Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Ghost in the shell en vrai

J’ai un peu de mal à croire à cette connerie que m’a envoyé Ravaged, mais d’après 24matins et d’autres, Ken Hayworth, un scientifique américain de Harvard ayant bossé pour la NASA et étant un adepte du transhumanisme, a mis au point un moyen permettant de transférer un esprit dans une machine. Pour cela, il a inventé un procédé chimique pour conserver le cerveau et les nerfs rachidiens en remplaçant l’eau de son cerveau par une résine. Ainsi, chacun de ses neurones et synapses sera conservé ainsi à l’abri de la dégradation et la « carte » de son cerveau baptisé connectome restera intacte.

Ses tests sur des souris auraient été concluants, du coup, à 41 ans, il devrait prochainement organiser une petite fête pour dire au revoir à ses amis et sa famille et essayer sur lui-même son système « d’immortalité » par le transfert d’esprit.

Des médecins vont lui injecter un truc qui va le tuer et son cerveau sera conservé, découpé et numérisé pour être mis dans l’ordinateur et relié à un robot. (Mais dans combien de temps ?)

Flippant non ?

Déjà, il a bien confiance dans son invention. C’est bien. Moi, je ne le tenterai pas.

Il ne faudrait pas non plus que les mecs fassent tomber son cerveau lors de l’extraction… Ou abandonnent le projet en cours faute d’argent… Et si l’expérience fonctionne et que son esprit est transféré à 100% dans un ordinateur, et qu’il devient donc la première machine ayant une conscience, rien ne dit qu’il arrivera à communiquer avec l’extérieur. Il sera peut-être enfermé dans la machine et un jour, les mecs le formateront pensant que l’expérience a foiré.

En tout cas, cette news me laisse un arrière-goût de malaise… Mais si c’est son délire, et SI il y arrive vraiment, peut-être deviendrons-nous immortels ?

A+ Ken !


Les astuces des cybercriminels pour se cacher dans votre téléphone



contenu proposé par ESET sécurité

Pour les cybercriminels, introduire leurs applications malveillantes dans la boutique Google Play et sur le marché des applications authentiques représente une énorme victoire.

Les astuces complexes utilisées pour accroître l’efficacité de ces attaques peuvent être regroupées en deux catégories distinctes : premièrement, les stratégies d’ingénierie sociale qui cherchent à semer la confusion chez les utilisateurs; et deuxièmement les mécanismes techniques sophistiqués qui tentent d’entraver la détection et l’analyse des logiciels malveillants…

Lire la suite