Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Abandon de la neutralité du net – A qui profite le crime ?

C’est le gros boxon aux États-Unis, car la FCC (Federal Communications Commission qui régule les télécoms chez Oncle Sam), a décidé de mettre un terme à la neutralité du net.

La neutralité c’est cette idée que tous les paquets naissent libres et égaux en droits (je crois que c’est Benjamin Bayart qui a dit ça un jour), et qu’il n’y a pas de file d’attente ou de ralentissement forcé en fonction des services ou des sites web. J’en ai parlé à maintes reprises donc je me contenterai de vous remettre cette vidéo très bien faite de Data Gueule qui résume bien pourquoi c’est important :

Aux États-Unis, c’est donc très tendu et toutes les associations montent au créneau. Et même si tout n’est pas encore perdu, ça sent quand même grave le sapin.

Je ne suis pas à jour sur les lois, mais il me semble qu’en Europe, on est normalement protégé de cette dérive et en France aussi, mais il faut rester sur nos gardes surtout quand on voit des gens comme Stéphane Richard nous expliquer que la disparition de la neutralité, c’est le sens de l’Histoire et que ça va être bon pour l’Humanité. En réalité, ça va être bon pour les géants des télécoms oui, qui vont pouvoir développer beaucoup, beaucoup, beaucoup plus d’offres commerciales à base de forfaits limités en fonction des sites ou des usages.

Voici quelques trucs qui deviennent possibles grâce ou plutôt à cause de l’abandon de la neutralité : Le gamer devra payer plus cher pour avoir un bon ping. Si vous voulez accéder à Facebook, faudra payer 5 € par mois en plus. Si vous avez le forfait pas cher, de nouvelles publicités ajoutées par votre FAI apparaitront sur les sites que vous consultez. Pour que Netflix fonctionne correctement, il faudra prendre le forfait du dessus. Certains sites de presse seront accessibles en forfait de base, mais pour avoir accès aux blogs ou à Twitter, il faudra repasser à la caisse. Et si vous voulez utiliser un VPN, et bien désolé, ça ne sera pas possible, sauf si vous souscrivez à l’abonnement pro.

Voici ce qu’on pourrait voir arriver dans les années à venir si la neutralité venait à mourir en France aussi…

Et puis certains FAI pourraient décider unilatéralement de réclamer un peu d’argent à certains sites web pour les rendre disponibles sur leur réseau avec un débit normal. Sans neutralité, tout devient payant, tout devient à la carte, tout est mis derrière un péage et Internet devient une autoroute à plusieurs voies. Une voie rapide à 130 km/h pour ceux qui ont l’argent et une voie à 30 km/h, voire une voie fermée pour ceux qui ne peuvent pas payer.

Tout est envisageable, tout est imaginable.

Voici d’ailleurs une vidéo plutôt marrante qui traduit bien l’état d’esprit des FAI et opérateurs mobiles :

J’aimerai vraiment que notre actuel Secrétaire d’État chargé du numérique s’engage fermement en faveur de la neutralité et traduise cet engagement par des actes (Voici une bonne idée), histoire que cela ne reste pas gravé dans l’Histoire comme celui de « l’engagement fort » de l’ex-ministre Fleur Pellerin à une époque pas si lointaine.

Ce serait vraiment cool qu’on règle cette histoire une bonne fois pour toute.

Sur ce, bon courage à nos amis américains !


Les articles du moment