Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Comment mettre des emojis dans le nom de votre réseau wifi (SSID) ?

J’étais en train de jouer avec des emojis quand je me suis dit que ce serait cool d’en avoir dans le nom de mon réseau Wifi. J’ai une Livebox, donc je me suis tout simplement connecté à l’admin web de celle-ci et je suis allé dans les options Wifi pour changer le nom du SSID.

Naïvement, j’ai copié un émoji (un petit volcan) à partir de cette liste et je l’ai collé dans le champ prévu à cet effet et j’ai cliqué sur le bouton « Enregistrer ».

Et là, paf message d’erreur me disant que le SSID est invalide.

Merde, la Livebox n’aime pas les emojis. Pas cool.

Mais vous me connaissez, je ne suis pas du genre à baisser les bras. J’ai donc commencé à regarder les javascripts de la page de la Livebox, en tentant de contourner quelques IF mais malheureusement, je ne suis pas arrivé à mes fins avec cette méthode.

Alors plutôt que de perdre du temps, je suis passé en mode bourrin. J’ai installé Fiddler sous Windows (sous Mac, je n’arrive pas à l’installer… bien qu’installée, la commande « mono » ne veut pas apparaitre… Pas creusé encore.) et j’ai commencé à analyser le trafic de la page. Pour ceux qui ne connaitraient pas, Fiddler est un proxy pour debugger du web. Donc voir les requêtes qui passent et les modifier.

Pour repérer la requête POST à modifier, j’ai changé le SSID (avec un nom tout simple qui fonctionne), et j’ai localisé la ligne correspondante dans Fiddler. La capture est un peu petite, donc je vous mets la ligne :

POST /sysbus/NeMo/Intf/wl0:setWLANConfig HTTP/1.1

Vous verrez le contenu de la requête POST en cliquant sur l’onglet RAW. Si c’est bon pour vous, pour l’éditer, faites un clic droit sur la ligne correspondante et cliquez sur »Unlock for Editing »

Et voilà, maintenant vous avez la main sur le contenu et vous pouvez le modifier. Vous verrez que, peut-être, le nom du SSID est présent 2 fois. C’est parce que vous avez 2 réseaux… Le premier c’est celui en 5 Ghz et le second c’est celui en 2,4 Ghz. Sur certains appareils plus anciens qui utilisent uniquement du 2,4 Ghz, il est possible de rencontrer des soucis de connexion, vous pouvez donc mettre des emojis uniquement dans le premier SSID et mettre un nom normal au second SSID comme ceci :

Ensuite, une fois que vous avez modifié le nom des SSID, y’a plus qu’à appuyer sur le bouton REPLAY de Fiddler pour rejouer le POST modifié.

Et voilà !!! Comme vous pouvez le voir dans mon interface Livebox, le nom est bien changé avec de jolis petits volcans.

Et tadaaaaaa !

Alors, elle n’est pas belle la vie ?

Bon, c’est totalement bourrin, mais ça fonctionne et ça devrait aussi passer sur d’autres types de box comme les Bbox de Bouygues, Freebox ou les Box SFR si elles ne supportent pas les emojis (je n’ai pas testé).



Surfshark : dévorez le Black Friday à pleines dents [bon plan]

— Article en partenariat avec Surfshark —

Aujourd’hui je vous partage un très bon plan à l’occasion du Black Friday qui arrive sous peu. En effet le fournisseur de VPN Surfshark s’est fendu d’une offre défiant pas mal de concurrents avec une réduction de 83% + 3 mois offerts. Vous payerez donc moins de 2.3€/mois durant 27 mois, TVA incluse, imbattable (ou pas loin) ! L’offre est temporaire donc pour sécuriser votre surf à moindres frais ne tardez pas !

Faisons un petit tour de l’outil pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas encore Surfshark. Il s’agit tout simplement de l’un des VPN les plus solides du marché à l’heure actuelle. Pas forcément celui qui vient à l’esprit tout de suite, mais un outsider aux dents aiguisées qui commence à faire parler de lui en bien, et cela autant pour ses fonctionnalités que sa fiabilité.

Interface Surfshark

Le débit en download comme en upload est dans la moyenne des autres gros VPN du marché, ce qui vous permettra de streamer vos catalogues Netflix sans trop de soucis.

Surfshark possède actuellement autour des 3200 serveurs répartit dans 65 pays, chacun disposant de DNS privé et adapté au P2P. C’est moins que d’autres services établis depuis des années, mais la liste s’allonge plutôt vite (plus de 1000 ajouts rien que sur l’année en cours). À ce rythme il n’y aura plus de différence très bientôt.

Par défaut le protocole utilisé sera IKEv2/IPsec (que vous pouvez le modifier pour OpenVPN ou WireGuard si vous préférez). Niveau petit plus il propose également une fonctionnalité, nommée MultiHop, qui permet de se connecter via plusieurs pays afin d’augmenter la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’une option de double VPN, ce qui se ressentira forcément un peu sur la vitesse de connexion.

Surfshark IKEv2/IPsec

Je pourrai encore citer le bouton Kill Switch, le mode camouflage (qui brouille les pistes même pour votre FAI), le chiffrage des données via l’algorithme AES-256-GCM ou encore un système de liste blanche (split tunneling). Cette dernière est plutôt pratique pour les sites et applications qui ne supportent pas les connexions VPN (les applis bancaires par exemple), vous pourrez malgré tout vous y connecter sans avoir à couper/remettre en marche le VPN.

À ne pas négliger, l’interface assez minimaliste et très simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas trop geek et/ou que c’est le premier outil du genre que vous utilisez, foncez ! C’est super simple.

Le MultiHop de Surfshark

Est-ce que je vous ai dit que l’offre vous permet en plus de connecter un nombre illimité d’appareils et sans limites de bandes passantes ? Que toutes les plateformes sont supportées (macOS, Linux, Windows, Android, iOS, FireTV, Apple TV, Chrome, Firefox, PlayStation …) ? Qu’il dispose d’un anti-pub/anti-tracker intégré ?

Niveau des paiements c’est plutôt complet aussi par rapport à certains concurrents. Vous pouvez régler via une CB classique (ou, mieux une carte Curve), PayPal, Amazon Pay, Google Pay ou encore les méthodes de paiements en ligne comme Sofort et Direct Debit. Petite cerise sur le gâteau, Surfshark accepte depuis quelques jours (fin novembre 2020) le paiement en crypto. Bitcoin, Ethereum, Ripple & co vous sont proposés via les services CoinGate et CoinPayments.

Bref pour profiter de l’offre Black Friday de Surfshark c’est par ici.

Encore merci à Surfshark de soutenir korben.info !


Réponses notables

  1. et maintenant, si ton réseau n’est pas visible, ca va être super simple pour connecter un nouvel appareil en saisissant le nom du SSID… :smiley:

  2. Avatar for DooDle DooDle says:

    Je me disais exactement la même chose…

  3. Avatar for java java says:

    J ai également pensé la même chose, copier coller l’emojis non ?

    En tout cas article sympa merci.

    Je me dissais à quand un article sur les apps iOS que tu utilises ?

  4. Avatar for Korben Korben says:

    copier coller l’emoji oui ou utiliser un clavier en emoji. Sinon, laisser actif en normal le réseau 2.4 ghz pour ces appareils

  5. je ne sais même pas comment on met des emojis sous windows… :stuck_out_tongue_winking_eye:
    Sous android avec le clavier c’est facile. Quoique…

    “c’est quoi ton SSID ?”
    “alors c’est tas de merde, startgate, tas de merde.”

    ca peut donner des discussions sympas entre (ex?) potes :smiley:

  6. sous firefox, t’a l’addon emojione ou tu peux choisir et copier des emojis… j’imagine que y’a des trucs équivalents sur les autres navigateurs…

  7. Avatar for fofo fofo says:

    Sinon y’ pas besoin de Fiddler, la console web de n’importe quel navigateur (F12 > onglet réseau) permet de voir / modifier / renvoyer les requêtes réseau, ex sous firefox :

    Y’a la même option sous chrome, et probablement les autres navigateurs

    1. Aller sur le formulaire de changement de SSID
    2. Taper un nom de SSID qui serait accepté. Le bouton de POST devrait s’activer.
    3. Ouvrir l’inspecteur pour modifier l’HTML (MAJ + F5 sur firefox): trouver le code du bouton, clic droit Edit as HTML, sélectionner la balise input, CTRL+C
    4. Taper cette fois le nom de SSID avec l’emoji. Le bouton repasse en désactivé.
    5. Retourner sur le code du bouton, clic droit Edit as HTML et coller le code du bouton tel qu’il l’était quand c’était valide.

    Chez moi, les seules différences entre les deux c’est: une class pour le style et l’attribut disabled=“disabled”.
    Voilà ! :slight_smile:

  8. Pour ma part, je n’ai aucune ligne indiquant le SSID.
    J’ai testé sur Fiddler ainsi que sur le network inspector de firefox sans aucun succès.

    Sinon sympa l’article.

  9. Ça ne fonctionnera pas pour toutes les box…

Continuer la discussion sur Korben Communauté

20 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants