Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Hébergement Cloud – En route vers une taxe pour la copie privée ?

Là où il y a de la viande avariée, les mouches ne sont jamais très loin.

Le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) souhaite maintenant « taxer le Cloud » (donc tous les services de stockage sur le net) au titre de la copie privée. Évidemment, les mecs s’imaginent déjà nager dans les billets sous prétexte qu’éventuellement, les internautes placeraient quelques MP3 sur un Dropbox ou un compte Google Music…

M’enfin, rassurez-vous, ce n’est qu’une proposition du CSPLA qui n’a aucun pouvoir à part celui de faire du lobbying. C’est donc très loin d’être fait… Mais ça montre à quel point les mecs sont avides. Je me demande jusqu’où ils iront comme ça.

En tout cas, je leur souhaite bien du courage pour taxer le Cloud. Une clé USB, c’est facile, on l’achète en magasin… Mais l’hébergement en ligne, à part imposer des taxes aux quelques fournisseurs de service français, histoire de leur mettre encore plus la tête sous l’eau, je ne vois pas comment ils pourraient faire au niveau international…

À moins que…

À moins qu’ils épluchent nos comptes en banque pour savoir si on a fait un virement à Dropbox…

À moins qu’ils nous interdisent d’utiliser des services de Cloud qui ne sont pas français.

À moins qu’ils installent un mouchard sur les ordinateurs des Français pour savoir si oui ou non on stocke de la musique en ligne. Ne rigolez pas, d’autres ont essayé avant et s’y sont cassés les dents.

Franchement, laissez tomber les mecs. Vous devez probablement tous avoir largement dépassé l’âge de la retraite. Je vous propose d’arrêter de vous inquiéter pour votre argent et de prendre un peu de repos. Pour vous rendre utile, bossez plutôt sur des nouveaux business model ou alors allez à la pêche. Oui c’est bien aussi la pêche.

Source (et merci à fioliksm pour l’info)



Surfshark : dévorez le Black Friday à pleines dents [bon plan]

— Article en partenariat avec Surfshark —

Aujourd’hui je vous partage un très bon plan à l’occasion du Black Friday qui arrive sous peu. En effet le fournisseur de VPN Surfshark s’est fendu d’une offre défiant pas mal de concurrents avec une réduction de 83% + 3 mois offerts. Vous payerez donc moins de 2.3€/mois durant 27 mois, TVA incluse, imbattable (ou pas loin) ! L’offre est temporaire donc pour sécuriser votre surf à moindres frais ne tardez pas !

Faisons un petit tour de l’outil pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas encore Surfshark. Il s’agit tout simplement de l’un des VPN les plus solides du marché à l’heure actuelle. Pas forcément celui qui vient à l’esprit tout de suite, mais un outsider aux dents aiguisées qui commence à faire parler de lui en bien, et cela autant pour ses fonctionnalités que sa fiabilité.

Interface Surfshark

Le débit en download comme en upload est dans la moyenne des autres gros VPN du marché, ce qui vous permettra de streamer vos catalogues Netflix sans trop de soucis.

Surfshark possède actuellement autour des 3200 serveurs répartit dans 65 pays, chacun disposant de DNS privé et adapté au P2P. C’est moins que d’autres services établis depuis des années, mais la liste s’allonge plutôt vite (plus de 1000 ajouts rien que sur l’année en cours). À ce rythme il n’y aura plus de différence très bientôt.

Par défaut le protocole utilisé sera IKEv2/IPsec (que vous pouvez le modifier pour OpenVPN ou WireGuard si vous préférez). Niveau petit plus il propose également une fonctionnalité, nommée MultiHop, qui permet de se connecter via plusieurs pays afin d’augmenter la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’une option de double VPN, ce qui se ressentira forcément un peu sur la vitesse de connexion.

Surfshark IKEv2/IPsec

Je pourrai encore citer le bouton Kill Switch, le mode camouflage (qui brouille les pistes même pour votre FAI), le chiffrage des données via l’algorithme AES-256-GCM ou encore un système de liste blanche (split tunneling). Cette dernière est plutôt pratique pour les sites et applications qui ne supportent pas les connexions VPN (les applis bancaires par exemple), vous pourrez malgré tout vous y connecter sans avoir à couper/remettre en marche le VPN.

À ne pas négliger, l’interface assez minimaliste et très simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas trop geek et/ou que c’est le premier outil du genre que vous utilisez, foncez ! C’est super simple.

Le MultiHop de Surfshark

Est-ce que je vous ai dit que l’offre vous permet en plus de connecter un nombre illimité d’appareils et sans limites de bandes passantes ? Que toutes les plateformes sont supportées (macOS, Linux, Windows, Android, iOS, FireTV, Apple TV, Chrome, Firefox, PlayStation …) ? Qu’il dispose d’un anti-pub/anti-tracker intégré ?

Niveau des paiements c’est plutôt complet aussi par rapport à certains concurrents. Vous pouvez régler via une CB classique (ou, mieux une carte Curve), PayPal, Amazon Pay, Google Pay ou encore les méthodes de paiements en ligne comme Sofort et Direct Debit. Petite cerise sur le gâteau, Surfshark accepte depuis quelques jours (fin novembre 2020) le paiement en crypto. Bitcoin, Ethereum, Ripple & co vous sont proposés via les services CoinGate et CoinPayments.

Bref pour profiter de l’offre Black Friday de Surfshark c’est par ici.

Encore merci à Surfshark de soutenir korben.info !