Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Une étudiante américaine affichée en ligne par la police

Alors qu’en Europe, on pond des lois sur le droit à l’oubli, aux États-Unis, c’est tout le contraire qui se passe… Par exemple, le 26 octobre dernier, Miranda, une jeune femme de 19 ans a percuté une voiture de police au feu rouge.  Pas de blessés, heureusement. Elle avait bu et surtout, elle était très occupée à envoyer des photos d’elle à poil, à son copain, via Snapchat.

View image on Twitter

Normal quoi…

La police de la ville de Bryan au Texas l’a bien sûr arrêté et elle a été libérée contre une caution de 2000 $, jeudi dernier.

Hormis une suite justifiée devant les tribunaux, l’histoire aurait pu se terminer là. Mais la police de Bryan en a décidé autrement, en choisissant de faire de Miranda quelqu’un d’illustre. Ils ont publié son mugshot (selfie de garde à vue) sur leur page Facebook, en donnant son nom, son âge, et tous les détails concernant les nichons à l’air et snapchat.

miranda

Clap Clap Clap la police… Je ne sais pas si on peut appeler ça une « bonne leçon », du non respect de la vie privée, de l’humiliation, ou du harcèlement en ligne / cyberbullying / slut-shaming comme ils disent, mais peu importe, ça me dérange.

D’un coup, sans l’avoir choisi, cette personne se retrouve propulsée star mondiale sur les réseaux, jetée en pâture à tous les tarés qui ont mis la main sur son Instagram, son Facebook, le nom de son université, et ses photos personnelles, y compris en maillot de bain, et qui se partagent tout ça, y compris dans les commentaires du message Facebook de la police de Bryan, qui bien sûr ne modère absolument rien.

Avant, dans la vie du village, quand on était « grillé », il suffisait de changer de village et recommencer une nouvelle vie. Maintenant, le village est planétaire et les gens qui pensent que Miranda retombera dans l’anonymat dans quelques jours, ne savent pas de quoi ils parlent. Elle va devoir porter cette « célébrité » honteuse toute sa vie et il y aura toujours un connard pour lui rappeler qu’elle conduisait alcolisée, ou qu’elle se photographiait à poil, même lorsqu’elle aura 80 balais.

Sachez le, sur le net, on n’a pas le droit à l’erreur, et aucun droit à l’oubli ne pourra arranger ça. Il faut simplement apprendre à vivre avec. Seulement, certains ne le supportent pas et ont parfois des réactions extrêmes (depression, suicide…etc.). Je souhaite à Miranda de bien le vivre et d’essayer d’en faire une force. À sa place, je monterais un business avec des t-shirts et des mugs estampillés « Sexy selfies don’t ruin life. Cops do » ou un truc comme ça, histoire de renverser la vapeur et de transformer ça en force.

Quoiqu’il en soit, j’espère que cette double punition ne se généralisera pas dans tous les commissariats américains, car cela risque de faire pas mal de dégâts, beaucoup plus qu’un parechoc embouti.

Source


Réponses notables

  1. Mouais mouais mouais, bourrée et au tél en conduisant, c’est un peu son choix de se mettre dans la merde hein.
    Je préfère la voir se taper la honte (et non à 80 ans personne n’en parlera plus, ni dans un an, car il y aura un tas d’autres trucs bien plus graves) que de lire en 1ère page : une jeune femme ivre et au téléphone renverse un enfant qui traversait…
    Et ça, ce serait bien plus dévastateur qu’un pare-choc embouti…

  2. Je pense que cette jeune femme vient surtout de gagner un ticket de loto en or … (en dehors du fait qu’elle est, bien sûr, répréhensible… ) Au pays où tout est sujet à procès, justifié ou pas, une bonne équipe de juristes à de quoi se régaler … Et sous, l’aspect d’un billet léger, je trouve ce post annonciateur des pires excès … à venir ?

  3. Je suis pas sur non plus que faire tourner l’information et donc la médiatiser encore un peu plus améliore son cas :slight_smile:

  4. zakch says:

    Ca se passe aux USA, à vrai dire on s’en tape un peu. Autre pays, autres mœurs (et surtout autre législation).
    Par exemple les personnes fichées comme délinquants sexuels sont fichés et affichés partout et ne peuvent trouver de travail.
    OK, certains diront bien fait. Mais un reportage montrait l’exemple d’un homme de 18 ans qui sortait avec sa copine. Problème elle avait 17 ans. La tronche du bonhomme ne plaisait pas à la belle-famille. Il a été “dénoncé” et fiché comme délinquant sexuel. Alors qu’au moment du reportage, il était marié et avait des enfants avec sa copine de l’époque. (après le reportage montrait la procédure longue et complexe pour qu’un juge annule l’inscription au fichier).
    Donc pour résumer, certaines pratiques peuvent nous choquer en France mais elles sont “normales” pour les américains. Je ne vois pas en quel honneur on peut se permettre de juger la façon dont vivent les autres (surtout s’il n’y a rien d’illégal).

  5. Tu commet un délit, tu es jugé, tu purges ta peine. Ça c’est la justice. Le reste c’est de humiliation public et un appel à harcèlement.

  6. Je te remercie Korben.
    Sous prétexte de ton indignation, tu as toi même pointé tout le net français sur Miranda. Des photos d’elle à poil ? Je ne vois pas ça sur la page de la police que tu reproduis. Dans ta source, elle a juste le soutient-gorge dégrafé.
    Si tu évoques le fait elle soit “à poil”, tu n’as qu’à donner son Snap en plus…
    Avec la photo de la page FB que tu reproduis, tu incites tous tes lecteurs à aller voir. Qui d’entre nous n’est pas allé directement voir sa tête sur le FB de la police de Bryan ? Même ta source n’est pas allé aussi loin.

    Toi qui défends le respect de la vie privée, ce n’est pas en floutant sa photo ou son nom de famille que tu la respectera. Au contraire tu participes à sa “célébrité” éternelle et tu lui offres une vitrine de ce côté de l’atlantique.

    Je te remercie, mais je ne te félicite pas.

  7. skepty says:

    Ta logique contient une faille sur un point:

    Qui d’entre nous n’est pas allé directement voir sa tête sur le FB de la police de Bryan ?

    Personnellement, je ne suis pas allé voir les photos, comme l’a écrit Albert Camus (qui le tenait de son père) “Un Homme, ça s’empêche.” [j’ajoute la majuscule à homme pour ne pas créer de mal-entendu puisqu’il s’agit ici des photos d’une femme nue.] Cela ne veut pas dire qu’il faut refuser l’engagement, mais plutôt résister à ses pulsions qui conduisent, si tout le monde adopte le même comportement, à un semi-état de nature où les instincts commandent les comportements et mène à des mouvements de groupes. Tu ne peux pas reprocher à Korben de t’avoir forcé d’aller regarder les photos parce qu’il a fait état de cette nouvelle/affaire. Je pense que si ces photos étaient affichées publiquement tu ne serais sûrement pas allé les regarder de près même si tu avais lu cette nouvelle dans le journal juste avant. Le web pose un problème de conscience qui est: comment se comporter en citoyen responsable ou membre d’un groupe, pour parler plus largement, lorsqu’on est seul devant son ordinateur mais tout de même en contact avec le reste du groupe?

  8. Dixit says:

    “Un Homme, ça s’empêche.” Dixit l’homme qui ne peut s’empêcher de corrigé nos fautes d’orthographe. Perso je suis aller voir, et c’est pas pour cela que je l’a dévisagerai a dire “c’est elle, c’est elle” si je venais a la croisé, je m’en fou pas mal a vrais dire.

  9. Ça me rappelle une fille qui c’était faite tatoué “SODOMISE” sur la fesse gauche et “MOI” sur la fesse droite, j’ai tout de suite pensé aux enfant ou aux petits enfants ou aux infirmières découvrant ça plus tard quand elle aura 80 ans.

    Les gens devrait plus réfléchir avant de faire une connerie et ce n’est pas en plaignant des débiles que l’on empêchera les jeunes de suivre leur exemple.

  10. skepty says:

    Ce qui m’inquiète le plus c’est qu’on dit “ce qui se passe aux US se passera chez nous dans quelque années”.

    D’où provient cette phrase?

    Et vous avez raison pour la loi de Skitt puisque le vôtre en contient une!

Continuer la discussion sur Korben Communauté

8 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job