Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Test de la Neo Geo Mini édition Samouraï Showdon

Il y a quelques mois j’ai reçu en test une console Neo Geo Mini de la part de Just for Games, distributeur français de jeux vidéo et rétrogaming, qui m’a proposé d’essayer la version collector dédiée au jeu Samouraï Showdown.

Pour célébrer les 25 ans de la franchise du jeu l’éditeur SNK propose 4 versions en édition limitée (20 000 exemplaires chaque) de la console, dans 4 coloris (bleu, blanc, rouge et noir) et centrée sur un personnage différent (respectivement Ukyo Tachibana, Haohmaru, Nakoruru et Kuroko). J’ai reçu la Ukyo bleue comme vous pouvez le deviner en regardant les photos, sauf si vous êtes atteint d’achromatopsie.

Boite Neo Geo Mini Edition Samourai Showdown

Dans la boîte il y a tout ce qu’il faut pour jouer à 2 : la console, 2 manettes en USB-C, un câble HDMI-mini HDMI pour la brancher sur un écran, le câble de charge (sans adaptateur secteur, mais vous pourrez utiliser celui de votre téléphone), un dessous de console antidérapant et le manuel d’utilisation. Mais aussi des petits goodies comme une carte à collectionner et des autocollants permettant de décorer la console et/ou de la faire ressembler à la version japonaise. Ce qui est plutôt cool parce qu’au départ la console était distribuée « nue » et qu’il fallait acheter les câbles & co en supplément.

Si vous connaissez déjà un peu la Neo Geo Mini, vous savez qu’il y a 40 jeux pré-installés dedans (48 pour la version « Christmas »). Par exemple entre la version internationale et japonaise il existe 26 jeux communs et 14 adaptés au marché local. Par contre ces 2 versions ne contiennent que 3 épisodes de la série Samouraï Showdown. Mais ici on a bien la série complète des 6 Samouraï Showdown (3 sont donc des sorties exclusives pour cette version de la Neo Geo Mini).

Liste des 40 jeux pour la Neo Geo Mini édition Samouraï Showdown

Le reste des jeux est un mélange entre ceux présents dans les catalogues international, japonais et Noël 2018 : plusieurs titres Metal Slug et King of Fighters ainsi que d’autres classiques comme Fatal Fury, Garou, Blazing Star, …

Pour plus de détails, voici le comparatif de toutes les versions et la liste de tous les jeux.

Une fois en main la console semble assez résistante. Pas de bruits de pièce mal fixée, de bavures plastiques ou d’espace entre les éléments, la finition est plutôt bonne. Au final le seul truc qui fait un peu « cheap » c’est l’aspect transparent du plastique, certains vont aimer, mais je ne suis pas super fan.

éléments de la neo geo mini samourai showdown ukyo

Reste à brancher la mini-bête pour y jouer. La première chose que vous remarquerez c’est que l’interface est elle aussi personnalisée à la sauce Samouraï (comme mes kebabs) et qu’il vous faudra sans doute la passer en anglais (pas de soucis, la manip est bien expliquée dans le manuel) à défaut du français qui n’est pas dispo.

La seconde c’est qu’elle n’est pas si portable que cela, c’est assez usant d’y jouer en la tenant en main très longtemps, et de toute façon comme il n’y a pas de batterie elle doit rester branchée sur secteur en permanence. J’imagine qu’on doit pouvoir fixer une batterie sur l’arrière de la console pour ne pas dépendre du câble secteur, mais du coup le poids de l’ensemble sera largement supérieur et encore moins pratique à tenir en main. Mais sinon en mode posée sur une surface quelconque c’est top, elle reste vraiment bien en place et ne glisse pas (pourtant j’y suis allé en mode bien bourrin).

Menette SNK pour la Neo Geo Mini Samouraï Showdown

La qualité audio est plutôt correcte par rapport à ce à quoi je m’attendais et il y a même une prise jack pour y brancher un casque et rester dans sa bulle. Par contre, les jeux sont pixélisés à mort, on se croirait dans les années 90 ! … Quoi? Comment ça c’est fait exprès ? … Bon je déconne hein, les jeux sont vraiment similaires aux originaux donc la jauge retrogaming de mon petit coeur est au taquet pour quelque temps ! Et surtout c’est très fluide, aucun lag à déplorer.

2 petits points à prendre en compte : sur grand écran il y a parfois un léger flou (mais ça dépend vraiment du jeu et c’est assez léger) et jouer en duo sur le petit écran (3,5 pouces) est assez rude, il faut parfois se serrer un peu !

N’ayant pas vraiment joué avec la Neo Geo originelle (trop cher frère, et pas assez Nintendo, igo !) je ne peux pas trop vous parler des différences de ressentit entre les 2, mais je sais qu’un des points noirs souvent évoqués se situe au niveau du stick de la manette qui n’a pas le même effet à clic que l’original. Perso ça ne m’a pas dérangé, la manette en soit est une bonne manette qui tient bien en main. Si ça vous manque trop, il y a un bidouilleur sur Twitter (MagicTrashman) qui propose de temps en temps des manettes actuelles avec le cliquetis de l’époque pour quasi le même prix qu’une manette officielle. C’est fait main à l’unité donc il faudra un peu de patience.

Mannettes avec stick à cliquetis comme les originales

Comme c’est la première console « mini » que je teste vraiment je n’ai pas de points de comparaisons avec d’autres, mais je trouve qu’elle fait plutôt bien le boulot. Un bon petit Raspberry Pi bien configuré permet d’avoir un plus large choix de jeux à un prix bien inférieur, mais ce n’est clairement pas le public cible de SNK. La Neo Geo Mini étant vraiment faite pour Mr et Mme Michu qui n’aura qu’à appuyer sur un seul bouton pour jouer.

Après pour celui qui a envie de modifier la console (bande de vilains rebelzzzzz) c’est toujours possible, que ce soit pour augmenter le nombre de jeux ou pour y ajouter ceux d’autres sources comme la Famicom, la Game Boy Color ou encore la Megadrive avec des émulateurs. Il faut juste être sûr de soi, car une fois que c’est fait il n’y a pas de retour en arrière possible et si vous vous plantez en cours de route, oubliez votre console.

Il y a de quoi passer de nombreuses heures entre potes (ou avec les enfants) tout en faisant un petit retour en arrière sur une part de notre enfance/adolescence. Ah si j’avais réussi à finir ce premier Mario, j’aurai peut être été gamer pro aujourd’hui …

Encore merci à Just for Games pour l’envoi !


IoT, réalité virtuelle, intelligence artificielle… Comment tirer le meilleur parti des datas ?

Le volume des datas en circulation explose…

20 milliards d’objets connectés prévus en 2020, 1,7 mégabytes de données créé chaque secondes par chaque individu sur Terre et 7,7 milliards d’abonnements à un téléphone mobile dans le monde en 2017 ont été enregistrés.
Les donnees circulent partout et leur flux est de plus en plus important. Je vous invite à aller checker cette infographie sur les datas c’est très intéressant.

En Savoir +



Rejoindre la discussion sur Korben Communauté