Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Infiltrate me, i’m famous !

Vous vous souvenez de Loppsi et du système de surveillance que les policiers pourront installer sur les ordinateurs des suspects afin de collecter des preuves ?

Et bien, il semblerait que ça se précise. En effet, une circulaire diffusée fin août par le ministère de la justice annonce la couleur. Je cite :

La loi réserve toutefois la possibilité alternative d’utiliser des dispositifs techniques sous la forme de logiciels (de type « keylogger ») pouvant être installés par un réseau de communications électroniques (internet), ne nécessitant pas d’installation physique sur l’appareil objet de la mesure (article 706-102-5 alinéa 2 CPP).

Oui, il s’agira donc bien de keyloggers logiciels (Edit : Oui pas de keyloggers matériels finalement…) qui pourront être mis en place à l’insu des propriétaires d’ordinateurs ou de téléphones portables, afin d’enregistrer en clair toutes les touches tapées au clavier. Pratique pour capter toutes les communications électroniques et les mots de passe en évitant les systèmes de chiffrement qu’aurait pu mettre en place un suspect.

Mais cela soulève pas mal de questions :

  • Qui sera concerné ? Les « gros » criminels (terroristes, mafieux, pédophiles…etc) ou monsieur et madame tout le monde suspect ? (Traduction : Est ce que Hadopi pourra demander dans quelques années ce genre de dispositif ? :-p )
  • Est ce que ces keyloggers seront des logiciels du commerce ou des softs développés spécifiquement pour le ministère de la police justice ?
  • Est ce que ces keyloggers passeront les tests antivirus ?
  • Est ce que les éditeurs d’antivirus ignoreront volontairement ces keyloggers ? Si oui, nous saurons sur quel critère se baser pour reconnaitre un bon antivirus d’un mauvais.
  • Est ce que si je trouve un keylogger derrière ma machine, je peux le garder en souvenir, le reverser ou le faire disparaitre sauvagement ? (je sais que non mais c’est toujours sympa non ?)
  • Est ce que ces keyloggers diffuseront les infos récoltées à distance, ou est ce que le policier devra une seconde fois intervenir physiquement sur la machine ? Qu’en sera-t-il de la confidentialité des données si elles circulent sur le net ?
  • Est ce que les keyloggeurs matériels seront visibles depuis l’extérieur de l’ordinateur (genre entre le port usb et le clavier USB) où est-ce qu’ils seront placés dans la machine ?
  • Est ce que les policiers ont le droit de s’introduire en furtif chez quelqu’un pour placer ce genre de chose ?
  • Si c’est un keylogger logiciel à installer, les fonctionnaires chargés de le mettre en place devront-ils d’abord « hacker » la machine ?
  • Est ce qu’un keylogger une fois placé sur un ordinateur portable d’une personne qui part à l’étranger, ne revient pas à faire intervenir un policier français sur le sol d’un pays étranger sans commission rogatoire internationale ?
  • Est ce que les informations personnelles collectées par la police, qui n’ont aucun rapport avec l’enquête, ne relève pas juste d’une violation de la vie privée ? (J’imagine que non mais comme je n’y connais rien en judgedreddisme…)
  • Comment être sûr que l’ordinateur d’un suspect n’est pas juste un ordinateur zombie utilisé par des criminels ?
  • …etc etc… je pourrai continuer la journée comme ça.

Bref, ça a l’air rigolo comme principe mais par le passé, on a vu de nombreux abus par exemple avec les écoutes téléphoniques. Rien ne garanti qu’il n’en sera pas de même avec les « écoutes numériques » ?

De toute façon, ce genre de « techno » est bien connu et bien maitrisée donc je pense qu’avec un firewall + un antivirus « neutre », il sera très facilement possible de détecter ce genre de chose. Après si un jour l’envie leur prend d’étendre ça aux keyloggers matériels, un petit coup d’oeil derrière et dans la machine suffira surement pour les plus paranos. Sinon, faites comme moi, campez à côté de votre ordinateur h24 😉

Merci à Yann pour l’info.

[Source et photo]


Travis Touch – Traducteur Électronique Intelligent avec 105 langues

Traductions faciles & Hotspot Internet

105 Langues

Travis Touch est le traducteur intelligent par excellence qui tient dans la paume de votre main. Créez des liens significatifs avec les personnes que vous rencontrez. Que ce soit pour vos loisirs ou les affaires, Travis Touch permet un monde sans barrières linguistiques, traduisant à partir de 105 langues, plus que n’importe quel autre appareil.

Travis Touch écoute ce que vous dites, le traduit dans la langue sélectionnée et lit la traduction en temps réel par son haut-parleur. Votre interlocuteur peut alors s’exprimer dans sa propre langue et Travis traduira pour vous.

En Savoir +



Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite