Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Des failles 0day mettent à mal MySQL et il faudra patienter à poil dans la neige encore un mois avant d’avoir un correctif

Edit : Le coup de pression de Dawid Golunski semble avoir fonctionné puisque MySQL 5.5.525.6.335.7.15 sont patchés.

Alors là c’est craignos puisque 2 failles 0day assez critiques viennent d’être découvertes dans MySQL.

CVE-2016-6662 et CVE-2016-6663 permettraient à un attaquant de prendre le contrôle total de la base de données, et cela, peu importe la version de MySQL (5.7, 5.6, et 5.5) ou du fork.

Le chercheur Dawid Golunski n’a pas encore publié la CVE-2016-6663, mais en ce qui concerne la CVE-2016-6662, celle-ci permet d’injecter des paramètres dans la configuration de MySQL voire carrément d’utiliser un autre fichier de config. Pour arriver à cela, le hacker doit évidemment exploiter une injection SQL ou avoir un accès minimal à la base MySQL (via un phpmyadmin ou autre) et une fois ses modifications apportées à la config, il doit attendre que MySQL soit relancé.

La faille se situe dans le script mysql_safe qui est exécuté en root et même si des modules de sécurité sont déployés au niveau du noyau comme SELinux ou AppArmor, cela ne change rien.

En ce qui concerne les forks, MariaDB et PerconaDB, ils ont été patché. Par contre Oracle, informé depuis le 29 juillet ne fera rien avant le 18 octobre.

Pas cool, surtout que les patchs des autres peuvent permettre de retrouver la faille et donc de l’exploiter. Golunski a donc décidé de publier les détails du 0day ainsi qu’un proof of concept, pour informer le public et probablement forcer un peu la main à Oracle.

Mais en attendant le 18 octobre, il est possible de contourner le problème en faisant en sorte que les fichiers de config de MySQL n’appartiennent pas à l’utilisateur mysql et créer un faux fichier de config my.cnf appartenant à root mais non utilisé. Ce n’est pas l’idéal, mais c’est mieux que rien !


NordVPN à moins de 3€/mois

-68% 3,3€/mois durant 2 ans

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

NordVPN a tissé une toile de serveurs dans le monde entier (plus de 5 500 dans 60 pays) permettant ainsi de se localiser dans la zone géographique de son choix. Vous avez envie d’un Anime japonais ou bien d’une exclusivité US ? Aucun problème. À vrai dire, vous pouvez même vous localiser en France en cas de déplacement à l’étranger.

En complément de cet impressionnant réseau, NordVPN a aussi développé la fonctionnalité SmartPlay qui permet d’accéder en toute sécurité aux contenus qui sont normalement inaccessibles. C’est un système de SmartDNS performant qui ne nécessite pas d’intervention complexe, vous profitez d’une connexion sécurisée et vous visionnez le contenu de votre choix en streaming sans vous prendre la tête.

Profiter de la promo



Les articles du moment