Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

A la découverte de la Guadeloupe

Comme vous le savez peut-être, la semaine dernière, j’étais en Guadeloupe. Merveilleuse région de France d’outre-mer.

Ce qui est amusant quand on se rend pour la première fois dans une région d’outre-mer, c’est d’être à la fois à la maison et pas tout à fait… D’un côté, on a les panneaux routiers, les administrations, les magasins qu’on connait en Métropole. Et de l’autre, on a la végétation luxuriante, des animaux qu »on ne voit pas ailleurs, la mer bleue turquoise… etc.

Bref, ça dépayse, mais juste ce qu’il faut puis c’est toujours rigolo d’aller à l’autre bout du monde simplement en montrant sa carte d’identité et pas son passeport.

Je suis parti là bas quelques jours, car j’ai des amis qui y travaillent et qui pouvaient m’héberger. Une bonne occasion de partir à peu de frais. Du coup, j’ai eu le temps d’absorber pas mal d’infos sur la vie là bas, sur quelques coutumes amusantes et sur l’histoire de la Guadeloupe.

J’ai fait ma résa en surveillant les promos sur Kayak, mais comme je visai la période du Carnaval, niveau promo c’était plus rock n roll… En ce qui concerne la compagnie qui m’a emmené là bas, c’était Air Caraïbes. J’avais déjà fait un petit tour il y a quelques années dans les Caraïbes avec Corsair qui a l’époque m’avait paru un peu cheap et je dois dire que je m’attendais à la même chose avec Air Caraïbes et en fait non. C’était pas trop mal. J’ai été surpris par l’équipement multimédia « pas-génial-mais-ça-fera-l-affaire » d’Air Caraïbes à l’aller ET au retour. Je ne suis pas un grand voyageur long courrier et je n’aime pas trop l’avion, mais disons que c’est une torture nécessaire quand on aime voyager. Enfin, vous me connaissez, tant que ce ne sera pas moi qui piloterai l’avion, je ne serai pas rassuré 🙂

Au niveau de l’équipement multimédia justement, c’était assez amusant, car au début du vol, on a eu le droit à un reboot complet du machin qui a duré 3 plombes (je ne pensais pas qu’un Linux pouvait mettre autant de temps à redémarrer). Bon, je vous rassure, les films ce n’est pas de la HD…

Par contre, en tant que bon poissard, j’ai eu le droit à la moitié du voyage à un Kernel Panic qui n’a planté que mon écran. Dégouté, je me suis réfugié sur l’ordi sur lequel j’avais quelques séries 🙂

Bref, Air Caraïbes, je referai et pas uniquement parce que l’avion tourne sous Linux :-)))

Je ne le savais pas, mais en fait, la Guadeloupe c’est 2 îles principales juste séparées par un minuscule bras de mer. À droite (à l’est), c’est la Grande-Terre qui est l’île la plus ancienne. J’y ai fait un petit tour en bagnole, c’est de la mangrove, des plages de sable blanc, et des mornes dans tous les sens. Les mornes ce sont simplement des collines.

À gauche (Ouest), c’est la Basse-Terre. Il s’agit d’une île plus « récente » (géologiquement parlant) puisque c’est une île volcanique qui s’est formée suite à une grosse éruption. C’est sur Basse-Terre qu’on retrouve le célèbre volcan de la Soufrière. Niveau paysages, c’est sable noir et forêt luxuriante. C’est d’ailleurs à Basse-Terre que j’ai logé pendant ces 10 jours, plus exactement à Bouillante.

Je suis arrivé pile-poil le dernier jour du carnaval, donc j’ai loupé le truc, mais ça avait l’air vraiment sympa. C’est une tradition qui a de l’importance et pour laquelle les mecs se défoncent toute l’année pour faire les meilleures chorégraphies et costumes.

Mes amis étant fans de rando, on en a fait quelques-unes très sympathiques. Bon, je ne suis le plus grand sportif que cette Terre ai porté, donc on y a été cool et je me suis régalé. Au niveau de Basse-Terre, nous sommes montés à la Soufrière… Habitant en Auvergne, je ne pouvais pas faire l’impasse sur LE volcan ! Pas de bol, on n’a pas pu aller jusqu’en haut à cause d’un brouillard épais et d’un vent à décorner un cocu. (Quoi ? Avouer que c’est parce que je n’avais plus de souffle au bout de quelques mètres ? Ahaha, laissez-moi rire !)

J’ai quand même pu profiter des bonnes odeurs de souffre et admirer les traces laissées dans la végétation par de gros blocs qui se sont détachés du flanc du volcan.

J’irai donc voir à quoi ça ressemble hors brouillard sur Google images 🙂

Toujours sur Basse-Terre, j’ai découvert après une petite marche boueuse, glissante et grimpante, cette magnifique cascade baptisée le Saut de La Lézarde. Je vous recommande si vous partez là-bas, ça vaut le coup d’oeil (et si vous aimez vous vautrer la gueule pieds nus dans les galets, c’est royal !)

Nous avons passé aussi 3 jours aux Saintes (Terre de haut et Terre de Bas). Un petit paradis aux maisons colorées, aux plages magnifiques et aux décos de Noêl aussi tardives que surprenantes 🙂

Rando, rando, rando et petite bouffe chez Eugenette à Terre de Bas. Je vous recommande ce resto (j’en connais pas d’autres en même temps ^^). D’ailleurs, niveau cuisine la Guadeloupe c’est sympa… Acras, boudin, langouste et poisson grillé et des trucs nouveaux pour moi comme la fricassée de chatrou (du poulpe… on dit aussi chatou… j’sais pas pourquoi… Peut être pour que ça « sonne » moins « chabite » comme ça ?), la fricassée de ouassou (des écrevisses) ou le blaff, un genre de court bouillon épicé.

La Guadeloupe, c’est sympa niveau bouffe donc… Sans oublier les bananes, les patates douces, les papayes ou les mangues qui poussent dans les jardins.

En ce qui concerne les animaux, on pourrait penser que c’est infesté de serpents et de grosses mygales, mais pas du tout. Y’a pas mal d’insectes bizarres, mais rien de très dangereux ni de très gros. Les serpents se sont tous fait bouffer par les mangoustes introduites en 1887 en Guadeloupe. Ça a provoqué un petit désastre au niveau de l’écosystème, mais au final, vu de 2012, ça m’a égoïstement arrangé… 🙂 Par contre, les moustiques et quelques araignées ne m’ont pas raté… heureusement que ce n’était pas en période de dengue et que j’avais une super moustiquaire au-dessus de mon matelas gonflable !

Durant mon séjour, j’ai rendu visite à mon ami Bertrand qui m’a fait découvrir Saint-François et la pointe des châteaux. A l’exact opposé de Bouillante donc.. C’est un autre genre de paysage, beaucoup plus « carte postale » mais j’aime bien aussi. Je termine avec le côté géographique du truc pour vous parler de Point à Pitre. C’est la plus grosse ville de Guadeloupe et je dois dire que j’étais un poil déçu par l’ambiance… Un peu vide, pas mal de trucs fermés bien après la fin du carnaval (je précise)… Mis à part lorsque le paquebot Costa a débarqué son flot de touristes, je m’attendais à un peu plus d’ambiance. Peut être que je ne suis pas tombé à la bonne période.

J’ai pu faire aussi un peu de plage et de plongée (masque et tuba). Bien sympa de voir tous ces petits poissons… J’en ai traversé des bancs entiers et j’ai même suivi quelques tortues… Ca me laisse rêveur rien que d’y repenser.

Lors de mon séjour, j’en ai profité pour faire une petite bouffe avec des lecteurs Guadeloupéens du site, pour la plupart membre du Gwadalug. Très sympas, on a passé un bon moment, et on a bien discuté autour de cette région/pays (Salut les gars !!). Comme je le disais, c’est une région de France, mais finalement, c’est aussi un petit pays avec ses particularités.

La vie chère est une de ces particularités… N’importe quel produit de consommation courante coûte une blinde. Pour ce qui est bouffe, la plupart des gens se débrouille avec des produits locaux, mais pour certaines choses, y’a pas vraiment le choix et il faut se les procurer en supermarché à prix d’or (Nutella ?). L’absurdité de la chose, c’est que comme ces supermarchés sont des enseignes françaises, certains produits font le tour du monde. Ils arrivent par exemple d’Amérique du Sud, pour aller en Métropole, avant d’être dispatchés dans les supermarchés de France (Métroplitaine + Dom). Ce serait moins idiot de leur faire prendre le chemin le plus direct, m’enfin c’est comme ça… Pour ce qui est du prix de l’essence, c’est aussi cher qu’en Métropole, mais par contre, pas la peine de chercher la pompe discount puisque les prix sont les mêmes partout.

C’est fixé par un décret et une formule de calcul un peu obscure qui permet à tout le monde de s’y retrouver (sauf les automobilistes). Il faut savoir que le réseau de transport en commun de Guadeloupe n’est pas des plus efficaces. Ce sont pleins de petites compagnies privées qui s’occupent du truc et que sans tomber dans la caricature, le respect des horaires est très approximatif…

A la question : « Pouvez-vous me dire à quelle heure passe le prochain bus ?« , il y a 2 possibilités de réponses :

  • Je ne sais pas, désolé.
  • Il passe à 07h35.

Là bas, ils ont inventé une autre réponse qui est « Tout à l’heure« … Comprenez que votre bus passera entre maintenant et ce soir tard, voire pas du tout… Marrant, mais j’imagine que pour certaines personnes qui aiment que les choses soient carrées et précises, ça peut être très perturbant. Faut s’y faire. N’empêche, sans voiture, la Guadeloupe, ça a l’air un peu chaud.

Pour vivre en Guadeloupe, il faut être débrouillard… Lorsqu’on vient de Métropole, ce n’est pas forcement simple. Il faut composer avec le coût de la vie, les grèves (qui si j’ai bien compris m’ont l’air beaucoup plus costauds qu’en Métropole), les cyclones, les tremblements de terre, et dans certains coins, les coupures d’eau, d’électricité et bien sûr d’Internet. Mais ça semble valoir le coup, car tous les métropolitains « importés » que j’ai pu voir là bas sont très heureux d’y vivre. Et les Antillais adorent leur région, sont très chaleureux et ont beaucoup d’humour. La Guadeloupe, ce n’est pas pour les grincheux !

Pour finir avec le coût de la vie, il faut savoir que là-bas, la TVA est à 8,50 %, que si vous êtes une entreprise, il y a de bons abattements fiscaux, des aides à l’investissement, certaines exonérations d’impôts…etc. De plus, les fonctionnaires qui débarquent de métropole ont quelques petits avantages au niveau du salaire et des impôts. Bref, l’un dans l’autre, en comptant les retours en métropole qu’il faut payer pour aller voir sa famille, tout ça ne s’équilibre pas trop mal (en tout cas, lorsqu’on arrive de métropole.. Après les Antillais, je ne sais pas comment il gèrent tout ça mais si y’en a qui veulent expliquer dans les commentaires, j’en serai ravi).

L’un des scandales sanitaires Français c’est aussi celui de la Chlordecone, un pesticide utilisé pour les plantations de bananes en Guadeloupe (et dans les îles des Caraïbes), qui tenez vous bien a été interdit en 76 aux États-Unis, puis en 90 en métropole, puis en 93 dans les Antilles françaises… mais la réalité c’est que grâce à de gentilles dérogations accordées par les politiques aux producteurs de bananes, la chloredecone a continuée d’être utilisée jusqu’au début des années 2000. Ce truc provoque des cancers et est toxique au plus haut point. En Guadeloupe, de nombreux sols sont contaminés et les gens qui cultivent un peu dans leur jardin continuent sans forcement le savoir d’absorber ces produits. Même certains poissons et crustacés sont contaminés.

C’est un scandale au moins du niveau de celui de l’amiante et pour le moment, personne n’a été désigné responsable de cette intoxication criminelle autorisée, mais cela risque de changer le jour où les cancers commenceront à se déclarer en masse. Si vous habitez la Guadeloupe et que vous vous posez des questions à ce sujet, je vous invite à lire cet article.

Niveau Internet, c’est de l’ADSL dont le marché est partagé par des opérateurs comme Orange, Mediaserv, Only…etc. Pas de Free là bas… snif ! Au niveau des débits c’est très inégal. Il faut savoir par exemple qu’Orange propose plusieurs forfaits bien spécifiques à la Guadeloupe. Et quand je dis « spécifiques », je veux dire « beaucoup plus chers qu’en Métropole« .

A titre de comparaison, en métropole, c’est ça :

Autant dire que niveau forfait ADSL, les Antillais se font dépouiller dans les grandes largeurs. C’est tout simplement honteux. D’autant plus que même en prenant un forfait 20 Megas, on reste loin, très loin du compte en terme de débit.

Lors de mon petit périple en voiture, j’ai traversé toute la région pour rejoindre l’ami Bertrand… C’est très sympa, mais pour trouver où il habite, une vraie galère… En Guadeloupe, il n’y a pas vraiment de numéros et de noms de rue… Tout au plus des noms de lieu-dits qui ne sont sur aucune carte et connus seuls des locaux. Donc pour se diriger là bas, c’est plutôt à l’ancienne du genre : « Après la station essence, tu tournes à droite au rond-point, puis là tu verras une école et c’est après le 3e palmier sur la gauche. »

Si je vous parle de ça, c’est parce que je me suis amusé à regardé un peu la cartographie des lieux sur Google Maps. Ces derniers sont totalement à la ramasse sur la Guadeloupe. Par contre, le geoportail d’IGN ainsi qu’OpenStreetMap s’en sortent beaucoup mieux. Pour OSM, ça s’explique par l’aspect communautaire du truc, mais aussi parce qu’ils utilisent les cartes Raster du cadastre français, qu’utilise aussi Geoportail.

Geoportail, ça faisait un bail que je n’avais pas testé (j’ai du y mettre les pieds la dernière fois en 2003). Ça ne couvre que le territoire français, par contre, c’est précis à mort. Disons que niveau source de données, y’a de quoi faire… cartes IGN, photos aériennes, cartes Raster et même des choses comme les sites protégés, le littoral, la nature des sols, le réseau routier, le réseau hydrographique, les altitudes, les limites des communes, le cadastre, les zones de cultures, l’emplacement des administrations, des lignes électriques et j’en passe. Le gros défaut de Geoportail, c’est surtout qu’il a été fait par des informaticiens dénués de tout sens pratique. Le site est lourd, les contrôles pour le zoom sont horribles à manipuler, lorsqu’on clique sur la carte, on n’a aucune info. Il faut se rendre sur des icônes obscures pour avoir des légendes scannées, le moteur de recherche est une aberration et bien sûr il y a tellement de données que le grand public ne peut pas s’y retrouver.

Je révérai d’une version de Géoportail allégée, contenant uniquement les informations essentielles pour Monsieur et Madame Tout Le Monde, qui sache faire les itinéraires en bagnole, qui ai un vrai moteur de recherche, qui n’affiche que les données essentielles pour les non-pros et surtout une vraie ergonomie. Franchement, ils n’en sont pas loin… Leurs données explosent largement celles de n’importe quel Google Maps… Il suffirait d’un ergonome et de quelques bons développeurs, et je suis sûr que Geoportail pourrait largement redresser la tête face à Google Maps.

Dommage qu’une si belle ressource soit gâchée par si peu de chose. Tout ça pour dire que si vous voulez visiter virtuellement la Guadeloupe, Geoportail est celui qui dispose des meilleures images et données, même si effectivement, il n’ont pas forcement tous ces fichus noms de lieu-dits…

Évidemment, vous vous en doutez, j’ai adoré ce petit voyage. J’ai eu la chance de voir un peu l’envers du décor… Un peu plus que si j’avais été dans un hôtel à touriste, j’imagine… Le gens sont supers sympas, il fait beau, les paysages sont à couper le souffle. Je vous la recommande pour les vacances 🙂

J’ai conscience que cet article sort un peu de ce que vous avez l’habitude de lire ici, mais j’avais envie de vous faire partager ce que j’ai vu et appris durant mon petit voyage ! Ce n’est pas exhaustif, donc n’hésitez pas à donner vos impressions dans les commentaires.

J’espère que ça vous a plu.


Télécharger gratuitement des vidéos et playlists YouTube, Vimeo ou Facebook

il est temps de ressortir son balladeur mp3

Grâce au freeware 4K Video Downloader vous allez pouvoir télécharger très facilement toutes vos vidéos préférées sur YouTube, Facebook, Vimeo, Dailymotion, Twitch & co, et en haute qualité (HD, 4K et 8K en résolution 1080p ou 720p).

Il prend aussi en charge les sous-titres ou encore les chaines et les playlists. Il est donc possible de télécharger une série de vidéos d’un seul coup, sans devoir les ajouter une à une. Il suffit de copier-coller un lien, plutôt pratique non ? Vous pouvez même choisir le format final des fichiers (MP4, MKV, M4A, MP3, FLV ou 3GP).

Vous pouvez même vous abonnez aux chaînes YouTube à partir de l’application pour avoir des vidéos les plus récentes téléchargées automatiquement.

Pour tester le soft c’est ici