Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Être prêt au cas où…

Si vous pensez que l’effondrement économique est proche, que les Russes ou les Belges ^^ vont nous déclarer la guerre, qu’avec l’arrivée probable des extrêmes au pouvoir, ça va faire mal, qu’une immense catastrophe naturelle ou technologique peut paralyser le pays et que les gens vont juste finir par s’entretuer pour survivre, j’imagine que vous ne dormez pas super bien

Bon, avec la pénurie d’essence d’il y a quelques mois et par ricochet le petit manque d’approvisionnement de certains produits dans les magasins, on voit que les gens cèdent très vite à la panique et qu’il est difficile de compter sur le côté rationnel de son prochain qui ne réfléchit absolument plus.

Ceux qui veulent se préparer, les « preppers » comme disent les Américains, ou survivalistes en français, par contre, restent zen. Eux sont « prêts », au cas où…

Et comme la bouffe et l’eau c’est un peu l’élément de base de la survie, y’a même des boites spécialisées dans le stockage de nourriture qui font tout le business là dessus. L’une d’entre elles a réalisé cette infographie que je vous partage, qui vous donnera tous les conseils pour stocker de l’eau et de la bouffe et les règles à respecter pour gérer cela au mieux. C’est toujours intéressant à connaitre, ne serait-ce que pour la culture générale.

1stdraft

Au boulot maintenant



Réponses notables

  1. Et pour les munitions, tu conseilles quoi ?

  2. seb says:

    Des pieux en argent et des crucifix.

  3. Bof. Les survivalistes américains m’ont toujours fait rigoler. Mais, supposons un instant que l’on veuille effectivement se préparer pour un avenir sombre. Le problème, c’est que, suivant le risque, la préparation ne peut être la même. Risque radiologique, bactériologique, sociétal, sidéral (météorite) ???
    Si je décidais de le faire, je le ferai de manière simple : pas 36000 trucs, mais de la nourriture de base, longue conservation et compacte. De la farine, par exemple, en quantité industrielle : une référence, 275gr de pain par personne et par jour en 1943 ; 1 tonne de farine, soit dix sacs de 100kg [les sacs gris que l’on voit qqfois chez les boulangers], cela reste raisonnablement encombrant et cela fait quand même survivre cinq personnes pendant trois ans. Du combustible. Comme je suis chauffé au fuel, une cuve de 3500l, ça va le faire en rationnant. Par contre (suivant le risque), il serait bon d’isoler la maison type norme RT2016. Et se préparer à ne pas chauffer.
    L’eau, tout stocker, c’est désespéré. Privilégier la fabrication par filtration pour les besoins de base (tuyau PVC rempli de sable, couché, sur deux mètres dans le jardin, cela devrait être pas mal. Forer un puits, aussi, c’est pas idiot (ou recreuser un ancien puits existant). Voire, pour les puristes, descendre dans les nappes phréatiques fossiles. Par définition, elle ne seront pas polluées. Et, effectivement, des filtres “super filtrants” évoqué dans l’article. Mais aucun espoir d’en tirer toute l’eau potable pour une famille dans la durée.
    En dehors de cela, 100kg de sucre ; un peu de sel. Ce serait con d’en manquer. Des semences? Un outil performant pour retourner le jardin (motobineuse).
    Tout en sachant que la première protection contre un tas de risques, c’est d’abord déguerpir.

  4. @Nikola
    Conservation de la farine : “pas longtemps”, tu as des données concrètes (étude etc…)? Je m’étais dit en mettant des sacs sous vide.Peut être plus simple, sous atmosphère contrôlée(une bouteille d’argon, cela ne coûte pas une fortune, un soudeur de sac non plus) à l’abri de l’humidité. Dans les deux cas, un avantage subsidiaire est l’élimination des parasites potentiels (charançons). En fait, je me demande bien le mode de dégradation de la farine. Je suppose microorganismes, mais alors, je suppse que cela dépend beaucoup de température, humidité, présence d’oxygène.

    M’enfin, du blé et un moulin, c’est pas la mer à boire.
    L’autre avantage de la farine, c’est que c’est un circuit commercial existant habitué aux quantités intermédiaires.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

11 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants

LNAV – Un visualisateur de fichiers de logs libre et pratique

LNAV (Logfile Navigator) est un outil dispo pour Linux et macOS qui permet de visualiser et de parcourir des fichiers de logs de manière agréable et efficace.
En plus de la coloration syntaxique, de la prise en charge de formats de logs standards (Syslog, CUPS, dpkg, sudo, strace…etc), LNAV est aussi capable de décompresser à la volée des logs zippés (ou gzippés ou bzippés) mais aussi de rassembler (merge) des logs segmentés pour en faciliter la visualisation.

Lire la suite



Une faille de sécurité dans les processeurs risque de diminuer jusqu’à 30% les performances des machines

La grosse news d’hier, ce n’était pas Logan Paul filmant un pendu au Japon, mais plutôt ce gros « problème » qui touche l’ensemble des processeurs Intel fabriqués durant ces 10 dernières années. Le problème est en réalité 2 failles de sécurité très importantes qui permettent à n’importe quel programme malicieux d’accéder en lecture à la mémoire utilisée par le kernel (le noyau de l’OS et ses modules interagissant avec le hardware).

Lire la suite



Bandwidth Hero – Surfez compressé pour économiser de la bande passante

Si vous êtes un peu juste en bande passante et que vous voulez accélérer un peu les choses, je vous propose aujourd’hui de jeter un œil à Bandwidth Hero.

Il s’agit d’une extension open source pour Chrome et Firefox qui fonctionne de concert avec un serveur proxy. Ce serveur proxy récupère chaque image que votre navigateur demande, la compresse au format WebP/JPEG en basse résolution et vous la renvoie ensuite directement.

Lire la suite