Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Google Wave c’est fini ou presque ! Pensez aux backups !

Google Wave, le service « innovant » de l’année dernière ne sera plus maintenu. Google vient en effet d’annoncer que Wave n’a pas fonctionné comme ils le voulaient et que les gens (dont je fais partie) n’avaient pas accroché au service. Dommage mais prévisible.

Plus maintenu, ça veut dire que Wave va rester encore en ligne un petit moment et disparaitra probablement un jour (proche ou lointain). Du coup, si vous l’avez utilisé à fond et que vous voulez faire des backups de vos Wave pour éviter de tout perdre si Google ferme la boutique, 2 solutions existent.

Le copier-coller ! Méthode old school qui fonctionne très bien !!

Ou installer l’extension Ferry qui permet de faire des exports de ses waves directement dans Google Docs.

Une fois Ferry installé, il vous suffit pour faire un export de wave, de cliquer sur « Edit »

Puis sur l’icône d’export en haut à droite

Ferry vous proposera alors de sauvegarder au choix, le wave initial ou l’intégralité du wave. Et de l’exporter automatique ou pas sur Google Docs

Ferry vous demandera alors un accès à votre Google Docs. J’ai eu quelques ratés à ce niveau là et j’ai du cliqué plusieurs fois sur « Autoriser l’accès » pour que Google Docs prenne bien en compte ma demande. Mais au final, ça a  fonctionné.

Suite aux tests que j’ai pu faire avec ce plugin, le Google Docs conservera toute la mise en forme du wave (gras, italique, souligné, espacements, liens, couleurs, taille de police…etc) mais ne conservera pas les dates, les pseudos de qui a écrit quoi (et ça c’est dommage), ni les éléments multimédia (mais ça c’était prévisible). Et surtout, pas moyen d’exporter tous ses waves d’un coup… Faut se les farcir à la main. Si quelqu’un a une solution pour tout exporter d’un coup, qu’il n’hésite pas à la partager ici.

Adieu Wave, t’étais bizarre mais on t’aimait bien quand même…

[Source]