Quantcast
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Demineurs.fr – Préparez-vous au voyage

Aujourd’hui, rien que pour vous, un récit sous forme d’un voyage épique de mes collègues des Démineurs pour vous donner quelques news sur les évolutions actuelles que connait ce serveur Minecraft !

Le noir, le néant, tout autour de moi n’était que ténèbres… Après des années de voyages à travers les mondes dévastés remplis d’horreur graphiques, d’êtres crapuleux et de despotes, mon esprit s’était obscurci au point de ne plus y croire. Et puis, après cette longue descente aux enfers, j’entraperçus la lumière… Celle d’un passage menant vers un autre monde : celui des Démineurs.

Qu’avais-je à perdre ? Un de plus ou de moins ne pouvait pas me tuer ? Je m’élançais alors au travers de ce portail et lorsque j’atteignis l’autre côté, je n’en crus pas mes yeux. Je me trouvais dans une bâtisse en bois, aménagée semble-t-il pour l’accueil des visiteurs. De nombreux panneaux me fournissaient des informations de base pour survivre dans ces terres inconnues.

A la sortie je me rendis compte que ce bâtiment de type médiéval-fantastique était une mairie. Située sur la place centrale d’une immense ville fortifiée, Prontera, centre de vie de ce royaume nommé Ancestra. Je me décidais à explorer la cité. Une rue marchande, un musée, une cathédrale, plus loin, je me trouvais au pied de la forteresse de cette magnifique capitale. Avant d’y entrer, je visitais le CRAPS, casino de l’état afin de renflouer ma modeste bourse. Le jackpot en poche, je parti visiter le palais et sa tour à dragon.

Les habitants du coin semblaient avoir réussi à dompter, grâce à une magie des temps anciens, des dragons et à s’en servir comme monture pour leurs longs voyages à travers toutes les contrées de ce vaste monde. Le Dragonnier, gardien des bêtes mythiques, m’indiqua la marche à suivre pour les monter et m’invita à partir à l’aventure pour découvrir les richesses architecturales d’Ancestra. C’est ainsi que mon voyage me fit visiter des monuments venant des temps anciens comme Gizeh, ses Pyramides et son Sphinx. Je m’y installais quelques jours pour résoudre un des grands mystères de ce peuple dans un parcours aventure à couper le souffle.

Au loin, plus au nord, je sentais la présence d’un grand mal, qui du haut de sa tour m’observait. Je décidai donc de partir plus au sud vers une cité que le Dragonnier m’avait amicalement conseillé : la ville des dragons. Ici se trouvait la zone d’entrainement de leurs montures célestes.

Après en avoir appris un peu plus sur mon nouveau compagnon et ses congénères, je me rendis dans la seconde ville du royaume. Constantinople la majestueuse était une ville en pierre de sable qui aurait rendu jaloux les plus grands Sultans. On y trouvait un palais et ses danseuses exotiques, la cathédrale Sainte Sophie qui, selon les dires des habitants de la ville, contenait plus d’or que dans tout le reste du monde. Après avoir participé aux jeux locaux : course de cochons dans l’hippodrome et des combats d’arènes, je me décidais à poursuivre mon chemin afin de découvrir les autres richesses de ce monde. Mon envie et ma curiosité avaient pris le dessus. Mon aventure ne faisait que commencer !

Cependant, ma bourse se vidait à vue d’œil… Pour résoudre ce petit contretemps, je me mis en quête de marchands. Ceux-ci me présentèrent leur système économique avancé. Ainsi, les ressources exploitées pouvaient être vendues sous forme d’enchères dans une salle des ventes. Tout un chacun pouvait vendre ce qu’il voulait, au prix qu’il voulait. L’offre et la demande faisait le reste et les ventes trop onéreuses ne se faisaient pas, quant aux bonnes affaires, elles ne restaient pas disponibles très longtemps. On pouvait aussi compter sur la générosité des habitants du coin qui, malgré leur pauvreté pour certains, étaient toujours prêts à partager le gite et le couvert, ou à offrir quelques ressources de base. Je me mis alors en quête d’autres lieux magiques.

Après avoir suivi au hasard les routes du riche parcours pédestre de ce monde, j’ai visité de nombreux sites comme les Jardins suspendus de Babylone, une ville sur l’eau appelée Venezia, le Château de la belle au bois dormant, un temple Grec et bien d’autres merveilles.

Je me perdis dans le labyrinthe sacré de Zyurs et fis un plongeon depuis le sommet du grand barrage. Je découvris ainsi aussi les mondes engloutis d’Avalon, ville sous-marine extraordinaire. Je m’y laissais conter les aventures de sa construction par les anciens tout en écoutant l’eau ruisseler le long des fenêtres. Un peu plus loin je trouvais un immense cratère, qui, en s’approchant, s’avéra être une ville : Minéa. Creusée jusqu’à la roche-mère, cette mine à ciel ouvert renfermait des secrets et des habitations pittoresques.

Toutes ces péripéties m’avaient épuisé et je me rendis dans une auberge de la troisième ville du pays : Azerack. Les habitants étaient courtois, bien éduqués et fort sympathiques. Après avoir appris leur mode de vie, je me rendis à nouveau à la Capitale, car, m’avait-on dit, elle recelait un trésor de technologie qui m’avait échappé.

En effet, aux portes de la Capitale, sous la colline qui portait les deux Gardiens de la ville, se trouvait une petite caverne renfermant un bijou technologique de la nuit des temps : une salle des portails.

On me raconta que dans les temps anciens, les Grands Sages de ce monde se rendirent compte que leur monde serait bientôt trop petit pour contenir sa communauté grandissante. Ils créèrent donc des portails vers d’autres terres lointaines. Les valeureux explorateurs revinrent tous de leurs voyages. Ils permirent donc la colonisation et la fondation de nouveaux royaumes. Les Sages décidèrent de répartir sur ces mondes et d’attribuer à ces terres des valeurs différentes. Cinq mondes composèrent donc le Royaume.

Ainsi le premier monde découvert fut celui dit du Tréfonds. Baigné de lave et de créatures démoniaques, les Sages convinrent de ne pas y bâtir, mis à part un simple avant poste qui fut construit afin de permettre aux preux chevaliers qui le souhaiteraient de s’y rendre pour pourfendre ces démons avant de retrouver leur chemin vers la surface.

Un deuxième portail menait à un monde plus hospitalier où les jeux et les divertissements étaient omniprésents. Parmi les attractions, il y avaient un Death cube, un Dé à coudre, une arène à monstre, un grand huit et bien d’autres choses comme The Wall, la Course de Bateaux, le Tir à l’arc, la Roulette Minecraftienne, etc… Ce monde merveilleux permit d’apaiser les tensions accumulées dans les autres mondes et évita de nombreuses guerres entre les différents sujets du royaume.

D’ailleurs le combat n’était toléré que lors des duels dans les arènes, la politique générale était davantage pacifiste. Cela n’empêcha en rien à l’autorité d’appliquer la justice. Tout était permis sauf le vol et le vandalisme, un crime proscrit sur tous les domaines.

Un troisième portail menait aux terres perdues, de vastes contrées désertes à la lisière des royaumes. De lugubres marais, d’arides déserts, de denses forêts et de profonds océans composaient ce pays oublié. Quelques villages abandonnés et des réseaux complexes de mines étaient les seuls vestiges d’une civilisation perdue. Aucune colonie ne pouvait s’établir durablement là-bas, car ces terres étaient très changeantes, soumises à des variations de climats particuliers. Elles étaient en plus dominées par toutes sortes de créature maléfiques. Si on voulait s’aventurer dans ces sombres contrées, il fallait bien se protéger.

Le quatrième et dernier passage menait à un nouveau Royaume nommé Henkoria. Il était bien plus vaste qu’Ancestra et permettait l’établissement de nouvelles Colonies. Ainsi fut fondé Henkore, une capitale moderne et puissante d’un Empire éponyme, ceinturée d’une imposante enceinte en pierre de taille, assimilant de nouvelles technologies comme l’aéronautique, les chemins de fers et des systèmes électriques élaborés. Avec l’avènement de l’Empire, une nouvelle économie vit le jour avec des marchés libres liés à des hôtels de ventes mis en place au sein du quartier commerçant. Il était aisé d’y faire mes provisions pour continuer mon voyage.

