Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le filtrage par DPI sur les rails

PcInpact a publié un mini dossier que je vous invite à lire au sujet du filtrage par DPI qui se profile à l’horizon… Le DPI (Deep Packet Inspection) est une façon de censurer Internet en scrutant de manière automatique le contenu des packets IP.

Je me souviens qu’au début des histoires d’Hadopi, certains étaient convaincus qu’on n’en arriverait jamais là car la France est le pays de la liberté et on me faisait souvent remarquer que les gens qui parlaient du DPI (comme moi) étaient trop alarmistes et cherchaient juste à semer la psychose chez les internautes.

Il n’empêche que plus le temps passe et plus tout ceci devient réel et concret… Le DPI permettra dans un avenir proche :

  • De censurer les requêtes vers des sites blacklistés (pédophiles, site de jeux non agréé, warez…)
  • De vous envoyer Hadopi si vous téléchargez un machin sous copyright via direct download, p2p…etc

Mais on peut surtout se demander où ce petit jeu s’arrêtera. Si par exemple, je reçois par email un MP3 que je n’ai pas payé… va-t-on m’envoyer dans les filets d’Hadopi ? Et si, j’envoie toujours par email, des preuves d’une magouille gouvernementale à un journaliste du Monde (ahaha) ou à Wikileaks, va-t-on m’arrêter le lendemain ?

Le DPI, ce n’est pas seulement une technologie qui permettra de choper/bloquer les téléchargeurs de divX… C’est aussi et surtout un moyen de mieux contrôler qui dit quoi sur le net, que ce soit dans les commentaires publics des blogs, des forums, des sites ou que ce soit dans nos correspondances privées. (email, tchat non sécurisé…etc).

Si demain, on peut bloquer le fichier Super.Film.2010.Truefrench.REPACK.1CD.DVDRip.XviD-KORBEN.avi, que ce soit avec son titre ou une empreinte de son contenu… Pourquoi est ce qu’on ne pourrait pas bloquer une phrase, un PDF, un article ou une idée grâce à des mots clés ou des empreintes des documents. La frontière est mince, très mince, et je ne pense pas qu’une loi ou un article de loi empêchera la mauvaise utilisation de cette technologie pour étouffer un scandale de voyou, bâillonner une personne gênante ou censurer une sextape mettant en scène 2 ministres.

Le DPI est donc la solution miracle… Et le truc super génial, c’est que tout est en train d’être planifié pour que nous les internautes, payons de manière volontaire ce filtrage afin de ne pas être accusé à tort… C’est un business model qui force la main aux gens pour qu’ils payent afin de se mettre à l’abri des erreurs judiciaires. Gonflé mais surement efficace, surtout que la technologie du DPI coûte cher à mettre en place et à exploiter.

Pour empêcher que l’oeil de Big Brother ne vienne farfouiller tous vos mails perso, vos habitudes de sufs, et vos conversations MSN, il n’y a qu’une seule solution… Le chiffrement des communications.

En passant par des sites sécurisés (https) mais cela n’empêchera pas le blocage de ceux-ci. D’ailleurs, une majorité de sites ne permettent pas cela. En utilisant des logiciels chiffrés comme Skype pour le tchat, ou alors simplement en payant un abonnement à un VPN off-shore (environ 50 $ par an), en acceptant une légère baisse de débit mais en ayant la certitude que toutes vos communications seront chiffrées. Pour info, il existe aussi des VPN gratuits mais le débit est plus qu’aléatoire. Armé de votre VPN, vous serez probablement « louche » aux yeux de Big Brother mais celui-ci ne pourra rien découvrir dans vos paquets.

Et n’oubliez pas de ne jamais installer ce logiciel gouvernemental censé sécuriser votre ligne et vous permettre de prouver votre innocence en cas d’erreur d’Hadopi. Ce serait capituler devant un internet à la chinoise et surtout permettre à l’Etat de fouiller les moindres recoins de votre cyber-vie.

A bon entendeur, salut !


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job