Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Découvrez les missions Apollo avec le simulateur de vol gratuit Orbiter

La semaine spéciale Apollo 11 vient de se terminer. Et si vous ne le saviez pas encore Apollo 11 c’est la célèbre mission de la NASA qui s’est posée sur la lune en 1969 avec à son bord Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Sans oublier Michael Collins, resté en orbite lunaire. Lancée le 16 juillet elle s’est terminée avec succès le 24 juillet, d’où la semaine spéciale qui vient d’avoir lieu pour célèbrer les 50 ans. Les dates correspondent en plus, sont pas bêtes à la NASA ;-).

Mais sachez le, vous allez pouvoir profiter un peu plus de l’évènement en revivant les différentes missions Apollo gratuitement sur votre PC. Parce que oui cela ne concerne que les ordinateurs sous Windows. Pour MacOS et Linux … pas de conquête spatiale pour aujourd’hui.

Orbiter Atterissage

Tout d’abord il faudra installer l’application gratuite Orbiter et son extension Project Apollo.

Orbiter ne demande pas une grosse configuration donc la plupart des PC devraient pouvoir le faire tourner sans soucis. Il faudra juste un peu de place sur votre disque dur, soit au moins 2,5 Go. Pensez aussi à sélectionner les textures officielles et/ou d’assez haute qualité (si votre machine le permet) afin d’avoir le plus grand réalisme possible.

Et si l’absence de bruit dans l’espace est trop stressant pour vous, le simulateur n’ayant pas de sons par défaut, vous pouvez toujours ajouter ce pack (pour Orbiter 2016 ou plus récent).

Orbiter poste de pilotage de fusee
Appuie sur le bouton à ta droite qu’il disait …

Maintenant que vous avez tout installé il vous faut aller dans le dossier principal Orbiter et lancer le fichier Orbiter_ng.exe. De nombreux paramètres sont personnalisables mais pour être au plus réaliste possible, sélectionnez ceux-ci : « Complex flight model », « Limited fuel », « Gravity-gradient torque » et « Nonspherical gravity sources ».

Ne vous reste alors plus qu’à aller dans l’onglet « Scenarios » et choisir celui que vous voulez jouer. Bouclez bien votre ceinture parce que ce n’est pas des plus simple … forcément, une mission spatiale ça ne se pilote pas comme une trotinette électrique même si le niveau de dangerosité est le même ;-)). Mais la récompense sera bien là, avec de superbes vues à 360° et l’impression d’être un vrai un astronaute.

Par contre, si vous avez vraiment trop de mal à manipuler votre engin et que vous n’arrêtez pas d’appuyer sur les mauvais boutons (ooops j’ai ejecté le co-pilote dans le vide), le forum et le wiki du projet proposent quelques tutos et aides précieuses.

Pour info, Orbiter existe depuis quasi 20 ans et est le travail d’un seul homme, Martin Schweiger. Je pense que la NASA (ou SpaceX) devrait l’envoyer gratos dans l’espace pour le remercier. Avec un billet « retour », j’entends.

Dans le cas où visiter la lune vous semblerait banal (bande de blasés va), n’oubliez pas que le système solaire et même l’Univers entier sont aussi à portée de clic.

Vers l’infini et au-delà !

Source


Serveur NAS Synology DS218J – une valeur sûre dans un monde de brut

Le serveur NAS Synology DiskStation DS218j, c’est une solution performante de stockage conçue pour les particuliers, qui vous donne la possibilité de vous créer un cloud personnel. Muni de 2 baies, il est parfait pour un usage domestique. Son excellent débit séquentiel de 113 Mo/s en lecture et 112 Mo/s en écriture est rendu possible grâce à son double processeur Marvell Armada 385 88F6820 double coeur à 1,3 GH, avec moteur de chiffrement matériel.

Ce serveur NAS s’adapte sans effort aux environnements Windows, Mac ou Linux. Vous pouvez garder et synchroniser vos données Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive, Baidu et Box sur votre serveur grâce au Cloud Sync.


Réponses notables

  1. Pour ceux qui s’intéresse aux missions Apollo, la Nasa propose des journaux détaillés des vol et d’autres des visites de la surface de la lune: Apollo Flight Journal et Apollo Lunar Surface Journal.

    Pour ceux qui préfèrent suivre ça en vidéo, je vous conseille la série de documentaires d’Arte, la playlist sur le sujet de Stardust et en bonus, la vidéo de debunkage de Defakator.

    Pour ceux qui souhaitent quelque chose de plus cross-media, il y a le site Apollo 11 in real time.

  2. C’est précisé :slight_smile: merci

Continuer la discussion sur Korben Communauté

10 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants