Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Blockscan – Le chat d’Etherscan pour les utilisateurs d’Ethereum

Je ne sais pas si vous jouez un peu avec la blockchain, mais si c’est le cas, vous connaissez forcément Etherscan, le site d’exploration de la blockchain Ethereum. Dessus on peut suivre toutes les transactions qui ont lieu et ainsi voir que 0x…. a envoyé 30 ETH à 0x… ou encore que 0x… a acheté un NFT de BAYC (Mais si, les singes tellement blindés de thunes qu’ils s’ennuient à mourir) à un autre 0x…

Bref, jusqu’à présent, tout le monde peut voir qui échange avec qui, mais jusqu’à présent, on ne pouvait pas vraiment communiquer. Mais l’équipe à l’origine d’Etherscan s’est dit que ce serait une bonne idée de créer un chat utilisant la blockchain.

Baptisé Blockscan Chat, c’est un chat off-chain qui utilise sa propre infra, et qui permet à des utilisateurs d’aller discuter avec d’autres utilisateurs en connaissant uniquement leur adresse de portefeuille Ethereum. Le service offre tout ce qu’un service de messagerie basique peut proposer comme la possibilité de bloquer les relous et recevoir une notif lorsqu’un message arrive ou de recevoir les messages sur différents appareils.

Ah et pendant que j’y pense, je ne sais pas si vous connaissez LiteBit mais c’est un site vraiment fiable pour acheter vos premières cryptomonnaies au meilleur tarif. (lien partenaire)

Alors d’un côté, je trouve ça cool, notamment pour les possesseurs de NFTs qui souhaitent négocier entre eux sans forcément divulguer leur identité ou pour les chercheurs en sécurité qui souhaitent faire part de leurs découvertes à un porteur de projet sans pour autant se mettre en danger. Puis ça permet d’éviter de passer par des plateformes centralisées comme Opensea ou ce genre de trucs.

Mais je trouve ça également incroyablement risqué, car il suffit d’un mauvais clic sur un lien malicieux ou d’une faille dans leur système pour que la personne qui reçoit le message tombe dans une arnaque ou divulgue son identité.

Bref, vous l’aurez compris, je suis assez mitigé sur Blockscan. Ça va être incroyablement pratique et en même temps c’est un vecteur d’attaque supplémentaire… Donc comme d’hab, c’est bien de l’utiliser, mais avec une extrême prudence.

Faites gaffe à vous.


Les articles du moment