Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le piratage serait sans effet sur les ventes légales de films, musique…etc

La civilisation humaine s’étant bâtie en grande partie sur des mythes et des légendes, il n’est pas rare d’en trouver encore à notre époque où pourtant la science est reine. Parmi les mythes récents, on trouve bien sûr ceux chers aux climatosceptiques, mais aussi le fameux changement de couleur de la piscine quand vous faites pipi dedans, l’existence du Yéti ou celui qui dit qu’au cours de votre vie, vous avalez je ne sais combien de kilos d’insectes en dormant.

Mais mon préféré reste celui qui dit que le piratage fait baisser les ventes de films, de musique…etc.

En effet, on vient d’apprendre qu’en 2014, la Commission Européenne a payé 360 000 euros à un cabinet de consulting pour un rapport établissant les effets du piratage sur les ventes. Finalisé en mai 2015, ce rapport de 300 pages que vous pouvez consulter ici, nous apprend sans surprise, qu’il n’existe aucune preuve pouvant soutenir l’idée que le piratage a un effet négatif sur les ventes de contenus copyrightés. Et évidemment, il n’existe pas non plus de preuve prouvant le contraire, c’est-à-dire que le piratage a un effet positif sur la vente de contenus.

Julia Reda qui représente le Parti Pirate au parlement Européen a eu vent de l’affaire et a publié une demande auprès de la Commission Européenne pour avoir accès à ce rapport resté confidentiel. En gros, ce qu’on peut y lire, c’est qu’aucune preuve statistique ne permet d’établir qu’il y a un lien de cause à effet entre le piratage et les ventes de films ou de musique de manière globale, mis à part pour une poignée de gros films ou séries à succès (les fameux blockbusters). Pour ces derniers, il y aurait pour 10 blockbusters piratés regardés, 4 de moins regardés légalement. Cela veut dire que dans le cas des blockbusters uniquement, il y a un effet de déplacement du légal vers l’illégal de 40%.

Autrement pour tout le reste, ce qui doit représenter 99,999 % du marché de la culture et du divertissement, il n’y a rien qui puisse prouver que cela impacte négativement ou positivement les revenus des ayants droit. Comme si le piratage et la vente légale étaient 2 concepts étrangers l’un à l’autre, sans aucun lien…

Bref, le mystère reste entier et le mythe risque de perdurer encore un petit moment, mais si ce qui est véritablement intéressant ici, c’est que durant 2 ans, ce rapport est resté secret et on ne sait pas vraiment pourquoi. Même si je vous avoue, j’ai bien quelques petites idées.

Source

Promo – Beats Casque audio Solo 3 Wireless Noir

Les points forts : Casque audio Bluetooth Pliable Micro intégré pour smartphone Autonomie 40 heures


Réponses notables

  1. ninjaw says:

    D’accord, et donc pourquoi le disque a disparu ? A cause de Itounes ? LOL

  2. troll says:

    Comme on dis toujours… si on ne le pirate pas, on ne l’acheté pas non plus :expressionless:

  3. Je ne veux pas faire de peine mais quand on prend le temps de réfléchir un peu on comprend bien que de copier un film ou autre ne fait pas disparaitre le premier, bien au contraire, rien n’a été “volé” contrairement à tout ce que peuvent raconter les boulets dresseurs de foule. De plus, les études sur le long terme le démontrent, la copie reste un moyen de promotion pour l’oeuvre originale, en aucun cas elle la remplace ou lui fait de l’ombre. Le cinéphile ira toujours au cinéma, celui qui n’a pas 12€ à mettre dans une place de ciné, se contentera d’un BDRip ou autre mais à la base n’ira pas consommer… Pour moi la copie est un moyen d’accès à la culture pour tous, du moins pour ceux qui n’ont pas les moyens. Je suis auteur compositeur, je ne gagne pas des milles et des cents et la copie n’impacte pas mes ventes, loin de là…

  4. c’est cool. Donc les 90 pourcent de ma bibliothèque musicale (piratée) n’ont pas nuit aux ventes légales (miraculeux tour de passe passe). Je suis déculpabilisé et je vais continuer à télécharger sans payer. Merci.

  5. Bah si tu as les moyens de te payer les 90% de ta médiathèque oui tu nuits, sinon comment les éditeurs font pour perdre de l’argent sur quelque chose que tu ne peux pas acheter ?

    Et puis bon pour la music avec spootify, Deezer, soundclound et consort je ne vois plus l’utilité de télécharger de la musique.

  6. Les seuls qui ont morflés sont les loueurs de films, et eux n’ont rien touché ils ont juste déposé le bilan.

  7. Et puis bon pour la music avec spootify, Deezer, soundclound et consort je ne vois plus l’utilité de télécharger de la musique.

    le besoin primaire et bourgeois de possession. J’aime posséder, accumuler et dire “c’est à moi”.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

9 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants