Entrez vos identifiants

x
OU
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Utilisateur wiki : vous n'aviez pas d'email ?

Korben - Site d'actualité geek et tech

Go Top

Edito du 14/04/2014

Aaaah les amis,

Je suis épuisé, mais c'est de la bonne fatigue, car ce week-end, j'ai eu le plaisir de participer au premier salon du blog organisé par Siana. C'était bon enfant, j'avais ramené plein de goodies et de trucs à bouffer et j'ai apprécié avoir assez de temps pour parler longuement avec chacun d'entre vous qui êtes venu me voir. D'ailleurs, c'est la raison de cet édito, à savoir vous remercier d'être venu.

C'est très cool de pouvoir se voir en vrai de temps en temps. J'aime bien rester dans ma grotte, mais sortir pour rencontrer ceux qui me lisent comme vous, ça fait du bien. Même chose avec les nouveaux copains blogueurs et blogueuses que je me suis fait durant cette journée. J'espère en tout cas que ça vous aura tous plu.

J'étais heureux de passer cette journée en votre compagnie ! Ne changez rien, vous êtes super !

La guerre sur le net

17

La guerre sur le net

Arte a diffusé cette semaine un documentaire intitulé Netwars - La guerre sur le net .  Je n'ai pas encore eu le temps de regarder donc je ne peux pas encore vous dire si c'est sympa ou simplement un tas de clichés déprimants. A vous de juger ;-)

Si vous l'avez manqué, vous le trouverez ici ou sur le replay d'Arte ! Voici le résumé pour ceux qui veulent en savoir plus...

Aujourd’hui, un individu muni d’un ordinateur portable peut causer plus de dégâts qu’une bombe ou une autre arme conventionnelle : c’est l’inquiétant constat que dresse Ian West, directeur du centre technique de la capacité de réaction aux incidents informatiques de l’Otan. Si de telles manœuvres restent méconnues du grand public, les États ont compris tout le potentiel militaire et stratégique du cyberespace, et la cybercourse aux armements a bel et bien commencé. Plusieurs pays ont déjà été victimes de cyberattaques, à des degrés d’intensité et de dommages plus ou moins importants.

Ce documentaire nous plonge dans les arcanes de cette guerre invisible, nous emmenant aux États-Unis, à la plus grande conférence de hackers au monde, où le chef de la NSA Keith Alexander a fait sensation ; en Israël aussi, chez des cyberarmuriers, ou même en Chine, à la rencontre des "hackers rouges", nationalistes qui déploient leur expertise contre les puissances occidentales.

Si le combat est virtuel, quel risque courent les citoyens ? Les pires scénarios catastrophes en la matière relèvent-ils de la science-fiction ou ont-ils une chance de devenir réalité ? Certains hackers de génie sont capables de mener à bien ou déjouer des attaques avec une facilité inquiétante… Pour les grandes puissances, il s’agit de les avoir dans son camp. Ce documentaire fouillé dresse un état des lieux de la sécurité des réseaux informatiques, à l’échelle des États, et des solutions envisagées, dans une optique aussi bien offensive que défensive. Mais avec la militarisation croissante du cyberespace au prétexte de sécurité, que deviendront les exigences de neutralité et de protection des libertés individuelles sur Internet ?

 

Merci à Maulus pour le partage !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

Le Cinquième Élement 8-bit

2

Le Cinquième Élement 8-bit

Les gars de CineFix ont mis en ligne une version 8-bit / 16-bit et assez condensé d'un film que j'adore et pour cause : Le Cinquième Élément !

Ça me donnerait presque envie de le voir débarquer en ROM rétro sur Super Nes. En tout cas, j'ai surtout très envie de revoir le film maintenant ! C'est malin ;-)

Bonne digestion à tous !

Source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

Google mets à jour son application « Appareil Photo » pour Android

5

Google mets à jour son application « Appareil Photo » pour Android

Hier soir, Google a sorti une nouvelle application "Appareil Photo" pour les téléphones Android. Je viens de la tester et elle est plutôt cool du coup, je vous invite à la mettre à jour via le Play Store.

Rayon fonctionnalité, un mode "Lens Blur" a été ajouté. Il permet d'isoler le sujet en avant plan et de régler ensuite plus ou moins de flou sur l'arrière-plan. Le mode panorama permet maintenant de faire des trucs en haute résolution, et on retrouve toujours le mode photo sphère qui permet de faire des prises de vue 360° et le mode "normal" (+ le flash, le HDR+, la gestion de la caméra avant...etc).

Cette application se voit dotée d'une nouvelle icône (RÉVOLUTION !!) et une ergonomie légèrement différente de la version précédente, mais quand même très cool puisqu'il faut slider sur la gauche pour faire apparaitre les menus.

Tout est bien intégré et ça fonctionne plutôt bien. Effet placebo ou non, je l'ai même trouvé un peu plus rapide que la précédente version. Couplé avec le module de retouche de l'application Google+ pour ajouter des effets et régler la luminosité et ce genre de trucs, c'est royal (eh oui, vous pouvez désactiver l'upload des photos sur G+, ce que je vous recommande de faire).

Vous pouvez télécharger cette nouvelle version (pour Android 4.4 ou plus) à cette adresse.

Photo

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

Premier test à grande échelle d’une machine permettant d’imprimer des maisons en 3D

13

Premier test à grande échelle d’une machine permettant d’imprimer des maisons en 3D

Trop forts les Chinois ! À partir de composants vendus dans le commerce à l'étranger, la société Shanghai WinSun Decoration Engineering Co a mis au point et assemblé une imprimante 3D capable d'imprimer des maisons. Hé oui, cette machine de 32 mètres de long sur 10 mètres de large peut monter des murs jusqu'à 6 mètres de hauteur.

Rassurez-vous, les murs ne sont pas en plastiques, mais en béton (ciment + fibre de verre produite à partir de matériaux de chantier recyclés) et niveau temps et coût, c'est très rentable puisqu'en 24h, ils ont "imprimé" 10 maisons de 200 mètres carré chacune pour un prix à l'unité de 4300 €.

article maison316 Premier test à grande échelle dune machine permettant dimprimer des maisons en 3D

Ça va... Reste à savoir maintenant si c'est solide, durable et aussi écologique qu'ils le prétendent. Mais en tout cas, ce n’est pas cher ;-)

Voici une démo en vidéo d'une techno similaire. Vous allez voir, c'est très impressionnant !

A terme, on ira chez Casto ou Kiloutou, on chopera une de ces machines, on la placera sur son terrain, puis on ira télécharger les plans de sa maison idéale sur The Pirate Bay et on enverra la sauce. Ensuite, il ne restera plus qu'à finir la garniture (isolation, murs, déco, électricité, eau...etc.) à la main. Ce sera magique et surtout économique !

L'avenir va être passionnant !

Merci à DCP pour l'info !

Source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

Le P2P c’est terminé pour Spotify

18

Le P2P c’est terminé pour Spotify

Depuis sa création, Spotify est un service fonctionnant en P2P. En effet, plutôt que de s'engager sur des coûts exorbitants en bande passante, l'équipe de Spotify a opté pour la solution la plus efficace, le peer to peer. Chaque utilisateur de Spotify distribuait la musique à son voisin et tout ce petit monde était très heureux.

Plus il y avait de monde, plus la qualité du maillage p2p était bonne et plus les gens étaient contents du service. Grosso modo, c'est environ 80% de la musique qui est distribuée via ce canal. Les 20% restant l'étaient via des serveurs traditionnels.

Mais si j'en crois cet article, Spotify va progressivement abandonner la technologie du p2p au profit d'une distribution 100% classique client-serveur. C'est donc la fin d'une époque qui s'annonce...

Microsoft a fait la même chose avec Skype et le basculement ne s'est pas fait sans mal. Pendant un moment, la qualité des communications était assez merdique. On ne sait pas non plus très bien pourquoi Microsoft a changé son système, mais les plus effrontés d'entre nous avancent l'idée que cela permet à la NSA de surveiller plus facilement les communications.

Maintenant concernant Spotify, je doute que la NSA s'intéresse vraiment à ce que les gens écoutent. Alors pourquoi cet abandon du p2p ?

spotify distribution 2011 Le P2P cest terminé pour Spotify

Et bien je n'ai pas la réponse, mais j'ai plusieurs hypothèses. Tout d'abord, le P2P, même si c'est formidable, c'est très compliqué à gérer techniquement et on a moins la main sur ce qu'on diffuse aux clients que si on balançait un truc en direct. Spotify a peut-être de nouvelles ambitions concernant la distribution de la musique, qui ne sont pas compatibles (ou difficilement) avec une techno de p2p. C'est pour moi l'hypothèse la plus probable...

L'autre hypothèse, un peu plus tirée par les cheveux, je vous l'accorde, c'est que le P2P étant synonyme de mal absolu dans l'esprit de beaucoup de gens, surtout quand ça touche le milieu de la musique, le fait de basculer sur un système de CDN classique va permettre d'éviter cette "mauvaise image" au service. Les coûts de bande passante diminuant chaque année, ce changement même s'il aura un coût plus important que celui du p2p en tarif de bande passante pur, restera quand même abordable pour la société.

Après, peut-être voyez-vous d'autres choses dans ce changement ?

En tout cas, sans le P2P, Spotify n'aurait jamais pu progresser comme il l'a fait. Même si Spotify a toutes les meilleures raisons du monde de faire ce changement, pour moi, c'est une régression technologique et idéologique. Après est ce que la qualité du service va souffrir comme ce fût le cas avec Skype, seul l'avenir nous le dira.

En tout cas, ça marque la fin d'une époque !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

Pirater, c’est voler ?

16

Pirater, c’est voler ?

L'équipe de Un Drop Dans La Mare a mis en ligne une vidéo qui explique pourquoi l'argument qui consiste à dire que pirate c'est volé est totalement contre-productif...

C'est la première fois que j'entends une analyse comme celle-ci, basée sur la représentation centrale et les représentations périphériques que nous avons sur le téléchargement dit illégal.

Effectivement, la notion de justice est quelque chose de très variable selon les individus donc je peux comprendre que ce soit difficile à attaquer. Après j'aimerai bien connaitre votre avis là dessus...

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr !
DogeCoin

  • Articles populaires

  •  
  • Univers Populaires

  • Inscrivez-vous à la newsletter

  • DANS TON CHAT (BASHFR)

    <Lucius> le Tresor Public c'est le seul trésor que tu cherches jamais mais qui te trouve toujours

    -- http://danstonchat.com/6334.html
  • Inscrivez vous aux bon plans

  • Site hébergé par
    Agarik Sponsor Korben
  • RSS Offres d’emploi

  • En ce moment dans l'univers "Android"

    Voir tous les article »

    En ce moment dans l'univers "Windows"

    Voir tous les article »