Le saviez-vous ? Il est maintenant possible de hacker le cerveau humain. C'est ce qu'ont expliqué des chercheurs lors de la conférence Usenix sur la sécurité qui s'est déroulé du 8 au 10 août dernier dans l'État de Washington.

Voici comment ça fonctionne...

Grâce à une EEG (Électro-encéphalographie, c'est-à-dire des capteurs posés sur la tête), on est capable de mesurer depuis longtemps l'activité du cerveau. En couplant ces mesures avec un logiciel de leur cru, il devient possible de "trouver" des informations personnelles à l'intérieur du crâne d'une personne comme son adresse, le code de sa carte bleue, da date de naissance...etc.

Cela fonctionne un peu comme un bruteforce de mot de passe. Lorsque la personne soumise au test voit défiler devant ses yeux quelque chose qu’elle reconnait comme un chiffre, un visage ou un objet, son cerveau émet une onde cérébrale baptisée la réponse P300. Cette réponse intervient lorsque quelque chose de familier est reconnu. Ainsi, il devient possible de débusquer des informations bien cachées dans le cerveau et cela, avec un taux de succès allant jusqu'à 40% (on en est qu'au début...).

 

mindhack p30012 Bruteforce de cerveau

C'est un peu le détecteur de mensonges ultime et je parie que lorsque la technique sera fiable, la police et les voyants-medium-marabouts seront ravis de s'en servir sur leurs victimes ^^.

Passionnant en tout cas. (et flippant)

Photo et source

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pinterest Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flattr ! Bitcoin DogeCoin