Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Nuit du hack – 10 places à gagner pour les 10 ans !

Aujourd’hui, je choisis de donner un peu de visibilité à la Nuit Du Hack qui se déroulera le 23 juin prochain à Disneyland Paris, suite à Hack In Paris. Cette 10ème édition de la Nuit du Hack sera un peu spéciale puisque dédiée à notre ami Paolo Pinto, son fondateur, qui nous a quitté à la fin de l’année dernière. Je serai présent pour réaliser une émission spéciale avec mes amis de Nowatch.

Initiée en 2003 par  la communauté « Hackerzvoice » et inspiré par la « DEFCON, l’événement américain dédié au hacking et mondialement reconnu, la « Nuit du Hack » (www.nuitduhack.com), est l’un des plus  célèbres événements français qui rassemble  les professionnels  et les amateurs, quelque soit leur niveau de compétences, autour d’une passion commune : le hacking.

La « Nuit du Hack » est l’occasion pour ces passionnés d’assister à des ateliers et des conférences, de participer à de nombreux défis et de s’informer des dernières avancées technologiques en sécurité informatique pour évaluer ou améliorer leur niveau de compétences. Pour sa première édition, la « Nuit du Hack » avait rassemblé 20 personnes.  L’édition 2011 avait enregistré plus de 950  participants  (600 participants en 2010)  et plusieurs conférenciers de renommée internationale : Winn Schwartau, Stefan Le Berre, Jayson Street…

La « Nuit du Hack » viendra clôturer la seconde édition de « Hack in Paris »,  événement en France exclusivement en anglais et réunissant les professionnels de la sécurité informatique et les experts techniques du hacking du 18 au 22 juin à Disneyland Paris.   La « Nuit du Hack » vise à :

  • Instruire le grand public, en donnant à chacun les moyens de comprendre et de maîtriser les enjeux et les risques des nouvelles technologies.
  • Démystifier les techniques et les secrets des « hackers » pour donner les moyens rationnels et mesurés de faire face aux problématiques de sécurité sur Internet, et fournir les éléments et les techniques nécessaires qui permettent de se protéger.
  • Participer à la protection et à la défense des logiciels et des services Internet.
  • Partager les techniques les plus pointues, hors du champ restreint de celles des spécialistes.
  • Permettre aux professionnels d’échanger sur les dernières avancées en matière de sécurité.
  • Faciliter les rencontres entre passionnés et professionnels à la recherche de compétences pointues.

L’objectif principal étant d’œuvrer pour une meilleure compréhension et l’amélioration continue de la sécurité grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. Comme chaque année, la « Nuit du Hack » est l’occasion d’organiser deux challenges :

  • Un  challenge privé  « Capture the flags » (CTF), constitué des  15  équipes qui se  sont pré-qualifiées (5 personnes par équipe) les 24 et 25 mars derniers. Cette année, l’équipe gagnante du CTF de la « Nuit du Hack » sera automatiquementqualifiée pour le CTF de la DEFCON (du 26 au 29 juillet 2012 à Las Vegas).
  • Un challenge public « Wargame », accessible à l’ensemble des participants à la « Nuit  du Hack », basé sur une série de défis reliés à plusieurs catégories telles que la cryptographie, les applications web, les investigations…

Chaque catégorie comprend plusieurs tests avec des niveaux de difficulté progressifs. Pour ses 10 ans, la Nuit Du Hack réserve plein de surprises à ses participants, notamment l’organisation d’une Crash party, soirée réservée aux meilleurs challengers…

Pour plus d’informations sur  le Wargame 2011 : www.wargame.nuitduhack.com et les pré-qualifications  2012.

Les dates clés de la « Nuit du Hack » 2012 :

  • 20 avril : deadline call for paper
  • 24 avril : programme définitif
  • 23 juin : Nuit du Hack

Si je vous parle de ça, c’est que YOUPI, j’ai 10 places à vous faire gagner ! Alors comme d’hab, total random… Il faudra juste venir par vos propres moyens le 23 juin au centre de conférence de Disneyland. Et pas besoin de prévoir d’hôtel puisque c’est nuit blanche !!

On se voit là bas ?

Avec Fiverr, trouvez le freelance qui vous convient

Comme beaucoup je pense qu’au départ Fiverr a eu un peu l’image de la ferme à graphisme low cost, tous les services étant proposés à bas prix. Mais le marketplace a su se réinventer et propose désormais à des freelances aux talents multiples de s’exprimer selon une palette tarifaire beaucoup plus large (cela va de quelques euros à plusieurs milliers), que ce soit à la mission unique ou via une souscription régulière. La société est aussi entrée en bourse, a racheté plusieurs autres compagnies et a retravaillé son positionnement et son image auprès du public.

Quel que soit votre choix, lorsque vous trouvez une personne qui correspond bien à votre recherche, que vous aimez son travail et son état d’esprit, vous pouvez rester en contact pour qu’elle vous accompagne sur le (très) long terme. Et ça c’est plutôt appréciable lorsqu’on connait la difficulté de trouver la bonne personne avec qui bosser.

Hop découvrez Fiverr


Les articles du moment