Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Installer eCrypt sous Ubuntu 8.04

Si vous êtes du genre parano ou tout simplement soucieux de votre droit à avoir une vie privée, vous serez peut être heureux de savoir qu’il existe un système de fichiers crypté sous Linux qui s’appelle eCryptfs et qui alloue l’espace nécessaire au fur et à mesure que vous rajoutez des fichiers dans le répertoire crypté. Ca fonctionne au dessus de Ext3 et c’est une alternative à TrueCrypt qui est « kernel native » (Comme on dit à Marly Gaumont) et qui sera intégré par défaut dans la prochaine version d’Ubuntu 8.10 .

Bref, ça permet de fournir par exemple à tous vos utilisateurs (sur un serveur) un espace privé et crypté. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour vous même.

Petite explication pour pouvoir mettre en place ce petit espace d’intimité sur votre machine en attendant Ubuntu Intrepid Ibex

eCryptfs s’installe de la manière suivante (sous ubuntu) :

sudo apt-get install ecryptfs-utils

Ensuite, vous devez créer le répertoire qui sera chiffré :

mkdir /home/korben/secret

Changez les droits pour n’autoriser l’accès à ce répertoire qu’à vous :

chmod 700 /home/korben/secret

On va ensuite créer un nouveau système de fichier eCryptfs dans votre répertoire :

sudo mount -t ecryptfs ~/secret ~/secret

A partir de ce moment, plusieurs questions vous seront posées par eCryptfs. Tout d’abord la méthode d’authentification.

  1. openssl
  2. tspi
  3. passphrase
  4. pkcs11-helper

On va faire simple et choisir passphrase. On tape donc ensuite une phrase qui sera notre mot de passe pour accèder à la partition. Plus la phrase et longue et complexe, mieux c’est ! Mais vous avez intérêt à la retenir… Si les autres modes vous intéressent, référez vous à la doc.

eCryptfs nous propose ensuite différents types de cryptage. Comme je n’ai pas envie de me taper la doc, je prend le truc par défaut qui est aes. Ensuite je choisis un cryptage de 32 bits et roule ma poule… Et je dis « yes » à toutes les autres questions.

Ensuite dès que c’est fini, votre répertoire secret est automatiquement monté (si vous avez dit yes). Y’a plus qu’à mettre un bon gros fichier top secret dedans ! Pour moi ça sera un simple fichier texte avec le n° de portable de la petite copine de Nicolas Princen (naaaan, j’déconne !).

Ensuite, il me suffit de sortir du répertoire et de le démonter…

sudo umount ~/secret

Si ensuite, vous faites un ls dans le répertoire secret, vous verrez toujours les fichiers mais si vous les ouvrez, ça sera tout crypté à l’intérieur.

Pour y accèder de nouveau, vous pouvez entrer la même commande de montage que celle décrite précedemment mais eCryptfs vous redemandera toutes les mêmes infos à chaque fois (pas cool pour s’en souvenir).

Ce qu’on va faire donc, c’est créer une commande toute faite que vous pourrez intégrer dans un lanceur d’application ou ailleurs.

sudo mount -t ecryptfs ~/secret ~/secret -o key=passphrase,ecryptfs_cipher=aes,ecryptfs_key_bytes=32,ecryptfs_passthrough=n

Et voilàààààààààà !

+ d’infos sur eCryptfs ici

[photo]


Batterie Anker PowerBank 13400 mAh

-25 % de réduction

Livré avec son câble d’alimentation USB-C, Housse de protection et Guide de démarrage rapide

Et compatible avec la Nintendo Switch, sa vitesse de charge va jusqu’à 80% plus vite que les batteries non certifiées par Nintendo

En Savoir +



Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite