Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

La « Big Fucking Rocket » ou comment Elon Musk va nous envoyer à Tokyo, Los Angeles, la Lune et Mars

J’aime beaucoup Elon Musk et je dois dire que sa dernière conf de presse SpaceX envoie une nouvelle fois du pâté. L’objectif reste le même : Faire de l’espèce humaine, une espèce multi planétaire.

Vous me connaissez, je valide et je suis certain qu’on y arrivera. Lors de cette conf, Elon Musk fait le point sur l’avancement de SpaceX et annonce l’arrivée d’une nouvelle fusée baptisée BFR (Pour Big Fucking Rocket… Oui oui sérieux) qui va permettre de faire tout un tas de trucs cool.

Premier truc cool, la BFR permettra d’aller sur la Lune et d’en revenir sans avoir à faire le plein. La mise en place d’une base lunaire basique est donc quelque chose de rapidement envisageable.

Second truc cool, la BFR va permettre de coloniser plus rapidement Mars. Les 2 premiers envois de BFR en mode cargo à destination de la planète rouge sont planifiés pour 2022. Ces premières missions vont permettre de déterminer la présence d’eau et d’éventuels risques, mais aussi de déposer toute l’infrastructure nécessaire à la vie humaine. Puis en 2024, ce sont 4 BFR qui seront envoyées là bas. 2 cargos pour transporter de l’équipement et des vivres et 2 BFR avec des équipages qui seront les premiers à mettre le pied sur Mars.

Et ensuite s’en suivra le développement de la première base pour l’extension de la race humaine à la surface de Mars. Ça promet. L’objectif étant de pouvoir faire la navette entre la Terre et Mars grâce à la production de carburant à base de dioxyde de carbone et d’eau présents sur Mars.

Et pour les gens restés sur Terre, la BFR va permettre de voyager à 27 000 km/h, et mettra à moins d’une heure toutes les grandes villes du monde. Et ça, j’avoue que c’est la cerise sur le gâteau. Regardez la vidéo vous allez kiffer. Et si vous êtes pilote de ligne, vous allez devoir apprendre à piloter des fusées rapidement ;-).

La BFR devrait arriver dans moins de 9 mois.

Alors évidemment, les gros relous vont y aller de leur critique pour tenter de nous convaincre que tout cela est un rêve de doux dingue et que Elon a fumé la muskquette mais même si les dates 2022 et 2024 ne sont pas respectées, il suffit de voir ce qu’à déjà accompli SpaceX en l’espace de quelques années pour espérer que tout cela arrive. Après est-ce qu’on ira sur Mars de notre vivant, je n’en sais rien, mais quand je suis né, y’avait pas de voiture électrique, pas de smartphone, pas d’Internet, pas de Station Spatiale Internationale, pas de blog tech, et j’en passe…

Vivement 2022 !

Caméra de surveillance exterieur -9% de réduction

Caméra couleur jour/nuit étanche intérieure/extérieure.
– Résolution 420 lignes. Objectif 3,6 mm
– 24 Leds infrarouges pour vision nocturne.
– Alimentation 12 Vcc fournie par le moniteur AIKO
– Connexion par 2 paires grâce à l’adaptateur 1092/300 fourni.


Réponses notables

  1. ninjaw says:

    Je confirme il a du peter les plombs. Un peu comme le vieillard malade qui a dit que les méchants hommes verts venait pour nous manger et qu’il fallait changer de planète.

  2. Ce mec a trop lu Baxter et se prend pour Reid Malenfant : héro du roman de SF Temps (+ 2 autres Espace et Origine) qui est un ingénieur viré par la NASA, devenu millionnaire et qui décide de créer une fusée pour s’installer sur une autre planète (parce que la vie sur Terre prend fin dans 200 ans). Le truc dingue c’est que Reid donne a ses fusées des noms aussi débiles, je crois que l’une d’elle s’appelait le Bon Gros Lanceur… Bref je trouve qu’il y a beaucoup d’analogies entre Elon Musk et Reid Malenfant.
    Je crois que tu es fan de Peter F. Hamilton (je vais commencer le dernier tome des Naufragés du Commonwealth) alors je te conseille aussi l’œuvre de Baxter et surtout Temps, Déluge et Arche

  3. dpinel says:

    Même si ce moyen de transport était au point et mature pour le transport de personnes entre des villes éloignées sur terre, on peut douter de l’opportunité économique. Ce sera inaccessible au commun des mortels, et il n’est pas sur que ceux qui ont les moyens soient prêt à payer le prix d’un transport plus rapide (cf le cas du concorde). Pour le spatial d’accord.

  4. Bonjour,

    A moins qu’Elon Musk invente aussi les suppresseurs inertiels, ou un système antigravitationnelle pour le décollage et l’atterrissage, ce moyen de transport certes rapide risque d’être brutal pour le commun des mortels même pour les riches.

    Pas pour rien que la sélection des astronautes est si poussée, il faut une certaine condition physique pour supporter les G pris au décollage, et a l’atterrissage.

    Quand au fait de ravitailler en orbite terrestre pour le départ vers Mars, je pense que l’utilisation d’une base lunaire intermédiaire serai plus “efficace” ou via une station type ISS.

    En parlant de référence futuriste le manga “Stellvia of the universe” peut donner des idées

    La route vers Mars est encore longue, quand à celle de sa terraformation encore plus longue tant les défis technique, technologique sont grands 2030 est un délais trop court. Simple exemple le retard du programme de récupération des étages de fusée, quand à la possibilité de les réutiliser …

    cordialement,

  5. Pour ma part, et à part son art de raconter des histoires, je ne lui accorde aucun crédit. C’est un rêveur et c’est tant mieux.

  6. Lex says:

    C’est la “logique” de ton commentaire qui est surréaliste.

    Faire le rabat-joie ne change rien au fait que les progrès de SpaceX, même s’ils ne garantissent rien sur les échéances ou l’aboutissement des projets, sont d’indéniables progrès technologiques / scientifiques et qu’ils ouvrent des perspectives.
    Ton parallèle avec les prémices d’internet (ou des records de vitesse auto) omet juste un détail : les progrès des technologies connexes depuis 20-30 ans (ex : informatique) qui raccourcissent considérablement les intervalles entre deux “découvertes” ou bonds techno.

    Et je ne vois pas en quoi les rêves / aspirations des uns t’empêchent de détester tout ce que tu veux.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

13 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants