33 réponses

  1. Korben
    lundi 3 juin 2013

    J’ai édité la news pour indiquer que l’article source date un peu ;-)
    Ça n’en reste pas moins intéressant. Bonne journée à tous.

    • Thaïti Bob
      lundi 3 juin 2013

      oui je serai intéressé de savoir ce que ces “cercles concentriques” sur le fond diffus, deviennent avec les nouvelles données à meilleure résolution qui sont apparues il y a 2 ou 3 mois.

      C’est vraiment des trucs à prendre avec des pincettes, puisque le principe de l’étude de cette fameuse image du fond diffus, repose exactement sur l’utilisation de filtres, “à la photoshop”, pour faire apparaître ce que l’on désire voir. C’est l’application de dizaines de filtres sur les données brutes, qui permet d’avoir l’image du fond diffus. Il faut enlever les défauts du capteur, le bruit du capteur, la lumière du soleil, puis des étoiles proches, puis de la galaxie,puis des nuages interstellaires, puis des galaxies proches et moins proches… jusqu’à obtenir l’image libérée de tout. Au final, même si on pourrait dire que c’est l’image la plus pure qui pourrait exister (la premiere lumière de l’univers), c’est exactement le contraire.

  2. n0tnull
    lundi 3 juin 2013

    Oh la petite référence à Sliders qui fait sourire dès le matin :)

  3. Matthieu Costes
    lundi 3 juin 2013
  4. CoolRaoul
    lundi 3 juin 2013

    Sachant que le concept de temps devient de plus flou au plus que l’on s’approche asymptotiquement du point d’espace/temps 0 (ne serait-ce par manque de référence), parler d'”avant” quand le temps n’est plus défini est quelque peu audacieux

    • CybSys
      lundi 3 juin 2013

      Oui le temps pris seul, hors contexte, n’existe pas en soi.
      S’il n’y a absolument aucun mouvement, il n’y a pas de temps.

      • flux_capacitor
        lundi 3 juin 2013

        Exactement. Ou inversement, si en “remontant le temps vers l’origine” les particules constituant l’univers (et l’entropie associée) accélèrent de plus en plus, le temps devient comme infini. Un peu comme si en remontant l’histoire d’un livre en le feuilletant à l’envers, les pages de celui-ci devenaient de plus en plus fines : on ne pourrait alors jamais atteindre la première de couverture pour lire la préface de l’Auteur ;-)

  5. Eric Merten
    lundi 3 juin 2013

    J’ai également souris à la référence Sliders ! J’aurais plutôt dit Quinn Mallory, c’est quand même lui l’inventeur de la glisse :)

    • n0tnull
      lundi 3 juin 2013

      Inventeur de la glisse oui mais son prof travaillait dessus depuis plus longtemps… :)

  6. Jiajo
    lundi 3 juin 2013

    … Et la Terre est plate…
    Le problème c’est ce que ces théories restent des théories maintes et maintes fois remis en avant. Donc non je pense que clairement on ne saura pas ce qu’il y a eu avant le bigbang avant bien longtemps ou sans doute jamais…
    C’est toujours super flippant comme sujet… dès que mon cerveau s’imagine cette après infini, et le début de la galaxie…

    • Yoann
      lundi 3 juin 2013

      Ces recherches, même si elles semblent peut être un peu trop lointaine, peuvent amener a découvrir d’autres choses, ou expliquer des phénomènes beaucoup plus proche de nous.

  7. Daikyoka
    lundi 3 juin 2013

    “Cette théorie serait une preuve encore plus extraordinaire que la précédente”
    Korben une théorie est une croyance, croyance non dogmatique (quoique parfois…) qui en science sert à réfléchir, à chercher dans une direction. C’est tout sauf une preuve. ;)

    • Yoann
      lundi 3 juin 2013

      Encore un qui a rien compris a la science :(

      Un chercheur, il émet des hypothèses qui lui semble “logique”, ou pas forcement.
      Il cherche des pistes un peu a l’aveugle (ou pas forcement).
      Il faudra ensuite les prouver par des preuves physiques ou mathématiques.
      Dans les système très complexes comme l’univers, la preuve mathématique est beaucoup utilisé.
      En gros, tu vérifie si ton hypothèse de départ vérifie toujours, et ne contre dit, d’autres théorie beaucoup plus solide et prouvés que ta simple hypothèque.
      Si elle semble correcte, validé par d’autres scientifiques qui verrifiront les calculs, alors ils vont essayer de trouver des preuves physiques qui prouveraient un peu plus cette théorie.
      A l’inverse, une nouvelle théorie peut apporter une explication différente a un phénomène physique que l’on comprenait mal.

      • Daikyoka
        lundi 3 juin 2013

        Je sais très bien comment la science fonctionne et je suis heureux qu’elle fonctionne ainsi. Il n’y avait pas de critique et vous répondez à côté de mon commentaire.

    • Paraben
      lundi 3 juin 2013

      Dans un sens tu n’as pas tort, seulement le mot “croyance” appelle vite
      le mot “foi” et c’est assez en contradiction avec les principes scientifiques ;). Mieux qu’une “croyance”, une théorie est
      une explication possible à un phénomène, avec comme bases des équations/observations diverses, des calculs et des indices… Une “croyance” (avec son sens d’aujourd’hui) est bien moins “logique”.

  8. Albirew
    lundi 3 juin 2013

    merde, moi qui pensait que le big bang était le fruit d’un connard de politicien de l’exoplanète mégamérique qui aurai appuyé sur le bouton rouge, ma théorie pourrait tomber a l’eau…

  9. HakimMaadadi
    lundi 3 juin 2013

    La probabilité pour qu’on soit seuls dans l’univers avoisine le Zero!

  10. Leulapin
    lundi 3 juin 2013

    Oui et si on en croit hawking le point zéro en lui même n’a jamais été atteint, les lois de la physique et du temps changeant à une certaine “concentration” de l’univers qui rendent impossible un point zéro, c’est juste un repère théorique, dans un monde massivement judéo chrétien c’est pratique intellectuellement.

  11. Leulapin
    lundi 3 juin 2013

    LOL

  12. Alexandre Béranger
    lundi 3 juin 2013

    C’est ce en quoi je crois depuis quelques années :) !!

  13. mnc
    lundi 3 juin 2013

    Merci pour l’article ;)
    Sa me rassure : il n’y a pas que moi qui fait de tels fail ! mdr (il y a 2 mois, j’avais posté sur fb une vidéo d’éléphants qui dessinent… la vidéo étais de 2009…) mes trolls amis c’étaient bien amusé !

    Pour ce qui est du sujet, sa laisse rêveur :
    Imaginons que l’univers est un quark a une autre échelle, qui avec d’autres quark (univers) forment un proton, qui regrouper forme un atome (de silicium), qui au final forment un processeur, qui est dans le pc qui traite ce type d’images ><
    Je dis sa sans sérieux, mais rien ne prouve que toutes les théories sont fausses (ou vrai)

  14. le hollandais volant
    lundi 3 juin 2013

    « Plus fort encore, un autre groupe de chercheurs a une théorie sensiblement différente sur ces cercles concentriques relevés dans le fond diffus cosmologique. D’après eux, notre Univers serait un genre de bulle qui se balade dans un cosmos beaucoup plus grand et qui parfois s’entrechoque avec d’autres bulles… c’est à dire d’autres univers. Cela aurait provoqué le Big Bang et laissé ces traces résiduelles. »

    C’est la théorie utilisé dans le film de pokémon avec Arceus : les univers des pokémon du Temps et de l’Espace sont entrés en collision ce qui a construit notre espace-temps (ou celui des pokémon).

    C’est fascinant de voir que la science fiction pour enfants, à première vue innocente, soit parfois retrouvée dans la science tout court.

  15. Thaïti Bob
    lundi 3 juin 2013

    j’ai du mal à comprendre ton affirmation, vu que la théorie du big bang ne décrit plus rien avant le Temps de Planck (la plus petite unité de temps concevable par la physique entière actuelle). Dire qu’il existe quelque chose avant le big bang n’a que très peu de sens, puisque justement la théorie du big bang s’arrete de décrire les choses avant le temps de planck, qui marque le tout premier point du big bang. Les notions de temps, d’espace, de matière, ne sont pas définies, non seulement AVANT la singularité du bigbang, mais aussi A L’INSTANT de la singularité.
    Cela n’empeche pas de conjecturer sur des choses qui seraient transcendantes à notre univers, celui qu’on palpe (autres dimensions, autres branes ou univers, univers cyclique), mais c’est une autre physique.

  16. Thaïti Bob
    lundi 3 juin 2013

    -> la bibliothèque de ta ville.
    Rien ne vaut un bon bouquin ! ^^

  17. Hudgens
    lundi 3 juin 2013

    Bon, l’univers est en expansion…ok
    Mais qu’est-ce qu’il y a là où il n’est pas encore arrivé
    Je veux dire qu’est-ce qu’il y a autour
    Et où est-ce que ça s’arrête ?
    ça ne s’arrête jamais ?,.. ça c’est un truc que mon cerveau n’arrive pas à cerner…. la notion d’infini, j’y arrive pas LOL

    • Thaïti Bob
      lundi 3 juin 2013

      “Mais qu’est-ce qu’il y a là où il n’est pas encore arrivé”

      -> Même pas “rien”, puisque par définition l’univers est TOUT. Il ne faut pas imaginer l’expansion comme des ronds dans l’eau qui se propagent sur un lac au repos, mais plutôt comme la surface d’un ballon de baudruche qui se gonfle. Toutes les galaxies étant à la surface du ballon, elles s’éloignent toutes les unes des autres (imagines que tu y colles des gomettes), l’univers n’a pas de “bornes”, mais c’est compatible avec l’idée de finitude.

  18. Nicolas Richard
    lundi 3 juin 2013

    Merci vraiment beaucoup !
    je suis un vrai passionné de physique depuis que je suis petit et un vrai fan de Brian Greene ! Je pensais tout avoir de lui mais je suis passé à coté de “la magie du cosmos”

  19. Daikyoka
    lundi 3 juin 2013

    Jusqu’à preuve du contraire c’est une croyance, cela devient ensuite un fait, une vérité, un savoir, comme le darwinisme, le boson de higgs, etc.

  20. CoolRaoul
    lundi 3 juin 2013

    et réciproquement

    • flux_capacitor
      lundi 3 juin 2013

      Non, car on peut imaginer un espace “limite” où toutes les particules de l’univers, photons y compris, seraient “gelées”, où la vitesse de la lumière serait nulle. Dans cet espace-temps où c=0, le temps ne s’y écoulerait plus. L’espace serait comme “mort” (comme l’a fait remarquer CybSys plus haut).

      Et à l’inverse, l’autre espace-limite serait celui où c=∞
      Le passé, le présent, le futur y seraient confondus. Toutes les particules seraient à tout instant en chaque point de l’espace. Toute l’information possible serait instantanée. Vertigineux, non ?

  21. mikaji
    lundi 3 juin 2013

    La seule réponde valable à tout, pourquoi se casser la tête :)

  22. ikario
    mardi 4 juin 2013

    Tres bon docu vu sur youtube : ”

    L’histoire de l’univers, la vie et de l’homme

  23. lolololo
    jeudi 6 juin 2013

    j’te laisse te relire :)

Retour au début
mobile bureau