Les colons avaient vite investi les campagnes de ce royaume en y fondant plusieurs villes, plus étonnantes les unes que les autres, dont une au nom de « Hanging Church », une cité de bois sorti d’un désert aride où les habitants rôdaient à l’ombre de leur chapeau en cuir, un pistolet à la ceinture. Il y faisait bon s’y promener jusqu’à ma rencontre avec un malfrat m’incitant au duel. Je me suis vite retrouvé à manger la poussière dans l’arène du coin.

Une fois remis de mes émotions, je continuais mon exploration en apercevant des ruines antiques blotties au sein d’une dense forêt et une ville suspendue sur d’imposants pilotis, au-dessus de lugubres marécages, nommé par ses habitants « Moldy old Town. La folie et la dérision étaient omniprésentes dans la cité. Je suivis ensuite une troupe d’artisans venant de la capitale qui partait pour une nouvelle grande cité dédié à la spiritualité et aux prouesses architecturales. J’atteignis ainsi Wisdom, également appelée « la cité des sages ».

A quelques lieux de là se situait le plus vaste cratère que j’ai connu, il comprenait en son sein des ruines antiques abandonnées. En scrutant l’horizon, je vis une énorme construction que les autochtones appelaient « la tour maudite de Babybel ». Mes dernières étapes furent l’île de Portus-Bellatorius et celle de Magura, deux terres retirées qui ne manquèrent pas de m’émerveiller.

Je pris enfin le chemin du retour pour arriver là où mon périple avait commencé et je fus accueilli par le roi de Prontera, Ageo. Il me présenta les membres de la cour impériale.

Ageo, Grobux, Pazpop et Crashover étaient les quatre rois qui dirigeaient l’Empire. Ils étaient soutenus par quatre grands seigneurs du nom de Soxyn, Bfoucaul, Zzaah et Turbo67. Ensemble, ils assuraient l’équilibre des mondes et leur développement.

Ageo me fit part du code des anciens qui permettait l’ordre en ce monde :

  • avoir 17 ans sauf exception (parrainage par un membre étant présent sur le serveur depuis un certain temps, lien de parenté, présentation de très bonne qualité, etc.)
  • savoir écrire convenablement et respecter les règles du royaume
  • faire une candidature sur le forum des Démineurs et se faire accepter
  • suivre le thème médiéval-fantastique du serveur

Une fois tout ceci expliqué, il me tendit un parchemin qui me permettrait de me rendre directement dans ce monde quand je le souhaiterai, il était écrit :

« Pour nous rejoindre, viens sur le serveur : mc.demineurs.fr».

Moi mon choix était fait, j’allais rejoindre la lumière… Et vous qui me lisez, qu’attendez-vous pour rejoindre Les Démineurs ?


On fête la rentrée avec NordVPN ! [Bon plan] -68%

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

À noter que cet été l’outil a passé avec succès l’audit d’une société indépendante (PricewaterhouseCoopers) concernant leur politique de non-conservation de registre d’activité, validant que NordVPN ne conservait pas l’activité de ses utilisateurs sur le web.

De plus une licence NordVPN vous permet de protéger jusqu’à 6 appareils et cela, quelle que soit la plateforme sur laquelle ces derniers tournent (android où iOS, Windows, Linux ou macOS, android TV).

En Savoir +



Un korbenaute trouve son nouveau job via Laou et ça c’est cool

— Article sponsorisé par Laou (mais basé sur des faits réels) —

Salut les amis, vous vous souvenez de mes articles concernant le service Laou ? Et bien j’ai appris récemment qu’au moins un de mes lecteurs (les meilleurs lecteurs du monde à la base donc ils ont un bonus en charisme) a trouvé un nouveau travail grâce à ça. Et ça fait vraiment, mais alors vraiment, plaisir.

Lorsqu’un de mes tutos permet de débloquer une situation ou que je fais découvrir un nouveau site, ça fait zizir et j’ai l’impression d’avoir été utile de manière concrète. Mais si quelqu’un trouve un travail grâce à une de mes infos c’est forcément encore mieux. Parce que l’impact sur la vie de la personne en question est beaucoup plus grand. D’ailleurs, aider les gens à trouver un emploi a toujours été une de mes envies, raison pour laquelle j’ai lancé RemixJobs dès 2010 (longtemps site de référence pour le recrutement web et informatique). Et si ce dernier vient de mourir de sa belle mort, il est possible que je vous réserve l’une ou l’autre surprise sur le sujet bientôt.

Laou recherche d'emploi dans le numérique

Tout ça pour en revenir à Laou. Pour les nouveaux venus je rappelle qu’il s’agit d’une plateforme de recrutement spécialisée dans l’IT en région. Si vous voulez découvrir le travail en province et/ou quitter le stress de la capitale, Laou vous aidera non seulement à trouver un nouvel emploi sur mesure, mais prendra aussi un tas de « soucis » à sa charge : vous trouver un logement, trouver un boulot à votre conjoint, gérer le déménagement, vous faire découvrir votre ville d’adoption … Et cerise sur le gâteau tous les frais sont à la charge de votre futur employeur.

Maintenant la partie la plus cool de l’histoire. Elle concerne Steven, développeur fullstack de 25 ans.

Sans trop entrer dans des détails perso, Steven est originaire du sud de la France et était monté à Paris pour se faire une expérience pro. Il n’y arrive pas vraiment et a un peu de mal à s’y faire un cercle d’amis. Du coup il se dit que Laou pourrait être une option et qu’il va essayer de trouver son boulot rêvé : gameplay developper dans le secteur du jeu vidéo. Sans succès dans un premier temps, car sans expérience c’est tout de suite plus compliqué.

Quitter Paris en 2020 avec Laou

En discutant un peu avec Charlotte, la personne en charge de son dossier, il se rend compte qu’il est plus important pour lui de quitter Paris et d’avoir un cadre de vie adapté que de trouver l’intitulé de boulot exact qu’il recherche. Il est prêt à faire ses classes avant. Et là BAM tout décolle, il reçoit plusieurs propositions dans diverses régions de l’hexagone.

Après plusieurs échanges et un suivi, régulier Laou lui paie une nuit d’hôtel pour lui permettre de rencontrer ce qui sera son futur employeur, be-ys. En plus c’est situé à Clermont-Ferrand #AuvergneRepresent. Juste pour vous situer un peu le dévouement de Laou, le train de Steven est arrivé avec 3 heures de retard à Clermont, et pour s’assurer que tout se passerait bien pour lui, Charlotte était à la gare, de nuit, juste pour l’accueillir. C’est ça le service Laou, du sur mesure et de la flexibilité.

Service Settlesweet

Une fois le contrat signé c’est au tour de Settlesweet de prendre le relais. Settlesweet est le partenaire de Laou pour tout ce qui se touche à la recherche de logement, ce sont eux qui prennent en charge cet aspect de A à Z. Le principe est simple : leur algorithme va analyser une quinzaine de sites d’annonces selon vos critères personnalisés afin de vous trouver le logement le plus adapté à vos envies.

Ensuite, un Home Matcher dédié à votre recherche se chargera de prendre rendez-vous pour les visites et de déposer vos candidatures, le tout en vous tournant les pouces. Settlesweet est entièrement gratuit pour les déménagements dans le cadre d’un nouvel emploi ou d’une mutation. 

Au final il se sera passé quelques mois entre la lecture de mon article et son premier jour de travail. Ce qui est plutôt pas mal, surtout en considérant la pandémie qui a retardé beaucoup de choses. J’espère que Steven lira cet article et qu’il n’hésitera pas à nous partager avec ses mots la manière dont il a vécu tout le processus, ça ferait plaisir !


On fête la rentrée avec NordVPN ! [Bon plan] -68%

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

À noter que cet été l’outil a passé avec succès l’audit d’une société indépendante (PricewaterhouseCoopers) concernant leur politique de non-conservation de registre d’activité, validant que NordVPN ne conservait pas l’activité de ses utilisateurs sur le web.

De plus une licence NordVPN vous permet de protéger jusqu’à 6 appareils et cela, quelle que soit la plateforme sur laquelle ces derniers tournent (android où iOS, Windows, Linux ou macOS, android TV).

En Savoir +