Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Ce député vient de demander l’interdiction du Bitcoin. J’exige qu’on lui fasse un dépistage de drogue !

Dans la famille « Députés à la ramasse« , je demande le grand-père : Bernard Debré.

Dans une longue tirade sur la facilité de se procurer du chichon via la Poste, il en vient à la conclusion facile qu’il faudrait « interdire le Bitcoin« . (Lui dit le « bitcoined », allez savoir pourquoi)

Je vous laisse regarder la vidéo et je vous reprends après…

Bon, je ne nie pas qu’il est relativement simple de commander de la drogue via le Net, même si ça reste toujours risqué, les colis étant quand même (un peu) surveillés.

Je ne nie pas non plus qu’il serait intéressant d’étudier ce nouveau mode de distribution, et au passage, j’adore la tête de Bernard « Gazeneuve » qui semble sortir de sa crèche en mode « Ah bon, je ne savais pas ?« . Mais j’ai quand même 2/3 petites choses à dire, sur le raccourci emprunté par Nanar Debré sur le Bitcoin.

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle. Elle est utilisée légalement et illégalement pour tout un tas de trucs. Exactement comme le sont l’Euro et le Dollar. Hé non, contrairement à ce qu’on vous dit à la télévision, le Bitcoin n’est pas utilisé uniquement / majoritairement pour des transactions illégales. Et je pense que dans le top des monnaies utilisées pour des trucs illégaux, le dollar et l’euro restent dans les premières places.

Si je poursuis le raisonnement de ce député, la drogue c’est dangereux donc on a interdit la drogue. Et la drogue s’achète avec des Bitcoins donc interdisons les Bitcoins. Et les Bitcoins s’achètent avec des euros, donc interdisons aussi les Euros. Ou mieux, comme les Bitcoins s’achètent via Internet et que les petits colis sont livrés par La Poste, interdisons carrément Internet et La Poste…

Vous le savez, son raisonnement est idiot. Admettons qu’un hypothétique gouvernement interdise vraiment le Bitcoin, que va-t-il se passer ?

Et bien ceux qui achètent de la drogue continueront à la payer en Bitcoins (Ils ne sont pas à un délit près). Et les braves gens qui respectent la loi n’utiliseront plus de Bitcoins. Ça ne changera donc rien sur le plan « lutte contre le trafic de drogue ».

Il en va de même pour ceux qui pensent qu’il est possible d’interdire les plateformes de vente de drogue en ligne. Elles sont déjà illégales et pourtant, elles sont présentes et tournent à plein régime. Comme les sites de téléchargement illégal, certaines fermeront et d’autres viendront les remplacer. Regardez simplement ce qui c’est passé avec Silk Road. A peine fermé, il a été remplacé par des tas de sites similaires.

L’autre aspect est plus technologique. Interdire le Bitcoin, c’est comme interdire le P2P ou les GIF animés. Ce n’est pas possible techniquement. Ils pourront essayer par tous les moyens, ils s’y casseront le dentier ou ce qu’il leur reste de dents.

Maintenant sur l’aspect drogue, ce qu’il faut comprendre aussi c’est que c’est un gros business pour un tas de gens. On forme des policiers, on leur vend du matériel et des armes toujours plus performantes, on les militarise et on fait grimper les chiffres des gardes à vue et on fait tourner les prisons. Il s’agit d’un véritable écosystème financier qui repose sur cette lutte contre la drogue. Des tas de gens gagnent très bien leur vie grâce à ça.

Et pourtant, pouvoir vendre ou acheter de la drogue depuis chez soi, sans mettre le nez dans la rue, sans aller au contact des dealers armés ou des acheteurs en manque, c’est rendre ce marché illégal, plus sûr pour tous ceux qui s’y baladent. C’est exactement comme les distributeurs de seringues, ou les salles de shoot. Ça permet de réduire une grande partie de l’aspect dangereux de cette activité illégale. Moins de guerres de gangs, moins de luttes pour le territoire, moins de mafias. Et mécaniquement moins de violence physique et moins de morts dans la rue.

Mais aussi moins de business pour cette économie de la lutte contre la drogue. Moins d’argent pour les vendeurs de matériel policier, moins de monde en prison, moins de gardes à vue, moins d’interventions musclées avec dégâts collatéraux. C’est en tout cas comme ça que je vois les choses.

Je précise que je n’ai jamais consommé de drogue (à part du chocolat noir ), que je suis totalement opposé à la vente libre de drogue, même si je pense que la dépénalisation du cannabis serait une bonne chose pour l’économie. Mon raisonnement est le suivant : puisque la vente d’alcool ou de cigarette est autorisée, je ne vois pas pourquoi on bloquerait celle du cannabis. Ou si interdiction du cannabis il y a, je vote pour qu’on interdise aussi l’alcool et la clope, par souci de cohérence.

Et si vous pensez que je suis en train de faire l’apologie de la drogue c’est que vous êtes un beau spécimen de mal-comprenant.

Ce qu’il faut bien comprendre dans mon raisonnement, c’est que je sais qu’on ne pourra pas empêcher une personne qui se drogue d’acheter de la drogue et d’en consommer, si elle le désire vraiment. C’est, comme je le disais plus haut, sur ce principe qu’ont été mis en place les salles de shoot ou les distributeurs de seringues pour réduire la transmission de maladie ou la violence dans la rue. Je pense que les opérations de sensibilisation aux risques doivent continuer et que la lutte contre le trafic de drogue doit se poursuivre, qu’il s’agisse de vente par correspondance ou de deal à l’ancienne dans la rue.

Mais je pense aussi que ces nouvelles habitudes de vente par correspondance, via le Net, restent quand même un « progrès » car cela permet de réduire la violence, les blessés et les morts. Et ça on le doit à Internet et à l’ingéniosité des gens qui cherchent sans cesse à contourner les lois.

Pour en revenir au Bitcoin, l’interdire serait totalement inutile, voire pénalisant pour ceux qui l’utilisent légalement. Ce serait un peu comme couper le Net à tout le pays pour empêcher que les lycéens trichent au Bac. Ne rigolez pas, l’Algérie vient de le faire et ceux qui voulaient vraiment tricher n’ont eu besoin que d’un VPN pour braver le blocage.

Bref, Bernard Debré est en possession de ce qui s’appelle une fausse bonne idée. Surement quelque chose qui lui a été soufflé par quelqu’un qui est au mieux incompétent, ou qui au pire, a des intérêts économiques contraires à ceux qui utilisent chaque jour les monnaies virtuelles.

Bref, on n’est pas sorti de l’auberge.


Réponses notables

  1. Je suis totalement d’accord avec le principe, si on interdit le cannabis, interdisons aussi le tabac et l’alcool.

  2. ah ben non ça rapporte trop de pognon aux lobbies et à l’état :wink:

  3. Je crois qu’il y a une coquille: les bitcoin ne sont pas livré par la poste (à ma connaissance).

  4. Qui dit que les bitcoins étaient livrés par la poste ? c’est la drogue achetée sur le Net (payée en bitcoins) qui est livrée par la poste.

  5. C’est bien là une des plus grosses hypocrisies de notre société je pense ^^ Les drogues que nos profits ou que nos “coutumes” admettent, ça va, les autres c’est le mâââââl :stuck_out_tongue:

    Bref, encore un politicien totalement largué et déconnecté du monde réel, c’est effrayant.

  6. Et encore quand je dit que ça rapporte trop à l’état, faudrait mettre en corrélation ce que rapportent les taxes versus les coûts médico-sociaux engendrés par l’Alcool et de cigarette …

  7. J’ai oublié “les colis”. C’est corrigé. FAUT SE DETENDRE :slight_smile:

  8. chui tout à fait détendu je comprenais pas cette histoire de coquille j’avais pas vu que tu avais oublié le mot “colis” comme quoi tu pourrais bien oublier la moitié des mots pour économiser du temps je réussirais quand même à te lire :slight_smile:

  9. lé réponse indique que le problème des drogues est préoccupant, qu’il y-a déjà des policier qui s’en occupe, et qu’ils ont des bons chiffres. pas de mention du bitcoins.
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2015-2016/20160219.asp#P817014 (cherchez le mot clé bitcoins )

    A la limite, que les politiques parlent d’interdire quelque chose qu’ils ne peuvent pas interdire, ça va, ça ne me stress pas :slight_smile:

    Pour “le top des monnaies utilisées pour des trucs illégaux”, je pense que korben parle en montant, et pas en pourcentage. 1% de dollar qui servent à des fins illégales fond plus que 99% des bitcoins qui servent à des fins illégales. De son coté, Bernard Debré parle surement en %.

    Très intéressant l’argument sur le coté sécurisé de l’achat par internet. Quelque part, si on légalisait tout cela, avec tous les vendeurs qu’ils y aurait, et la concurrence que cela ferais, il serais marrant que dealer rapporte moins que policier :smiley:

    En revanche, interdire le bitcoins n’amène pas forcément à interdire la poste, on peut interdire les armes à feu sans interdire pour autant les couteaux de cuisine, on peut trouver à la pelle d’autres exemples, bien que les législateur ont grand besoin d’être conseillé, y-a toujours un minimum de bon sens :slight_smile:

    Comme toujours, j’aime ta liberté de ton, je suis toujours intéressé par tes articles politiques autres que le libre.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

20 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite