Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Internet et l’informatique prendront fin dans 30 ans à cause d’un bug !

2038bug.jpg

Vous vous souvenez du bug de l’an 2000 ? C’était que du bonheur ! Ca a relancé le marche de l’informatique surtout pour les vieux barbus fan de Cobol et en fait, à la place de l’apocalypse numérique que les médias nous proposaient, il ne s’est quasiment rien passé…

On n’a pas eu de crash d’avion, de black out, d’explosion nuclaire ou de paralysie de tous les Microsoft Windows de la planète…

Déçu ?

Naaaan, faut pas car un nouveau bug apocalyptique va faire son apparition dans 30 ans ! C’est à dire en 2038. Ce bug affectera principalement les systèmes à base d’unix car ces derniers stockes le temps (date et heure) dans un entier signé de 32 bits (signed integer pour les connaisseurs) contenant le nombre de secondes écoulées depuis le 1er janvier 1970.

Et alors me direz vous ? Alors la limite de ces 32 bits, c’est à dire la date maximum qu’on peut atteindre avec ce format standard c’est le 19 Janvier 2038 à 3h14 (le matin).

Ca y est vous comprenez tout ? Après cette date, le temps va se planter et être représenté comme un nombre négatif ce qui aura pour conséquence de planter pas mal de programmes qui ne se croieront plus en 2038 mais en 1901 !

On connait ce problème car le bug de 2038 s’est en fait déjà produit en Mai 2006 lorsque les AOLServer (serveur open source d’AOL) ont crashés. Le logiciel avait été conçu pour que les requêtes lancées en base de données n’expirent « jamais » mais au lieu de fixer ce timeout à 0, il a été fixé à 1 milliard de secondes dans le futur. Et pas de bol, 1 milliard de secondes après le 12 Mai 2006 à 21h27 et 28sec ça tombe en 2038, et le sytème a alors calculé des timeout négatifs, ce qui l’a fait crashé.

Ce bug a aussi affecté le Rover Spirit, robot lancé en 2003 et arrivé en 2004 sur Mars, qui a planté (souvenez vous) et n’a plus répondu pendant plusieurs jours. Tous les détails sont ici.

rover.jpg

Et pour vous prouvez que je ne fabule pas, tout est expliqué sur Wikipedia. Vous trouverez aussi plus d’infos ici, , , ou encore .

Evidement, on se doute que d’ici 2038 la plupart des machines auront été patchées ou conçues de telle façon qu’elles passeront sans souci cette date mais certains systèmes anciens ou embarqués conservés par des sociétés qui ne veulent ou ne peuvent les faire évoluer seront sans doute affectés.

Je pense notamment à des appareils se trouvant actuellement dans l’espace ou à des systèmes plus petits comme les controlleurs de feux rouges, des systèmes de navigation (genre balise argos ou autre) voir même des routeurs ou des outils de controles dans les oléoducs qui ne pourront pas être mis à jour. Il faudra alors les remplacer.

Si vous êtes programmeur, vous pouvez réagir ! Ouais !

Vous pouvez déjà commencer à auditer votre code en utilisant la FakeTime Preload Library et en lisant les recommandations de l’Open Group qui s’occupe des specs Unix.

Si vous êtes dans l’open source, il existe aussi une librairie libre qui vous permettra de patcher votre code existant afin de lui autoriser une longue et heureuse fin de vie bien après 2038.

Sachez enfin que ce bug de 2038 est très similaire à celui de l’an 2000, c’est à dire que la plupart des suggestions proposées par exemple par Steve Manley pour résoudre le problème du Y2K Bug sont applicables au bug de l’an 2038.

En tout cas, je compte sur vous pour programmer vos réveils quelques jours avant cette date du 19 Janvier 2038 afin de vous rappeler de moi car après même vos reveils planteront 🙂

J’espère en tout cas, qu’on survivra au réchauffement de la planète, aux guerres nucléaires, aux épidémies et à l’attaque des machines équipée d’intelligence artificielle, pour voir ça !

Rendez vous en 2038 les amis et en attendant suivez l’actu de ce bug sur le site officiel du bug de l’an 2038 !

Source

A la recherche d’un DNS qui vous protège et respecte votre vie privée ?

Vie privée, contrôle parental, exceptions de filtrage…

NextDNS offre une grosse couche de sécurité qui vous permet de bloquer automatiquement la résolution de certains noms de domaine en fonction de listes fournies par différents acteurs. Vous pouvez par exemple bloquer les sites remontés par Google comme les sites fournissant des malwares ou proposant des pages de phishing. Tout ce qui est cryptojacking, c’est-à-dire les sites utilisant votre navigateur pour miner de la cryptomonnaie à votre insu, peut être également bloqué.

Le typosquatting vous connaissez ? Il s’agit de prendre un nom de domaine qui ressemble vraiment à un nom de domaine officiel et tromper les gens qui feraient des fautes de frappe ou en utilisant des caractères ASCII graphiquement proche de véritables lettres de l’alphabet. Et bien ici, même chose, NextDNS vous protège.

En Savoir + sur NextDNS

Vos cartes PlayStation Network en promo avec Eneba et Korben

— Article en partenariat avec Eneba —

Si vous possédez une PlayStation, voilà un bon plan qui pourrait vous plaire. Grâce à Eneba, vous allez pouvoir faire quelques économies. Histoire de bien commencer l’année avec la nouvelle PS5 que vous avez reçue lors des fêtes de fin d’année dernière (sinon ça marche aussi avec les PS3 et PS4). Eneba vous propose, notamment, des cartes PlayStation Network avec jusqu’à 16% de réduction par défaut (valeur 50€, mais certains vendeurs la propose dés 41.89€ soit 44.54€ avec les frais). A quoi vous pouvez ajouter le code KORBEN vous bénéficiez en de 3% supplémentaire donc 43.21€ TTC au final (à entrer lors de la validation de votre achat).

Il est tout beau ce code non ?

Eneba c’est quoi ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Eneba c’est une place de marché en ligne qui propose un tas de produits numériques liés en grande partie au jeu vidéo, le plus souvent avec des promotions assez intéressantes. Le site est rapide, assez complet, sécurisé et moins cher, pourquoi se priver ?

La boutique propose beaucoup de contenu pour les plateformes de jeux parmi les plus connues (Steam, GOG, Uplay, Origin, Epic Games, Nintendo Switch, Xbox & co), de nombreuses cartes cadeaux (Amazon, Blizzard, Google Play, Nintendo eShop, Netflix, Spotify & co) mais aussi des abonnements, des points de jeu ou encore des logiciels. Bref il y en a pour tous les profils.

Promotions sur les meilleurs jeux avec eneba.com !

Que faire avec ma Carte PlayStation Network (PSN50) ?

Le crédit d’achat des différentes cartes PSN (de 5€ et jusqu’à 100€) vous permettra d’accéder à tous les produits du PlayStation Network :

  • les jeux récents : NBA2K21, FIFA21, Spider-Man : Miles Morales , les nouveaux bundles Fortnite, etc.
  • les jeux en précommandes
  • les DLC
  • des films et séries (si vous avez déjà un abo PS+)

Et pour le cas ou vous vous poseriez la question, il n’y a pas d’anguille sous roche, oui les produits sont bien activés sur la plateforme officielle PSN. Eneba a d’ailleurs comme partenaires des boites solides comme Konami, Ci Games ou Team17 (Worms, Project-X …). La boutique en ligne vérifie de manière approfondie la fiabilité de chaque vendeur sur sa place de marché (état des stocks, légalité …) pas de risques d’arnaques. Ils sont de plus très bien notés sur Trustpilot.

Attention tout de même, pour bénéficier de l’offre votre compte devra être enregistré en France. Par contre le crédit sur la carte n’a pas de date d’expiration, vous en disposerez jusqu’à épuisement.

À qui s’adresse la carte cadeau PSN ?

À n’importe qui désirant faire quelques économies. Un petit pourcentage ici et là ça finit par compter, surtout chez les gros joueurs qui ont besoin parfois d’une ou plusieurs cartes chaque mois.

Mais c’est aussi un cadeau idéal à offrir si vous connaissez un joueur sur PlayStation, mais que vous ne savez pas ce qu’il aime ou ce qu’il possède déjà. Où dont l’anniversaire est dans plusieurs mois (vous achetez moins cher aujourd’hui tant que l’offre promo existe et vous gardez la carte jusqu’à la date)

A la recherche d’un DNS qui vous protège et respecte votre vie privée ?

Vie privée, contrôle parental, exceptions de filtrage…

NextDNS offre une grosse couche de sécurité qui vous permet de bloquer automatiquement la résolution de certains noms de domaine en fonction de listes fournies par différents acteurs. Vous pouvez par exemple bloquer les sites remontés par Google comme les sites fournissant des malwares ou proposant des pages de phishing. Tout ce qui est cryptojacking, c’est-à-dire les sites utilisant votre navigateur pour miner de la cryptomonnaie à votre insu, peut être également bloqué.

Le typosquatting vous connaissez ? Il s’agit de prendre un nom de domaine qui ressemble vraiment à un nom de domaine officiel et tromper les gens qui feraient des fautes de frappe ou en utilisant des caractères ASCII graphiquement proche de véritables lettres de l’alphabet. Et bien ici, même chose, NextDNS vous protège.

En Savoir + sur NextDNS

Les articles du moment