Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Remplacer Google Analytics par un script qui respecte la vie privée des internautes

Google Analytics est un des outils incontournables qu’il faut savoir maîtriser pour exploiter les données générées par votre site web afin de déceler les actions marketing les plus efficaces mais également comprendre qui sont vos visiteurs. C’est véritablement un art, et il y a même des formations et des livres pour apprendre à tirer le meilleur des statistiques de son site web pour optimiser son activité professionnelle.

Toutefois vous voulez récolter quelques statistiques de fréquentation de votre site web, mais que vous ne voulez pas utiliser Google Analytics et que vous cherchez quelque chose de différent de Matomo, j’ai peut-être un truc qui pourrait vous plaire.

Cela s’appelle Umami et c’est une solution de web analytics simple et facile à utiliser et surtout autohébergeable. Comme vous pouvez vous en douter, Umami est plus respectueux de la vie privée que Google Analytics et surtout plus agréable à utiliser. Puis c’est gratuit et sous licence libre MIT !

Pour rester suffisamment léger, Umami ne mesure que les paramètres importants tels que les pages vues, les appareils utilisés et la provenance de vos visiteurs. Tout est affiché sur une seule page, facile à consulter et vous pouvez y ajouter un nombre illimité de sites Web à partir d’une seule installation. Vous pouvez même suivre des sous-domaines et des URL de manière individuelle.

UMAMI interface

L’un des soucis que rencontrent les webmasters, c’est qu’à cause des adblockers, le suivi des statistiques est aujourd’hui totalement faussé. Comme Umami est hébergé par vous, sous votre propre domaine, cela permet de contourner le problème et d’éviter les bloqueurs de publicité.

Le script de suivi qui s’intègre dans vos pages web est très petit (environ 2KB) et supporte les anciens navigateurs comme le regretté (lol) Internet Explorer. Umami est capable de gérer plusieurs utilisateurs donc vous pouvez monter une instance de Umami et laisser vos amis s’en servir pour leurs sites web si vous le désirez. Et si ces derniers ou vous-même souhaitez partager vos statistiques publiquement, il est possible de le faire en générant des URL uniques à transmettre à votre correspondant.

carte par pays umami

Une démo d’Umami se trouve ici pour ceux qui veulent jouer avec.

Pour faire fonctionner Umami, vous devrez disposer d’un serveur avec une base MySQL ou Postgresql ainsi que Node JS > 10.13.

Ensuite lancez les commandes suivantes :

git clone https://github.com/mikecao/umami.git
cd umami
npm install

Puis créez la base de données comme ceci pour MySQL :

mysql -u username -p databasename < sql/schema.mysql.sql

Et pour Postgresql :

psql -h hostname -U username -d databasename -f sql/schema.postgresql.sql

Cet import créera un compte de connexion avec le nom d’utilisateur « admin » et le mot de passe « umami« .
Ensuite pour configurer Umami, créez sur le serveur un fichier .env avec ceci dedans :

DATABASE_URL=(url de connexion)
HASH_SALT=(chaîne aléatoire quelconque)

Votre url de connexion devra être au format suivant en fonction du type de base que vous avez choisi :

mysql://username:mypassword@localhost:3306/mydb
postgresql://username:mypassword@localhost:5432/mydb

Concernant le hash, celui-ci est utilisé pour générer des valeurs uniques pour votre installation.

Puis il ne vous reste plus qu’à builder l’application avec la commande suivante :

npm run build

Puis lancer l’instance d’Umani comme ceci :

npm start

Par défaut, l’application se lance sur http://localhost:3000.

Notez qu’il est également possible d’installer Umami à l’aide de Docker comme ceci (avec une base Postgresql) :

docker pull ghcr.io/mikecao/umami:postgresql-latest

Ou avec MySQL comme ceci :

docker pull ghcr.io/mikecao/umami:mysql-latest

Bon test à tous !

Avec Fiverr, trouvez le freelance qui vous convient

Comme beaucoup je pense qu’au départ Fiverr a eu un peu l’image de la ferme à graphisme low cost, tous les services étant proposés à bas prix. Mais le marketplace a su se réinventer et propose désormais à des freelances aux talents multiples de s’exprimer selon une palette tarifaire beaucoup plus large (cela va de quelques euros à plusieurs milliers), que ce soit à la mission unique ou via une souscription régulière. La société est aussi entrée en bourse, a racheté plusieurs autres compagnies et a retravaillé son positionnement et son image auprès du public.

Quel que soit votre choix, lorsque vous trouvez une personne qui correspond bien à votre recherche, que vous aimez son travail et son état d’esprit, vous pouvez rester en contact pour qu’elle vous accompagne sur le (très) long terme. Et ça c’est plutôt appréciable lorsqu’on connait la difficulté de trouver la bonne personne avec qui bosser.

Hop découvrez Fiverr


Les articles du moment