Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Installer le shell Bash (Linux / Unix) pour lancer vos scripts sous Windows 10

L’année dernière, ça ne vous a pas échappé, Bash a fait son apparition sous Windows 10. C’est pour moi, la meilleure chose qui soit arrivée à Windows depuis un moment, car ça permet de lancer des outils Linux et de développer ses propres scripts Shell directement sous le système d’exploitation Windows. Le pied et de quoi faire plaisir à la Free Software Foundation (ou pas) !

Mais même si c’est parfaitement fonctionnel, il faut quand même faire un petit effort pour profiter de cette révolution. Alors aujourd’hui, je vous propose un petit cours pour installer le shell Bash sous Windows 10 et d’apprendre à l’utiliser. Et oui, car aussi bizarre que ça puisse vous paraître, contrairement à macOs sur Mac, où on peut trouver un shell unix, sous Windows, ce n’était pas le cas jusqu’alors. En effet, Windows n’est pas un système d’exploitation Unix.

Mais avec cette méthode, c’est chose résolue. A vous les commandes LS, CD pour naviguer dans les répertoires, CAT, ECHO ou encore NANO l’éditeur de texte en invite de commande que je préfère et qu’on retrouve dans toutes les bonnes distributions Linux comme Ubuntu ou n’importe quelle autre via son shell par défaut.

Si vous êtes plus à l’aise avec la vidéo, sachez aussi que j’ai réalisé une petite vidéo qui vous explique comment faire tout ça sans douleur.

Cygwin ou shell bash ?

Les plus anciens d’entre vous connaissent forcement Cygwin dont j’ai déjà parlé, qui permet d’installer sous Windows des outils unix compilés pour le système d’exploitation Windows. C’est très cool mais ce n’est pas du vrai shell unix avec toutes les options du shell et types de shells que vous pourriez avoir comme le Korn Shell ou le Bourne Shell. Donc ma recommandation ici, c’est bien de passer sur un veritable shell unix sous Windows en suivant ma méthode plutot que de vous contenter des outils de Cygwin.

Comment installer shell bash ?

Pour vérifier que votre Windows 10 supportera bien Bash, rendez-vous d’abord dans les Paramètres -> Système -> Informations Système.

Vous devriez voir une chaine de caractères correspondante à une version de Build égale ou supérieure à la 14393 et un système d’exploitation Windows 10 en 64 bits.

Rendez vous dans les Paramètres -> Mise à jour et sécurité et dans le menu « Pour les développeurs« , cochez le bouton « Mode développeur« .

Ensuite, on va activer le sous-système Linux de Windows. Pour cela, tapez « fonctionnalités » dans la barre de recherche et cliquez sur « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows« .

Vous verrez alors apparaître cette fenêtre. Cochez la case « Sous-système Windows pour Linux » et faites OK. Votre ordinateur devra ensuite redémarrer.

Voilà, on a fait le plus dur. Maintenant dans la barre de recherches, tapez « bash » et lancez-le.

Une fenêtre va s’ouvrir vous demandant d’accepter la licence de Canonical, donc appuyez sur la touche « o » pour continuer et vous verrez Ubuntu se télécharger depuis le Windows Store au travers d’une invite de commandes. Ça peut durer un moment, donc patientez.

Comment utiliser shell bash ?

Une fois que c’est installé, vous pouvez lancer Bash depuis le menu Windows.

Première chose à savoir, votre C: se trouve dans /mnt/c

Ensuite, et bien c’est comme sous Ubuntu… Vous pouvez installer des paquets avec la commande « apt-get install …  » via l’invite de commandes, et les mettre à jour avec « apt-get update » et « apt-get upgrade ».

Par exemple, si vous voulez faire défiler du code en mode Matrix, entrez cette chaîne de caractères dans le shell bash comme si vous etiez sous Linux.

sudo apt-get install cmatrix

et lancez la commande :

Là où ça devient sympa c’est qu’il est possible de faire des appels vers des outils ou vos propres scripts, directement depuis le bureau avec un raccourci ou ailleurs, par exemple dans vos scripts PowerShell.

Pour cela, appelez « bash » avec le paramètre -c suivi de votre commande entre guillemets. Cela appelera le shell par défaut.

bash -c « cmatrix »

Indispensable !

La commande « Top » vous permettra également d’afficher le nom du processus lancé sur votre machines ainsi que sa consommation de mémoire.

Par contre, oubliez tout ce qui dispose d’une interface graphique, ce n’est pas (encore) pris en charge par cette version de Bash. Il est toutefois possible de gruger un peu le truc avec un serveur X.

Installez le serveur Xming sur votre système d’exploitation Windows, et dans le shell Bash, entrez la commande suivante pour déporter l’écran :

Reste plus ensuite qu’à lancer votre application. Si celle-ci est compatible avec X, ça va rouler comme sur des roulettes, mais pensez bien à faire un export DISPLAY=:0 à chaque fois que vous lancez Bash.

J’ai testé avec Lincity (clone de SimCity) et FreeCiv (clone de Civilisation) et ça roule comme sur des roulettes.

Et même avec des outils comme Gimp, aucun souci

Voilà pour la petite astuce.

Comment écrire un script shell et pourquoi apprendre le bash ?

La suite ? Et bien je vous recommande de potasser vos commandes linux, d’apprendre à faire des scripts, de tester les outils dont je cause en permanence…etc. Si vous voulez vraiment apprendre à écrire un script shell, je vous recommande ma formation / cours à ce sujet qui vous donnera les bases pour réaliser vos premiers shell bash.

Et puis si ça vous éclate, peut-être prendrez-vous le temps de basculer en dual boot sous Linux, voire abandonner totalement Windows ?

Allez, profitez bien !


Bitdefender Total Security 120 jours pour vous faire un avis

Bloque les menaces Des millions d’utilisateurs utilisent les solutions de sécurité Bitdefender dans le monde. Bitdefender s’appuie sur une intelligence artificielle avancée ainsi que sur d’autres technologies révolutionnaires afin d’anticiper, de détecter et de bloquer instantanément les menaces mêmes les plus récentes, avant qu’elles ne puissent vous causer le moindre préjudice.

Sans ralentir vos appareils. Découvrez le potentiel complet de votre appareil numérique. Bitdefender utilise un minimum de ressources, tandis que nos outils d’optimisation peuvent améliorer le temps de démarrage et les performances globales de votre ordinateur.

Essayez Bitdefender gratuitement – 120 jours au lieu de 30 !

Partenaire

Les articles du moment