Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Configurer le VPN iPredator sur Ubuntu (ou un autre VPN)

capture 8 Ipredator   La solution 100% anti Hadopi

J’ai enfin reçu mon invitation à iPredator, donc je me suis inscrit pour tester et j’en profite pour vous faire un petit tuto de paramétrage pour Ubuntu… (les benchmarks, ça sera pour plus tard)

Mettez d’abord à jour vos dépôts :

sudo apt-get update

Ensuite, il faut que vous installiez le client VPN qui par défaut n’est pas activé dans Ubuntu

sudo apt-get install network-manager-pptp

EDIT : Notez qu’à chaque mise à jour de noyau, vous devez desinstaller network-manager-pptp, rebooter, le reinstaller et rebooter une dernière fois sinon, le VPN ne fonctionnera plus.

Une fois que c’est fait, on peut passer à la config…

Allez, dans l’outil de paramétrage des VPN

captureVPN

Ajoutez ensuite une nouvelle connexion VPN

Capture-Connexions réseau

Et sélectionnez une connexion VPN de type PPTP. Puis cliquez sur « Créer »

Capture-

Ensuite, entre en passerelle VPN : vpn.ipredator.se

Puis votre login et votre mot de passe Ipredator.

Capture-Modification de Connexion VPN 1

Enfin, cliquez sur le bouton « Avancé… » et cochez la case « Utiliser le chiffrement Point-to-Point (MPPE) » en sélectionnant 128 bits comme cryptage. Le reste, n’y touchez pas

Capture-nm-connection-editor

Une fois que c’est ok, validez le tout et redémarrez l’ordinateur. Pour faire passer vos connexions par le VPN, retourner dans l’icone de connexion aux réseaux et choisissez le VPN iPredator. Un petit cadenas devrait alors apparaitre sur l’icone.

ipredconnected

Pour vérifier que ce n’est plus votre véritable adresse IP qui est utilisée, rendez vous sur Whatismyip afin de connaitre votre nouvelle adresse.

Toutes vos communications internet circuleront dans un tunnel crypté entre votre ordinateur et les serveurs de iPredator, ce qui rendra l’interception impossible que ce soit par votre FAI ou tout autre espion en herbe.

Pour revenir aux débits, je ne connais pas vraiment les outils pour faire du benchmark de DDL ou de Bittorrent mais grosso modo, il y a quand même une grosse baisse de vitesse… Je suis passé  de 600-700 Ko/s à 100 Ko/s… (ça oscille entre 30 et 100 Ko/s en fait). Un peu déçu donc mais en même temps, ça reste très raisonnable 🙂

J’ai remarqué aussi qu’en lançant plusieurs téléchargements simultannés, ces débits se cumulaient (50 + 50 + 50 + 50 …etc) donc c’est pas si mal au final. On verra à l’usage. J’espère néanmoins que ce petit tuto vous aura été utile.


NordVPN à moins de 3€/mois

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

NordVPN a tissé une toile de serveurs dans le monde entier (plus de 5 500 dans 60 pays) permettant ainsi de se localiser dans la zone géographique de son choix. Vous avez envie d’un Anime japonais ou bien d’une exclusivité US ? Aucun problème. À vrai dire, vous pouvez même vous localiser en France en cas de déplacement à l’étranger.

En complément de cet impressionnant réseau, NordVPN a aussi développé la fonctionnalité SmartPlay qui permet d’accéder en toute sécurité aux contenus qui sont normalement inaccessibles. C’est un système de SmartDNS performant qui ne nécessite pas d’intervention complexe, vous profitez d’une connexion sécurisée et vous visionnez le contenu de votre choix en streaming sans vous prendre la tête.

Profiter de la promo



Les articles du moment