment beaaauuuuucoup moins de stress au quotidien, la différence est flagrante.

    En revanche, heureusement que mon travail en lui-même ne demande pas une énorme concentration, car c’est vrai que la tentation est énorme lorsqu’on voit sur le bureau du PC perso à coté des icônes telles que LoL ou SC2… J’avoue que j’ai déjà succombé au stream de jeux en fond sonore. Ça me permet de ne pas craquer et lancer une partie pendant mes heures :D

    En bref, pour moi, le télétravail c’est vraiment le bonheur, mais il faut tout de même de la motivation !

  25. R. dit :

    C’est marrant cela fait quasi 10ans que je tourne autour de cette
    idée (quand j’ai créé ma société). Mais il faut des fonds et aller à
    l’encontre des habitudes manageuriales française des grosses entreprise,
    à savoir la réunionite aigue et le fait que d’avoir à portée de vue les
    gens que vous ne regardez jamais rassure les manageur.

    L’idée
    m’est venus quand dans les années 2000 je travaillais en SSII et je
    voyais les provinciaux néo parisien ou banlieusard se languir de
    retourner dans leur provinces d’origine.

    Qui plus est cela
    permettrait de résoudre pas mal de problème de logement et de transport
    si c’est fait intelligemment. Parce que si l’on concentre en quelques
    lieux comme on fait dans les zones commerciales on aura pas gagné grand
    chose, genre dans les lieu déjà saturé comme Rennes (periph déjà
    surchargé).

    Voili, voilou

  26. R. dit :

    Hum, avec facebook et autre je pense que la perte de productivité est déjà en place. Si les personnes vont bosser dans des centres et non chez eux et on des objectifs précis le taux devrait être sensiblement le même voir meilleur (pas de démotivation et de fatigue du aux transports…)

  27. Nassim dit :

    Pour ce qui est des métiers de l’informatique, le télétravail peut être contre-productif. En effet, à la maison on est souvent distrait par bien des choses et la communication avec ses collègues n’est pas si évidente que ça, un tableau blanc n’est pas facilement remplaçable par des outils en ligne.

    D’ailleurs, dans l’article Korben dit “…moins d’argent dans la nounou ou la garderie…”, pourquoi ? Tu penses pouvoir bosser et garder tes enfants en même temps? Bonjour la qualité du boulot !

    Déjà que je trouve que dans bien des boites on se la coule douce, surtout les boites à gros effectifs, si on plus on bosse caché à la maison… lol

    Dernier point, la sécurité, autant qu’ingénieur système et base de données, je me demande comment garantir une sécurité suffisante sans imposer un matériel et un OS particulier à l’utilisateur. En effet, un VPN ne fait que garantir la sécurité des données échangées mais ne protège en rien du vol de données, des périphériques infectés, du mélange entre données personnelles et données privées…etc.

  28. R. dit :

    Pour le coté associal, c’est pour cela qu’il faut des centres et non du travail depuis chez sois. Pour avoir bosser chez moi pendant 5 ans (avec mon associé qui venait tout les jour donc pas totalement tout seul) je pense qu’il faut savoir se structurer pour ne pas confondre la partie travail de la partie maison (temps, lieux…)

  29. Christophe Mandrillon dit :

    Le bob en question s’est fait chopper parce qu’il avait une connexion de télétravail qui était utilisée en même temps qu’il travaillait au bureau il me semble… Après, ils se sont rendu compte qu’une des connexion se faisait depuis la Chine, mais c’est la double connexion simultanée qui a mis la puce à l’oreille des SysAdmin…

  30. N3o dit :

    Ca parait une bonne idée c’est sûr mais je crains que la productivité générale en prenne un coup. Quand on voit le temps qu’on passe au travail sur les réseaux sociaux ou sur les sites de news, j’imagine pas le temps de travail si on restait à la maison… Maintenant oui ya des gens pour qui ça serait tout benef’ mais pour la majorité je ne pense pas que ça soit une bonne idée.

  31. GoustiFruit dit :

    Il faut se méfier des fausses bonnes idées: il y a beaucoup de boîtes qui fournissent “gracieusement” un portable ou un mobile à leurs employés pour qu’ils puissent continuer à travailler à la maison. Du coup plus d’horaires, et quand on a un dossier à rendre pour le lendemain on se retrouve à bosser toute la nuit chez soi. Au lieu de laisser le stress au boulot, on le rapporte à la maison et c’est toute la famille qui le subit.
    Le télétravail, ok, mais il faut avoir des règles très strictes pour délimiter ce qui est travail et ce qui est maison.

  32. ErGo_404 dit :

    Je suis d’accord mais facebook on peut le bloquer, par contre surveiller ses employés qui font du télétravail certains le font et c’est à la fois immoral et très mal vu.
    Et on ne compte plus les responsables qui ont une vision à très court terme et qui ne voient pas les bénéfices du télétravail…

  33. Raoul Folfonie dit :

    Lisez les commentaires de cet excellent article. La triste réalité en France, c’est que ce ne sont pas les manager qui bloquent mais les salariés. Ceux qui ont peur que le télétravail devienne un standard, et leur soit imposé, mettent en avant tous les risques (réels ou fantasmés) pour empêcher que cette idée nécessaire pour la société et l’environnement n’avance.

    Face à cette situation attristante, les employeurs préfèrent ne rien faire pour éviter de créer des “problèmes”. Ils continuent de louer des locaux en proche banlieue parisienne et laisse tout le monde venir en métro/RER.

  34. blogintelligence.fr dit :

    bonjour, vous auriez un lien vers votre travail ?

  35. Steph dit :

    Sans compter les gains pour l’employeur lui même :
    – moins de surface de bureau, moins de loyer
    – moins d’électricité, chauffage, téléphone, ticket resto, transport, logistique, etc

    – productivité augmenté, moins de congés maladie…
    Des entreprises fonctionnent même sans locaux.

  36. Korben dit :

    Oui, je parle de nounou le soir, le temps que les parents rentre de leur 2h de bouchon quotidien. La journée, effectivement, il est difficile voire impossible de bosser avec un bébé à la maison. je sais de quoi je parle :)

  37. Korben dit :

    Oui, je parlais de garderie le soir en fait, le temps de rentrer de 2h de bouchon. Je te confirme que bosser et garder un enfant n’est pas possible.

  38. Korben dit :

    Merci, je viens de commander le N°66 suite à ta recommandation.

  39. Raphael Jolivet dit :

    Le teletravail oui, mais pas a la maison ….

    En fait il faudrait que chaque travailleur soit a moins de 10min a velo (ou a pied) d’un centre de teletravail : Soit prive, soit municipal.

    On y accederait avec un loyer modere (200E/mois), on aurait accès a un bureau, de la logistique (telephone, imprimante, secretaire, etc). Ca permettrait de separer clairement sa vie privee de son travail, tout en continuant a avoir une vie sociale, des collegues, mais sans se taper 2h de transports par jours.

    Bon moi je dis ca, mais j’ai pas ce soucis. Je ne bosse pas a Paris, mais a sophia antipolis. a 15 min porte a porte d’Antibes, en scooter.

    Ceci dit, meme a Shopia, je connais plein de travailleurs independants qui recherchent ce type d’environment de travail.

  40. Zetura dit :

    Donc exactement ce que disais Korben. Ca ne convient pas à tous ;) Pour ma part, j’ai également besoin d’intéraction sociale, mais pas forcément TOUTE la semaine de travail, donc le coworking est un excellent moyen pour rencontrer du monde, partager, et travailler dans un espace avec d’autres gens. Et les jours de bourre, hop à la maison on travail à 200% !

  41. Dimebag dit :

    Ceux qui ne bossent pas au travail ont juste besoin de la disponibilité de leurs collègues et éventuellement d’une machine à café….tout le reste c’est du surperflu…et ça fait des dizaines d’années que ça se pratique…

    Et d’ailleurs c’est ce qui me rend dingue quand j’entends parler des chômeurs qui, soi disant, ne glandent rien….perso j’ai jamais vu autant de glandeurs que dans les entreprises…mais ils ont un contrat de travail alors ils sont des salariés courageux, forcément !

  42. Dimebag dit :

    Glander à l’intérieur de leurs locaux , pour eux, c’est légitime….glander en dehors, ça ne l’est plus

  43. Benjamin dit :

    Je ne suis pas d’accord avec tous ceux qui disent que le travail mène à l’isolement. Je suis étudiant, mais je fais mes études à distance. Et je n’ai jamais été autant social dans ma vie. Je peux m’organiser comme je le veux et du coup optimiser mon temps de travail. De ce fait, je peux aussi organiser mes journées de façon à voir du monde. En ce moment par exemple, je travaille de 7h à 15h (avec 30 minutes de pause déjeuner), et ensuite je sors, je fais du sport, je vois des amies etc. Je n’ai jamais été aussi productif.

    Mais ça demande une discipline importante, tout le monde n’arrive pas à travailler 8 heures chez soi sans céder à la tentation d’aller sur facebook ou autre. Pour ceux là, rejoindre un espace de coworking peut être très intéressant. Surtout que ça permet de recréer un environnement de travail, sans toutes les tensions qu’on peut trouver dans une entreprise.

  44. PACMAC dit :

    moi j’ai une activité de revendeur Apple depuis ma maison, aucun showroom, aucun magasin, juste un bureau chez moi depuis lequel je fais tout … 7 years and counting

  45. subrico dit :

    C’est ce qui se passe dans l’administration : ils ont mis en place la possibilité de télétravail, mais dans la limite d’1 j/semaine et sur un site administratif (antenne délocalisé, direction départementale du département voisin, etc…) pour les agents qui sont plus proche d’un autre site que celui de leur affectation.

  46. agent4 dit :

    Controverse : Faut-il obliger les salariés à venir au bureau ?
    Source : Courrier International – 14/03/2013

    OUI – L’innovation naît de la confrontation
    —Richard Cohen – The Washington Post, Washington
    On peut raisonnablement penser que Marissa Mayer a fait tous les calculs possibles et imaginables avant de décider que, dorénavant, les employés de Yahoo! ne pourraient plus télétravailler et devraient systématiquement se rendre à leur bureau. Mais elle aurait aussi pu leur demander tout simplement de jeter un œil sur Les Demoiselles d’Avignon, l’éblouissant tableau de Pablo Picasso qui représente cinq prostituées nues. Daté de 1907, il résulte de la compétition de son auteur avec Georges Braque et d’autres peintres parisiens de l’époque. En 1989, le musée d’Art moderne de New York a monté l’exposition “Picasso et Braque : l’invention du cubisme”, dans laquelle même un œil novice pouvait remarquer que les deux artistes s’étaient réciproquement influencés.

    L’idée selon laquelle l’innovation naît de la collaboration, voire de la compétition, est à mon sens indiscutable. C’est pour cette raison que ce n’est pas dans les banlieues, mais dans les villes, avec leur population dense et leurs armées de talents, que la culture se crée. Les villes sont nos foyers culturels ou, du moins, elles l’étaient. (Qu’arrivera-t-il à la culture des bistrots quand tout le monde aura les yeux rivés sur son ordinateur portable au lieu de discuter de Kierkegaard ?)

    La science aussi a besoin de frictions entre les cerveaux. La Silicon Valley [en Californie], la Silicon Alley [à Manhattan] ou encore la Route 128 [à Boston] rassemblent des talents (souvent grâce à des universités comme Stanford ou le MIT), talents qui, tout simplement, parlent ensemble. Et ça marche.

    Créer de l’innovation – l’étincelle qui produit une autre étincelle –, voilà la tâche de Marissa Mayer. Elle est la cinquième PDG de Yahoo! en un peu moins de cinq ans. La société est dans le pétrin. Elle a besoin d’idées – sans parler d’un nouveau nom. Lorsque Marissa Mayer s’est demandé comment régler ses problèmes, elle a parcouru les fichiers du réseau pour voir quand ses employés en télétravail se connectaient. Pas suffisamment souvent, a-t-elle conclu. Mais, même s’ils s’étaient davantage connectés, cela n’aurait pas apporté grand-chose à l’innovation. Car l’innovation tient à ce qui se passe autour de la machine à café.

    L’ordre de Mayer a soulevé une tempête. Les écologistes y sont allés de leur couplet sur “l’empreinte carbone”. Mais les discours les plus véhéments venaient d’autres femmes – en particulier de femmes qui se font appeler par le plus sacré des noms, celui de “maman”. Marissa Mayer est apparue comme l’ennemie de toutes les femmes parce que, comme on l’a solennellement prétendu, elle les forçait à choisir entre leur carrière et la santé physique et mentale de leurs enfants. On l’a aussi accusée d’être hypocrite. Marissa Mayer est une jeune mère, mais, au lieu de travailler chez elle, elle a préféré faire installer une garderie à côté de son bureau.

    En 1925, [l’entreprise de téléphonie américaine] AT&T a créé les Bell Laboratories, qui s’installèrent dans le New Jersey. C’était l’idée de Mervin Kelly, un chercheur devenu président de l’entreprise. Il croyait en la notion de “masse critique” – rassembler différents types de scientifiques et les encourager à se mêler les uns aux autres. L’endroit était conçu de telle sorte que ceux qui y travaillaient se croisaient en permanence. Les couloirs étaient longs – à dessein – pour que les rencontres y soient fréquentes et que des scientifiques de ­disciplines variées ­(physiciens, métallurgistes, électriciens, etc.) puissent apprendre les uns des autres.

    Jon Gertner a intitulé son livre sur les laboratoires Bell The Idea Factory, “l’usine à idées”. Et pour cause : ils ont inventé le transistor, le laser, le système de téléphonie cellulaire et bien plus encore. La leçon n’est pas tombée dans l’oreille de sourds, mais dans celles d’Apple et de Google, des sociétés qui chérissent l’innovation et qui, accessoirement, s’efforcent d’inciter leurs employés à se parler en face à face. Google s’est même mis en tête de trouver la longueur optimale de la queue à la cafétéria, ni trop longue ni trop courte, pour que les salariés discutent et ne repartent pas.

    J’écris cet article chez moi. C’est là que je travaille, seul. J’apprécie le côté pratique et le confort matériel du télétravail. (Je suis en train d’écouter Bach.
    ) Mais d’autres choses me manquent : la rédaction, la communauté d’experts et d’excentriques où une remarque lancée au hasard peut faire naître une réplique, une observation, une idée – un article ! Car, même en faisant un effort d’imagination, je ne suis pas Picasso. Mais, en réalité, sans Braque, Picasso non plus n’aurait pas été Picasso.

    —Richard Cohen

    NON – Le télétravail stimule la productivité
    —The Economist Londres
    “Nous sentons tous l’énergie qui existe dans nos bureaux”, affirme une récente note, largement divulguée, signée Jackie Reses, la responsable des ressources humaines de Yahoo! Mais il semblerait que, si certains l’apprécient, d’autres préfèrent rester chez eux à glander en pyjama. Car la note annonce qu’à partir de juin tous les Yahoos [les salariés de l’entreprise, selon le vocable interne] devront se montrer à leur bureau à moins d’avoir une bonne excuse. “Le meilleur reste à venir”, conclut la note – une affirmation qui peut paraître peu vraisemblable aux employés d’une société dont la capitalisation est passée de 125 milliards de dollars en 2000 à 25 milliards de dollars aujourd’hui.

    On comprend que Marissa Mayer, la nouvelle PDG de Yahoo!, veuille tirer davantage de valeur de ceux qu’elle dirige. Signalons qu’un collaborateur de Google génère en moyenne 931 657 dollars de recettes annuelles, soit 160 % de plus qu’un collaborateur de Yahoo! (353 657 dollars). On comprend aussi qu’une entreprise veuille décourager ses salariés de se comporter comme s’ils étaient free-lance. Après tout, la raison d’être d’une entreprise est que ses travailleurs sont plus productifs ensemble que séparément.

    Mais tenir les Yahoos en bride dans leurs bureaux ne semble pas être la bonne manière de donner un coup de fouet à leur productivité. Au contraire du télétravail : celui-ci permet aux employés de gérer leur planning plus efficacement, de passer plus de temps avec leur famille et moins dans les embouteillages ou dans les trains bondés. Il peut même réduire les coûts. En 2009, la société informatique Cisco a affirmé économiser 277 millions de dollars [213 millions d’euros] par an grâce au télétravail. Une étude sur une grande entreprise de voyage chinoise menée par des chercheurs de l’université Stanford et de celle de Pékin a comparé les performances des employés autorisés à travailler chez eux avec celles des employés contraints de rester au bureau : chez les premiers, la satisfaction est plus grande, la rotation de personnel diminue de moitié et la productivité augmente de 13 %. Ce qui n’est guère surprenant, puisque beaucoup de gens n’ont pas l’air de travailler quand ils sont au travail : l’an dernier, la chaîne américaine de grands magasins JCPenney s’est aperçue qu’un tiers de la bande passante de son siège était utilisée pour regarder des vidéos sur YouTube. Non seulement l’idée de Marissa Mayer est mauvaise, mais elle écorne un peu plus encore la thèse naïve selon laquelle les femmes arrivées à des postes importants aident leurs sœurs situées plus en bas de l’échelle. Et certaines vont même descendre de quelques échelons. Le fait est que les patrons flexibles aident les femmes à mener de front leur vie de famille et leur travail, ce qui, dans des conditions de travail rigides, est difficile, voire impossible.

    Et il ne s’agit pas uniquement des femmes. Les collaborateurs d’une entreprise bien gérée veulent être productifs, et leurs managers leur font confiance pour savoir comment et quand ils travailleront le mieux. Si ce n’est pas le cas, le patron doit chercher à comprendre pourquoi. On peut enchaîner un Yahoo à son bureau, mais on ne peut pas le forcer à ressentir une énergie.—

  47. Julien dit :

    Je me dois de reagir car j’ai ete dans les deux situations depuis qq annees et je pense que l’ideal est de pouvoir faire les deux, travailler 3 jours sur site et 2 jours a distance. Faut tout de meme avoir une forte motivation et surtout se fixer des objectifs, autrement on finit par se la couler douce, comme en entreprise … Apres toujours travailler a distance est une mauvaise idee, on a besoin d’interaction pour innover ou simplement pour avoir des contacts avec d’autres personnes. En fait c’est 3 jours d’innovation et 2 jours de production. Je fais ca depuis un moment, un mixte et c’est parfait ! Je suis dans l’informatique et bosse comme consultant. Apres j’ai mon bureau de travail a distance utilisant remote desktop a travers un VPN, c’est totalement securise ! Pour un manager il y a moyen de controler si un employe travaille, ne serait-ce que par fixer des objectifs ensemble, etc. … Je vois rien qui puisse empecher de controler le travail en teletravail ! Apres tout le monde ne peut pas faire de travail, c’est sur et c’est pas fait pour tout le monde ! Mais je pense que le teletravail devrait encadrer par les managers en fixant des regles afin de pousser/controler le travail ! Tout est dans la rigeur et je pense que tout le monde avec plus ou moins d’aide pourrait y arriver.

  48. Syd Barrett dit :

    Je te suis complètement mais à mon avis, les patrons ne veulent pas car ils ne pourront pas surveiller leur employés

  49. RaphaelH1427 dit :

    laissez tomber la france il se passe rien

  50. Flow C. dit :

    Moi ca commence par H, c’est américain, je te laisse deviner la suite. Bref, il est évident que c’est ceux qui veulent glander qui vont vouloir y adhérer.
    Justement, ceux qui ne savent bosser qu’en se faisant pousser par leurs chefs faut les laisser au bureau, après t’as des personnes qui savent se gérer en autonomie et bosser dans leur coin. C’est l’envers du décor , y’en a qui profitent du système pour rienf aire, mais dis toi que ca leur retombe sur la gueule à un moment pck il faut bien rendre des comptes.

  51. Kelimp dit :

    Réflexion intéressante et constructive.
    Elle ne concerne cependant qu’une partie des acteurs du monde économique: celle qui n’a pas l’obligation d’être sur son lieu de travail pour fabriquer ou vendre un produit, construire un bâtiment, secourir ou soigner les gens,…
    En fait ce sont les métiers plutôt “intellectuels” qui sont concernés…

  52. torp dit :

    Attention tout de même, en laissant le travail rentrer a la maison, certains (suivez mon regard) peuvent interpréter la chose comme “il est tout le temps a la maison, et comme la maison c’est son bureau, il est tout le temps au bureau, donc ça ne le dérange pas si je l’appelle a 21h00 ou le week end”….

  53. Richard DELOGE dit :

    Sinon, le télé-travail ne veut pas forcément dire travailler chez soi ! ;)

    Il existe de nombreux tiers lieux qui permettent également de télé-travailler : Il s’agit d’espace ou d’autres télé-travailleurs, de tout bords peuvent venir. En plus de favoriser l’échange et un réseau de compétence, il permet de vaincre l’isolement chez soit tout en étant proche du domicile. (Faire 3km à pied pour aller bosser plutôt que 40km dans les bouchons, c’est plus agréable).

  54. Pour leurs assurances, aucune idée. En tout cas, rien de particulier ne m’a été demandé (hors mis un “certificat de conformité électrique”)

  55. Guéric Aldrict dit :

    En réalité la question de la sociabilité est un faux problème, car
    aucun boulot n’est à 100% en télétravail, ce n’est pas soit Noir soit
    Blanc, comme souvent ce sont des nuances de gris (aucune référence à un
    livre moisi sorti récemment ;) ). Et l’allégation qui consiste à dire
    que tous les boulots ne peuvent pas être concernés est partiellement
    fausse également car beaucoup plus de boulot qu’on ne le pense pourrait
    être concerné si on s’attache à faire la modifications nécessaires.

    Pour
    ma part je suis travailleur social… difficile d’imaginer ce type de
    boulot en télétravail… Et pourtant ça fait 7 ans que ça dure. Lorsque
    je n’ai pas d’entretien je reste chez moi et je gère les situations en
    court via téléphone et mail. En gros sur une semaine normale je suis
    chez moi une quinzaine d’heures et le reste du temps je vais sur
    différents lieux pour rencontrer les gens. Mes collègues je les vois
    donc sur ces moments là. Et quand je suis chez moi on s’appelle souvent
    ou on échange des mails. Au total je ne me sens absolument pas seul, il y
    a un véritable travail d’équipe.

    L’intérêt ? Je
    ne connais plus les bouchons, je gère mon temps de travail à domicile
    comme je l’entends et qui est possible de décaler au soir je le décale
    car je n’aime pas me lever tôt. Environ 2 minutes après que mon réveil
    est sonné je suis opérationnel, ce qui est un gain de temps considérable
    etc …

    Est ce que je glande ? Parfois oui, mais
    la plupart du temps je suis bien plus concentré sur mon travail que je
    ne le serais dans un environnement classique. Et finalement je glandais
    bien plus souvent dans mes anciens boulot…

    Alors
    on est bien d’accord les vendeurs, ouvriers de production,
    manutentionnaire et autres maçons ne pourront jamais être en
    télétravail, mais tous les boulots qui ont, ne serait ce, qu’une partie
    de leur temps délocalisable peuvent être envisagé en partie en
    télétravail. Et ca fait un paquet de gens ! Il n’y aurait plus de
    bouchons en ile de france aux heures de pointes croyez moi.

  56. Zesty dit :

    ca a l’air génial dit comme ça

A gagner – Des codes abonnement pour F-Secure Key

bigstock

Aujourd'hui je vous propose de gagner des codes pour des abonnements d'un an pour Key, le gestionnaire de mot de passe de F-Secure.

Si vous êtes adeptes des ouvertures de comptes en ligne à tout-va, ce petit soft peut vous être d'une grande utilité, voir pour ceux qui décideraient de renforcer tous leurs mots de passe en cours d'utilisation.

Avec Key vous pouvez stocker tous vos mots de passe et y accéder facilement, sur n'importe quel appareils, desktop ou mobile et même générer des mots de passe renforcés et uniques chaque fois que vous en avez besoin.

Pratique pour ceux qui ont tendance à aller au plus vite en mettant la date de naissance du dernier né ;)

Pour jouer ça se passe tranquillou avec Kontest:

Toutes les fonctionnalités de Key sont listées ici

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Rejoignez les 57014 korbenautes
et réveillez le bidouilleur qui est en vous
abonnez-vous en savoir plus
"Vous aimez bidouiller ?" Oui j'adore l'informatique et la technologie
Suivez Korben Un jour ça vous sauvera la vie.. Ou celle d'un(e) ami(e)
  • Rejoignez les 57013 bidouilleurs de la grande famille des Korbenautes
    «Je considère que votre email est aussi important que le mien.»
    Korben
  • Les Derniers Articles du Blog

  • Inscrivez vous aux bon plans

  •  
  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    <GustouristE> Parfois je me demande pourquoi je me pose tant de questions.

    -- http://danstonchat.com/7113.html
  • Un boitier externe pour booter des ISO à

    gogo sans se prendre la tête

    Il s'agit d'un boitier externe pour disque dur 2,5" fabriqué par la société Zalman, qui a la particularité d'avoir un petit écran de contrôle et qui permet de choisir l'ISO sur laquelle vous souhaitez booter...lire la suite

    Microsoft récupère vos clés de chiffrement.

    Voici comment les en empêcher

    Si vous avez acheté un appareil sous Windows 10 équipé d'une puce qui chiffre par défaut le disque, ne vous pensez pas en sécurité pour autant : La clé de récupération qui vous permet de déchiffrer vos données...lire la suite

    En ce moment dans l'univers "Raspberry Pi"

    Voir tous les articles »