Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le cinéma c’est pas pour les enfants

Je suis allé au cinéma ce dimanche, pour voir LEGO 2 avec mes enfants, et j’ai halluciné. Au moment des bandes-annonces, j’ai eu le droit à ces 2 magnifiques publicités.

La campagne de sensibilisation sur l’endométriose est super importante et avec tout son talent d’actrice, Julie Gayet arrive a nous faire ressentir à quel point c’est douloureux, difficile, risqué pour les enfants à naitre (de ce que je comprends dans la pub)…etc. Je ne remets pas ça en cause.

Mais avec une majorité de gosses de 3 à 10 ans dans la salle, je ne suis pas certain que cela soit très bien ciblé ni neutre en termes d’inquiétude pour eux.

La seconde pub, c’est pour le printemps du cinéma. L’histoire ce sont 2 parents qui perdent leurs enfants dans les bois façon Blair Witch. Alors quand on est adulte, on peut capter le second degré et se dire que oui c’est super LOL d’abandonner des enfants dans la forêt parce que putain, qu’est ce que c’est casse couille les gosses.

Mais quand on a 3 ans, on ne peut pas comprendre cela, et ça fait juste flipper avec le son à fond, les éclairs, les plans sombres, les gosses qui hurlent…etc.

Je ne sais pas comment sont vos enfants, mais les miens ne sont pas biberonnés au JT de 20h, n’ont pas encore vu de films d’horreur et sont sensibles à tout. De vraies éponges. Donc quand au cinéma, on se prend sans prévenir des spots de pub ou des bandes-annonces pas vraiment appropriés pour leur jeune âge, alors qu’on est venu voir un film jeunesse, je me demande ce que foutent les adultes qui les programment en amont.

On n’est pas venu voir un remake du Silence des Agneaux ou la suite d’American Nightmare. On est venu voir un dessin animé dont le thème musical est « Everything is awesome« .

Et je ne me souviens pas qu’à mon époque, lorsque j’étais enfant, il y avait ce problème…

Alors je ne sais pas qui sont les abrutis dans les régies publicitaires en charge de la programmation des bandes-annonces avant les films jeunesse, mais ce serait bien de faire un petit effort intellectuel histoire d’éviter de secouer les gosses avec des images ou des propos trop durs pour leur âge.

Le cinéma en question est le Ciné Dôme d’Aubière (63), mais vu les réponses que j’ai obtenues sur Twitter, cela ne semble pas être un cas isolé.

Pourtant ça ne me semble pas être insurmontable comme problématique. J’ai cru comprendre que c’était la Commission de classification des œuvres cinématographiques attachée au CNC qui « s’occupait » de cela ainsi que les gérants des multiplex qui devaient aussi contrôler ce point. Mais vu le résultat catastrophique, ça doit plutôt roupiller ou trainer sur Instagram pendant les séances de classification.

En ce qui me concerne, on se rationnait déjà pas mal niveau cinéma, car ça coute un bras, mais si en plus, il faut ramer en soutien psychologique derrière parce que ça fait flipper les gosses, je pense que je n’irai plus.

Clé HDMI avec Miracast et DLNA pour streaming TV MMS-1080 TVPeCee | Pearl.fr

Transformez votre téléviseur en lecteur streaming ! Il vous suffit de brancher la clé sur un port HDMI et le tour est joué. Appariez-la à votre appareil mobile pour transférer le contenu de ce dernier vers votre appareil de lecture. L’idéal pour profiter de vos photos, vidéos et mêmes applications en grand !


Réponses notables

  1. Juste plus.
    Autre sujet, qui est le gros dechet derriere la “francisation” des films us totalement insupportable depuis des lustres ? ou devrais-je dire “la simplification des titres anglais pour les nuls” ? ya des exemples a la pele “pacifier” devient “baby sittor” et “Phone booth” devient “phone game” c’est risible à tellement de niveaux…

  2. Lex says:

    J’ai 2 enfants de 5 et 12 ans.
    Ils regardent peu la TV mais jouent de temps en temps sur console (Fortnite pour la grande, Mariokart pour le petit). Idem on va de temps en temps au ciné en fonction de ce qu’ils sont capables d’apprécier.
    Et oui, dans les discussions à table, en famille ou entre amis, on châtie un peu notre langage et on évite de parler de la dernière joggeuse violée ou du bûcheron qui s’est tronçonné la jambe la semaine dernière.
    Après, si mes enfants “ont entendu que” à l’école, on en discute sans tabou pour les aider à mettre l’info en perspective.

    C’est très très différent de l’agression visuelle en immersion et sans contexte ni préparation que décrit Korben, qui peut être vraiment impressionnante pour les très jeunes enfants à qui le film LEGO s’adresse.

    Pour le reste de ton post, soit tu n’est pas parent soit tu es adepte du principe de sélection naturelle (physique ou psychique) et tu considères qu’avoir droit à un certain % de casse est acceptable.

    Perso, sans vivre dans le monde de Oui-Oui, je préfère prévenir les emmerdes/problèmes et les accompagner quand ils se pointent plutôt que d’y aller en mode “rien à foutre” / YOLO.

    Et pour finir, exagérer en parlant de psychopathe c’est un peu le point godwin de la psychologie ; mon métier m’amène à voir un paquet de gens qui ont gardé de l’enfance divers traumatismes, la plupart du temps bénins heureusement, mais dont certains en apparence mineurs à la base ont, des années après, des conséquences bien concrètes sur leur vie voire la façon dont eux-même vont élever leurs enfants.

  3. bonjour
    Ce n’est pas nouveau ce type de problème, il y a longtemps, la première fois que je suis allé au cinéma, j’étais avec mon père, c’était un film des Charlots (donc pas vraiment récent comme film …)
    Il y avait encore un court métrage en première partie, après les pubs locales et avant le passage de l’ouvreuse avec ses glaces et ses bonbons.
    Le court métrage était sur un épisode de la vie de la Reine Margot : deux gentilhommes sont condamnés à être roués en Place des Grèves.
    Et bien depuis je sais ce que veut dire “être roué” et j’ai mis plusieurs années à accepter de retourner au cinéma :frowning:
    Dans le même cas il ne faut pas hésiter à aller en parler au personnel du cinéma, j’ai déjà vu, à l’UGC Lille, le directeur venir s’excuser pour les bandes annonces non adaptées au public très jeune présent dans la salle. Plusieurs parents étaient partis se plaindre, la projection des bandes annonces a été coupée, le film projeté et chaque personne présente dans la salle est repartie avec un billet gratuit.

    Cdlt

Continuer la discussion sur Korben Communauté

7 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants