Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Mes questions sur la riposte graduée contre les téléchargeurs

Dès que ça sera voté par le parlement cet été (surement une nuit du 15 août), la riposte graduée se décomposera en 4 étapes. Si vous téléchargez et que vous vous faites choper, voici ce qui va se passer :

  1. Vous recevrez un premier message signé par l’ART (qui s’appelle maintenant l’ARCEP) et envoyé par votre FAI
  2. Vous recevrez un second message d’avertissement
  3. Si vous recommencez avant 6 mois, votre abonnement sera suspendu 1 mois
  4. Et si vous récidivez une nouvelle fois dans les 6 mois, votre abonnement sera résilié et vous serez blacklisté par tous les FAI français (ah ?)

Vous aurez évidement le droit de faire appel devant l’ART puis la justice durant l’étape 1 et 2.

Fun non ?

Maintenant, j’ai plusieurs questions :

  1. Et si les 2 mails d’avertissement tombent dans la boite à SPAM ? Quelle surprise quand on se fait suspendre son abonnement…
  2. Le blacklisting concerne-t-il vraiment tous les FAI français ? Ou uniquement les signataires de l’accord Olivenne ?
  3. Comment seront « demasqués » les téléchargeurs ? Avec leur IP ? Le hash généré par leur logiciel de download ? Leur adresse MAC ? Ne sont-elles pas des informations rentrant dans le cadre de la vie privée ? Et même si la CNIL a donné son autorisation, je ne suis pas sûr que l’Europe voit cela du même oeil.
  4. Si ce sont des gros downloaders, seront-ils piégés avec des fichiers que l’ART mettra à disposition sur les réseaux P2P ? Mais si ces fichiers n’avaient pas été mis en ligne par l’ART, les auraient ils téléchargé ? Ce genre de piège est-il autorisé par la loi ?
  5. Si ces mesures visent uniquement les gros uploaders, ça veut dire que l’ART doit se connecter au « pirate » pour connaitre son IP et télécharger une partie du fichier pour vérifier qu’il s’agit bien d’un fichier soumis à un copyright (on ne peut pas se contenter du titre). Mais le simple fait de « télécharger » sans s’annoncer comme organisme d’état, un fichier chez un « pirate » n’est il pas un genre de piratage ? A titre d’exemple, ce n’est pas parce que je laisse ouvert la porte de chez moi pour que mes amis viennent m’emprunter mes DVD que l’ART a le droit de s’incruster….si ?
  6. Qui controlera l’ART ? Ne risque-t-il pas d’y avoir des abus involontaire de leur côté ? Je pense notamment à un manque de compétence technique qui les feraient blacklister quelqu’un qui s’est fait pirater son Wifi ou qui s’est fait infecté son PC par un programme de type Zombie… Dans ce cas, vous allez me dire que ça sera à l’internaute d’apporter la preuve qu’il s’est fait effectivement pirater son Wifi… Mais comme on n’est pas aux Etats Unis, c’est plutôt à l’ART de prouver que l’internaute est vraiment LE pirate… Mais dans ce cas, est-ce que l’IP est une preuve suffisante ? Je ne crois pas…
  7. Si c’est le FAI qui balance ses internautes, quelle crédibilité aura-t-il ? Ne verra-t-il pas ses clients déserter ? Et un FAI qui surveille ce que je télécharge, c’est un peu comme un FAI qui lit les emails de ses clients…Est ce vraiment autorisé ?
  8. Si je travaille pour l’ART et que je télécharge des fichiers soumis à copyright parce que j’y suis obligé pour trouver les pirates, suis-je moi-même un pirate ? Dur hein ?

Evidement, personne ne répondra à ces questions…et pourtant j’aimerai bien. Mais je crois que même dans le gouvernement, personne n’a de réponse à ces questions. On (la France) s’engouffre dans un vrai champs de bataille à l’aveuglette si elle laisse passer ce texte.

Les vrais pirates passeront tranquillement par des tunnels cryptés, ou s’abonneront à des FAI étrangers qui proposent des connexions satellites… Et ce seront les parents du petit Jeremy, 12 ans qui seront privé de net car leur fils aura téléchargé une chanson de Britney sur KaZaa… Arf !

On se fend la gueule, non ?


Travis Touch – Traducteur Électronique Intelligent avec 105 langues

Traductions faciles & Hotspot Internet

105 Langues

Travis Touch est le traducteur intelligent par excellence qui tient dans la paume de votre main. Créez des liens significatifs avec les personnes que vous rencontrez. Que ce soit pour vos loisirs ou les affaires, Travis Touch permet un monde sans barrières linguistiques, traduisant à partir de 105 langues, plus que n’importe quel autre appareil.

Travis Touch écoute ce que vous dites, le traduit dans la langue sélectionnée et lit la traduction en temps réel par son haut-parleur. Votre interlocuteur peut alors s’exprimer dans sa propre langue et Travis traduira pour vous.

En Savoir +



Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite