Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

2010 – l’an zéro

Wikileaks venant de se faire jeter d’Amazon et disparaissant de certains DNS, suite à des pressions du gouvernement US, a trouvé refuge en partie chez le n°1 de l’hébergement français : OVH !

Cocorico !

Enfin presque…

Eric Besson, le tout frais Ministre de la Censure et de la Privation des Libertés sur le Net (humour hein !), a décidé qu’il fallait bouter Wikileaks hors de France ! Il demande donc d’une manière détournée à OVH, d’arrêter d’héberger le site.

Bel exemple de liberté d’expression… Je comprend que le gouvernement américain tente d’étouffer Wikileaks vu la tonne de caca puant qui vient éclabousser leurs bottes mais pour le moment, le gouvernement français a encore été épargnée (mais pour combien de temps ?). Ça pue les pressions US et la volonté pour Sarkozy d’être plus qu’un petit roi nu.

Mais Eric est en forme depuis qu’il a récupéré sa connexion Edge et malgré son filtre parental, il persiste et signe dans les déclarations LOL en demandant à Facebook de censurer les appels à rassemblement et de (je cite) : « mettre en place des procédures pour rappeler les règles en vigueur, pour éventuellement supprimer les appels à une manifestation illicite, et pour en identifier les auteurs ».

Aaaah ça tremble de partout au gouvernement ! Quel bordel ! On essaye de rattraper ce qui est en train de se barrer en couille… Hadopi s’est montré inefficace pour régler le problème du téléchargement… Et v’la t-y pas que maintenant, y’a plus de contrôle sur l’information ma bonne dame ! Et scoop ! Bientôt il n’y aura plus de contrôle sur les rassemblements humains qu’ils soient virtuels ou réels.

Quoiqu’on en pense, que Wikileaks soit à vos yeux le Robin des bois de l’information ou des terroristes cherchant à ébranler les démocraties, le débat n’est pas là.

Wikileaks est là. Point. Et finalement, c’est un peu comme le téléchargement illégal. Il n’y a rien à faire pour empêcher cela, il va falloir que les gouvernements composent avec et s’adaptent. On est en train de basculer dans une nouvelle ère. Celle où peu importe les procès, la censure, les textes de loi ou les arrestations non fondées… chaque internaute a le pouvoir s’il le souhaite de diffuser de manière anonyme, une information à laquelle il a accès.

Coupez la tête de Wikileaks, et 10 autres pousseront… Coupez la tête de The Pirate Bay et 10 autres pousseront…etc etc.Empêchez les gens de se rassembler sur Facebook et ils le feront ailleurs… Sans être pessimiste, je crois qu’on est entré en guerre… L’ancien monde contre le monde virtuel. Et chacun riposte à grand coup de loi liberticides et de fuites de données sensibles. Le gros bordel en somme…

La demande d’Eric Besson d’empêcher Wikileaks d’être hébergé en France est complètement débile. D’abord parce que je pense qu’il vaut mieux avoir la main sur les serveurs de ses « ennemis » plutôt que ces derniers se retrouvent au fin fond de la Chine ou de l’Islande. Ensuite parce que ça ne réglera pas le problème. Au mieux ça fera plaisir à Obama, au pire on passera une fois de plus pour un pays de censure, proche du modèle Chinois. J’espère qu’Octave (Fondateur d’OVH) saura leur tenir tête.

Bref, c’est passionnant de vivre un moment pareil où finalement, des anonymes simplement avec un outil de communication ont réussi à impacter l’histoire du monde. Les documents de Wikileaks sont clairement des documents volés. C’est contraire à la loi d’avoir volé ces documents et de les avoir publiés… Mais ils apportent un éclairage de vérité sur l’histoire récente du monde et des guerres. Ce vol est donc selon moi nécessaire pour les citoyens qui veulent comprendre pourquoi les gouvernements ont pris telle ou telle décision.

Dans certains pays, tenir un blog est illégal. Et pourtant, certains n’hésitent pas à se mettre hors la loi pour conserver leur liberté d’expression et informer leurs pairs.

C’est ce que fait wikileaks. Un acte illégal pour nous informer. Il y a tellement de magouilles, de choses pas claires qui sont faites dans notre dos à tous, qu’au final, braver certaines lois pour obtenir des informations via du hacking ou des fuites pour ensuite en arroser le monde est peut être un acte citoyen tout comme le travail de certains journalistes qui enquêtent sur des trucs genre l’affaire Woerth ou celle de Karachi.

Après je pense que tout ceci est une question de points de vue. Pour ou contre, on s’en tape… Ce qui est sûr c’est que ce n’est pas pret de s’arrêter.

Ps : Si Wikileaks est censuré chez vous, vous pouvez y accéder directement via ces adresses IP :