Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Comment tracker un mail ?

Parfois lorsqu’on envoi un email, on aimerait bien savoir si le destinataire la lu ou pas ! Alors évidement, on peut mettre un accusé de reception, mais il suffit que celui-ci clique sur annuler et vous ne saurez jamais si ce fichu email a été lu !

Heureusement, il existe un service qui permet de tracker un mail. Pour cela, rien de plus simple. Vous vous enregistrez sur le site Did They Read It et vous ajouter l’extension .didtheyreadit.com a la fin de l’email de votre destinataire.

Pas d’inquiètude cela ne sera pas visible pour celui-ci. Mais attention, ça ne fait pas que tracker l’email ! Cela vous donne aussi

  • La date et l’heure d’ouverture de l’email
  • La position géographique de la personne qui l’a ouvert
  • et pendant combien de temps celui-ci a été ouvert.

Si vous utilisez Outlook, il y a aussi un petit plugin livré qui vous permet de faire ça directement depuis votre client de messagerie.

Le revers de la médaille, c’est que ce service n’est pas gratuit. Néanmoins, dès votre inscription, on vous proposera 10 emails à traquer gratuitement. Ce serait dommage de s’en privé bande de petits malins !

Pour vous lancer dans l’espionnage, il suffit de cliquer ici.

Edit: A NOTER !

22/06/2004 – Communiqué

La CNIL considère que lé??utilisation du nouveau service de suivi de courrier électronique « Did they read it ?» (Lé??ont-ils lu ?) serait illégale en France.

La société américaine « Rampell Software » propose, depuis la fin du mois de mai, un nouveau service de suivi du courrier électronique intitulé « Did they read it ?» (en français « Lé??ont-ils lu ? »). Ce service permet à un internaute, moyennant le paiement dé??un abonnement, de savoir si les destinataires de ses messages électroniques les ont lus, à quel moment, combien de fois, pendant combien de temps, sé??ils les ont transmis à dé??autres personnes et depuis quel serveur de messagerie. Il permet également de connaître le navigateur utilisé par le destinataire ainsi que son système dé??exploitation.

Le processus se déroule entièrement à lé??insu des destinataires des messages électroniques. A la différence des services dé??accusé de réception fournis par les logiciels de messagerie « classiques », le destinataire né??a pas le choix dé??accepter ou de refuser de retourner les informations à lé??abonné à « Did they read it ?». Il né??en est même pas informé.

Par principe, la CNIL ne peut qué??émettre les plus vives réserves sur un tel procédé. En effet il sé??agit dé??une collecte dé??informations nominatives car sont ainsi enregistrées et transmises des informations détaillées sur le « comportement » du destinataire dé??un message électronique. Une telle collecte, effectuée à lé??insu des personnes, est contraire aux règles de protection des données et plus précisément à lé??article 25 de la loi du 6 janvier 1978 relative à lé??informatique, aux fichiers et aux libertés qui interdit la collecte de données nominatives opérée par tout moyen frauduleux, déloyal ou illicite.

La CNIL rappelle que le non-respect de ces dispositions est puni de cinq ans dé??emprisonnement et de 300 000 é?é dé??amende (article 226-18 du code pénal).

En conséquence, la CNIL attire lé??attention des entreprises françaises, des administrations et plus largement du public sur le fait qué??en sé??abonnant à « Did they read it ?», toute personne basée sur le sol français est susceptible dé??encourir des poursuites pénales.


Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite