Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

34 extensions Firefox pour vous protéger et tester la sécurité de vos sites

Firefox est depuis toujours le navigateur préféré des développeurs, notamment grâce à son immense collection d’extensions en tout genre. Mais c’est aussi le navigateur préféré des pentesters et des utilisateurs avertis.

Voici donc rien que pour vous, une sélection des outils pour tester la sécurité de votre site mais aussi pour vous protéger sur la toile. Attention, quelques unes de ces extensions fonctionnent encore uniquement sur Firefox 3.x

Pour tester la sécurité de son site

  1. Si vous passez souvent par des proxy pour faire vos tests, adoptez le petit FoxyProxy qui vous permettra de jongler très facilement entre tous vos proxy.
  2. RefSpoof comme son nom l’indique, permet de spoofer l’URL du Referer. Pratique pour tromper la vigilance d’un site ou faire croire n’importe quoi à son webmaster.
  3. Si vous avez besoin de chiffrer ou hasher des chaines de caractères en MD5 ou autre, FireEncrypter est un assistant très pratique à avoir sous la main.
  4. Domain Checker vous permettra d’en apprendre un maximum sur le serveur et le nom de domaine du site que vous pentestez.
  5. Pour tester des injections SQL et les failles XSS, je vous recommande vivement la HackBar qui propose une barre d’outils tout en un pour tester la sécurité de vos sites.
  6. GroundSpeed est capable de vous assister dans la modification live de formulaires visibles sur les sites web.
  7. Si vous cherchez des exemples de XSS, l’extension XSSed Search ajoutera dans le champs rechercher de Firefox, tous les moteurs de recherches de XSS disponibles.
  8. Dans le même genre, SecurityFocus Search vous permettra de rechercher directement des vulnérabilités dans les logiciels du marché.
  9. Très pratique, Chickenfoot est une extention qui permet d’exécuter des macros javascript dans votre Firefox afin d’automatiser certaines tâches, ou en faire faire d’autres aux sites que vous visitez.
  10. Pour reverser des chaines MD5, rien de mieux que CryptoFox.
  11. SQLInjectMe vous permettra de tester vos injections SQL très facilement.
  12. XSS-Me reprend le principe de SQLInjectMe mais cette fois pour les failles XSS.
  13. Tamperdata permet de voir et de modifier les entêtes HTTP / HTTPS et de tester la sécurité des applications web en modifiant les paramètres reçus en POST.
  14. Naviguer dans des séquences d’URL en incrémentant automatiquement les chiffres d’un paramètre avec URL Flipper.
  15. Firesheep transformera votre navigateur en sniffeur. Chaque fois qu’un utilisateur sur le même réseau que vous se connectera à un site sans passer par le HTTPS, vous le saurez et vous pourrez même vous authentifier avec son compte.
  16. User Agent Proxy Switcher permet de changer facilement de « user agent », c’est à dire d’identifiant Navigateur et ainsi faire croire à certains serveur que vous surfez à partir d’un iPhone ou que vous êtes le bot de Google.
  17. ShowIP est une petite extension Firefox qui permet de géolocaliser le serveur sur lequel est hébergé le site que vous êtes en train de visiter.
  18. Un deobfuscator de javascript à toujours avoir sous la main.
  19. Firebug est l’outil qu’on ne présente plus mais qui permet de se lancer dans de grandes analyse du code source des pages web, CSS et javascript inclus.
  20. Modify Headers permet de modifier ou de bloquer les requêtes HTTP envoyées au serveur hébergeant un site.
  21. Cookie Manager Plus vous permettra de modifier, supprimer ou forger de nouveaux cookies.
  22. FlashBug est capable de vous aider dans du debugging de fichiers flash. Pratique pour trouver les failles.

Pour se protéger

  1. NoScript permet de bloquer automatiquement les Javascript, Java, Flash et autres plugins potentiellement malveillants.
  2. HTTPSEverywhere est une extension proposée par l’EFF (Electronic Frontier Foundation) qui permet de forcer le passage en https des sites internet que vous visitez.
  3. Les moteurs de recherche comme Google peuvent établir un profil très précis de vous, simplement en analysant vos recherches. TrackMeNot est l’extension idéale pour éviter de se faire profiler et perturber cette collecte de données avec de fausses requêtes.
  4. FoxTor et TorButton permettent de se connecter au réseau chiffré Tor via Firefox pour surfer de manière anonyme.
  5. Perspectives permet d’empêcher les attaques de type Man-in-the-middle utilisant des certificats auto-signé ou piratés lors d’une connexion en https à une page web.
  6. Gmail S/MIME permet de chiffrer vos emails dans Gmail très simplement.
  7. Pour éviter les keyloggers, KeyScrambler dans sa version gratuit propose de chiffrer dans Firefox tout ce que vous tapez sur votre clavier. Pratique pour éviter les interceptions de mot de passe.
  8. Firekeeper est un IDS (Intrusion Detection System) mais aussi un outil de prévention pour Firefox. Il detecte, bloque et prévient l’utilisateur au sujet des sites dangereux qui pourraient vous infecter.
  9. Trashmailnet vous permettra de vous créer une adresse email jetable en un clic via Firefox.
  10. SSL Blacklist permet de détecter les certificats faibles ou expirés et contrôle si le certificat fait appel à l’algorithme vulnérable MD5.
  11. WOT est une extension communautaire qui permet d’attribuer un niveau de confiance à un site internet. En retour, si le site est malveillant, vous serez averti avant de pouvoir vous y connecter. Un must !
  12. Ghostery vous propose de bloquer tous les scripts capables de vous tracer, y compris les scripts d’analytics, de Facebook ou de régies publicitaires.

J’en ai certainement oublié, donc si vous en avez d’autres en stock qui font d’autres trucs, n’hésitez pas !



Surfshark : dévorez le Black Friday à pleines dents [bon plan]

— Article en partenariat avec Surfshark —

Aujourd’hui je vous partage un très bon plan à l’occasion du Black Friday qui arrive sous peu. En effet le fournisseur de VPN Surfshark s’est fendu d’une offre défiant pas mal de concurrents avec une réduction de 83% + 3 mois offerts. Vous payerez donc moins de 2.3€/mois durant 27 mois, TVA incluse, imbattable (ou pas loin) ! L’offre est temporaire donc pour sécuriser votre surf à moindres frais ne tardez pas !

Faisons un petit tour de l’outil pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas encore Surfshark. Il s’agit tout simplement de l’un des VPN les plus solides du marché à l’heure actuelle. Pas forcément celui qui vient à l’esprit tout de suite, mais un outsider aux dents aiguisées qui commence à faire parler de lui en bien, et cela autant pour ses fonctionnalités que sa fiabilité.

Interface Surfshark

Le débit en download comme en upload est dans la moyenne des autres gros VPN du marché, ce qui vous permettra de streamer vos catalogues Netflix sans trop de soucis.

Surfshark possède actuellement autour des 3200 serveurs répartit dans 65 pays, chacun disposant de DNS privé et adapté au P2P. C’est moins que d’autres services établis depuis des années, mais la liste s’allonge plutôt vite (plus de 1000 ajouts rien que sur l’année en cours). À ce rythme il n’y aura plus de différence très bientôt.

Par défaut le protocole utilisé sera IKEv2/IPsec (que vous pouvez le modifier pour OpenVPN ou WireGuard si vous préférez). Niveau petit plus il propose également une fonctionnalité, nommée MultiHop, qui permet de se connecter via plusieurs pays afin d’augmenter la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’une option de double VPN, ce qui se ressentira forcément un peu sur la vitesse de connexion.

Surfshark IKEv2/IPsec

Je pourrai encore citer le bouton Kill Switch, le mode camouflage (qui brouille les pistes même pour votre FAI), le chiffrage des données via l’algorithme AES-256-GCM ou encore un système de liste blanche (split tunneling). Cette dernière est plutôt pratique pour les sites et applications qui ne supportent pas les connexions VPN (les applis bancaires par exemple), vous pourrez malgré tout vous y connecter sans avoir à couper/remettre en marche le VPN.

À ne pas négliger, l’interface assez minimaliste et très simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas trop geek et/ou que c’est le premier outil du genre que vous utilisez, foncez ! C’est super simple.

Le MultiHop de Surfshark

Est-ce que je vous ai dit que l’offre vous permet en plus de connecter un nombre illimité d’appareils et sans limites de bandes passantes ? Que toutes les plateformes sont supportées (macOS, Linux, Windows, Android, iOS, FireTV, Apple TV, Chrome, Firefox, PlayStation …) ? Qu’il dispose d’un anti-pub/anti-tracker intégré ?

Niveau des paiements c’est plutôt complet aussi par rapport à certains concurrents. Vous pouvez régler via une CB classique (ou, mieux une carte Curve), PayPal, Amazon Pay, Google Pay ou encore les méthodes de paiements en ligne comme Sofort et Direct Debit. Petite cerise sur le gâteau, Surfshark accepte depuis quelques jours (fin novembre 2020) le paiement en crypto. Bitcoin, Ethereum, Ripple & co vous sont proposés via les services CoinGate et CoinPayments.

Bref pour profiter de l’offre Black Friday de Surfshark c’est par ici.

Encore merci à Surfshark de soutenir korben.info !