Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

IPFS – Le web permanent

Actuellement, lorsque nous nous connectons à un site web, nous utilisons majoritairement le protocole HTTP afin d’aller chercher ce qui nous intéresse sur un serveur. Il existe cependant un autre protocole de diffusion baptisé IPFS (InterPlanetary File System) qui fonctionne sur un principe de peer to peer.

L’idée est ambitieuse et Kyle Drake, l’inventeur de IPFS, explique dans ses vidéos que son protocole permet d’éviter les points uniques de défaillance. Il s’agit d’un système de fichier versionné (Git) dont les blocs sont partagés en P2P (Kademlia + BitTorrent), ce qui rend le web vraiment décentralisé.

En gros, il applique le principe du téléchargement bittorrent à tout ce qui constitue le web. Si vous consultez une page web en IPFS, les images, les CSS, le HTML et les JavaScript seront récupérés bloc par bloc chez d’autres utilisateurs d’IPFS (ou CDN connectés en IPFS). Cela rendra le chargement de la page plus rapide et il sera impossible de la supprimer ou de la censurer si on n’en est pas le propriétaire.

IPFS est un projet open source qui est d’ores et déjà disponible en version alpha et des API pour tous les langages sont disponibles, ce qui vous permettra d’implémenter ce protocole dans vos projets.

Capture d'écran 2016-01-04 06.10.22

Voici une démo en vidéo de ce que ça peut donner en conditions réelles :

Si par exemple Mozilla s’emparait de cette techno, ça pourrait commencer à devenir passionnant !

Vous trouverez plus d’infos sur le site d’IPFS.


Travis Touch – Traducteur Électronique Intelligent avec 105 langues

Traductions faciles & Hotspot Internet

105 Langues

Travis Touch est le traducteur intelligent par excellence qui tient dans la paume de votre main. Créez des liens significatifs avec les personnes que vous rencontrez. Que ce soit pour vos loisirs ou les affaires, Travis Touch permet un monde sans barrières linguistiques, traduisant à partir de 105 langues, plus que n’importe quel autre appareil.

Travis Touch écoute ce que vous dites, le traduit dans la langue sélectionnée et lit la traduction en temps réel par son haut-parleur. Votre interlocuteur peut alors s’exprimer dans sa propre langue et Travis traduira pour vous.

En Savoir +



Réponses notables

  1. Salut, pour moi TOR c’est quand tu prend ta voiture pour aller faire tes courses, tu passe par N villes avant d’arriver à ton hypermarché. IPFS, c’est qu’au lieu d’aller faire tes courses dans un seul hypermarché, tu vas acheter ta viande dans l’un, tes légumes dans un autre…etc…

    On pourrait donc peut-être même combiner Tor et IPFS

    Après je n’ai pas la prétention d’être un expert sur le sujet, mais c’est comme ça, que je l’ai compris.

  2. Encore un qui a pompé le concept de Freenet. Tant mieux, ça prouve que c’est un bon concept.

  3. En effet, vu comme ca !
    Merci :smile:

  4. L’un est open source. :smile:

    Par contre tu dit une conneuh riz @Korben : la censure est toujours possible dans le cas d’IPFS par le blocage des ndd.

  5. Globalement, pour avoir tester IPFS (et travaillé un peu avec dans le cadre d’un projet), je trouve que c’est pas toujours très stable, le projet est jeune encore je suis d’accord.

    Sinon il faut préciser que par défaut, les fichiers sont pas destinés à être conservé sur le réseau, j’entends par là que si on balance notre fichier et qu’on ne fait rien de plus, il va disparaître, il faut “pin” (épingler pour ceux qui ne parlent anglais :wink: ) le fichier pour qu’il soit conservé.

    De plus pour qu’un fichier soit supprimé, il faut attendre que le délai de sauvegarde d’un fichier non pin soit passé, et s’il est pin on peut seulement demander à ne plus pin le fichier et attendre que le système le supprime. Donc impossible de supprimer “rapidement” un fichier (le délai est de 30 min de mémoire).

    Dans le même temps, il faut prendre en compte qu’on ne peut pas mettre en ligne plus d’un site avec une seule url permanente, j’entends par là qu’un site qui se veut un minimum mis à jour doit avoir une page d’accueil qui va être modifié au fil du temps, or dans IPFS les fichiers sont immuables, donc on ne peut pas les mettre à jour, il faut donc passer par le système de nommage associé à IPFS (IPNS ou InterPlanetary Naming System pour les intimes :wink: ) et ce système permet d’associé à un nom de nœud IPFS un fichier (par exemple un index.html), mais un seul et unique par nœud.

    Mais sinon je trouve le système assez intéressant, j’attends de voir comment ça va évoluer mais pour l’instant c’est plutôt l’implémentation en Node.JS qui m’avait l’air d’avancer plutôt que l’amélioration de l’implémentation en Go (la version officielle actuelle).

    En tout cas même si je suis pas un expert IPFS, si vous avez des questions, je peux peut-être vous répondre pour avoir un peu “joué” avec la bête ^^

  6. Symen says:

    Sympa! C’est intéressant de savoir ce que ça donne un peu plus concrètement. :smile:

    Bon heureusement ce “fichier” peut également être un répertoire. Par exemple j’ai plusieurs “sous-sites” sur mon nom ipns:
    http://ipfs.io/ipns/ipfs.symen.tk (ce qui revient au même que http://ipfs.io/ipns/QmNq3wAiNGW46qaXzuBVtSsnBQpFT3NLQWtLYG1TysHno8)
    Après j’admets que ça peut poser des problèmes, par exemple il suffit qu’un seul fichier enfant soit régulièrement mis à jour pour que toutes les noeuds parents (dont la racine) doivent être mis à jour également.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

8 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite