Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

L’Education Nationale en mode déconne

Grâce à l’association Droits des Lycéens, le Ministère de l’Éducation Nationale a été contraint de suivre l’avis de la commission d’accès aux documents administratifs (CADA) et a dû rendre public le code source de l’algorithme de l’APB (Admission Post Bac) qui permet de répartir par tirage au sort les étudiants dans les différents établissements de l’enseignement supérieur.

Vous vous en doutez, c’était un vrai parcours du combattant et 7 mois plus tard, ils obtiennent satisfaction. Sauf qu’histoire de faire bien chier, le Ministère de l’Education Nationale leur a livré le code source sur papier. Au total, 17 pages scannées en mode dégueu, sans explication des variables, avec très peu de commentaires dans le code et surtout sans base de données. Autant dire un torchon qu’il va être difficile à exploiter.

pq

J’ai été retenu prisonnier par l’éducation nationale durant 15 ans, et je peux vous dire, maintenant que j’ai purgé ma peine, que si j’avais rendu un torchon pareil à l’un de mes tauliers, je me serais pris un joli 0/20.

Ne nous le cachons pas, filer du code source scanné au lieu de le transmettre par voie numérique, et laisser trainer 7 mois, ça ne peut s’expliquer que de 2 façons :

  • 1/ C’est pour casser les couilles et rien que pour ça. En mode grosse déconnade entre collègues barbus à miettes.
  • 2/ Ou alors, le dossier a été géré par un Berger Allemand, et il lui a fallu 7 mois pour que par hasard, il clique sur le bouton imprimer tout en mordillant la souris du PC.

À vous de voir la version que vous préférez. Et encore, je pense qu’on a de la chance, car si les mecs avaient eu moins la flemme, ils auraient livré une version recopiée à la main.

Toutefois, l’association Droits des Lycéens ne se laisse pas abattre et a monté un dépôt pour que chacun puisse contribuer et aider à la compréhension du code.

Bon courage à eux !

Source


Sélection Logitech – Jusqu’à -55% du 16 au 22 septembre.

Souris, claviers ou encore webcams

Du 16 septembre au 22 septembre, Logitech équipe tous ceux qui veulent booster leurs rentrées avec du bon et nouveau matos

Tous les best sellers de la marque Suisse sont au rendez-vous, quelque soit la catégorie, bureautique, work ou gaming.
Retrover les casque Logitech G, les claviers Keys To Go ou MX keys ou encore les souris verticales MX Masters en promos.

En Savoir +



Réponses notables

  1. Il manque une 3e option.
    Ils ont réellement perdu le code source, et ils n’ont retrouvé que la version imprimée dans son rapport de stage par celui qui a fait le soft.

    Ou alors, ils l’ont décompilé depuis leur TO7 non connecté à internet, et n’avaient effectivement pas d’autre choix que de rescanner les sources (c’est imprimé sur une matricielle, une marguerite ou une laser ?)

  2. Ça semble très peu probable, mais sans rire c’est une possibilité, qu’il n’aient qu’un vieux binaire dans un coin, et que ça ait vraiment été fait en vrac y’a des années. Faut jamais sous estimer ce qu’on peut trouver en legacy :frowning:

  3. @Korben
    bonjour
    je lis régulièrement tes articles, que j’apprécie bcp dailleurs, et je réagis assez rarement mais là j’ai sauté sur mon fauteuil en te lisant et je me dois de réagir.
    tu as été prisonnier de l’éducation nationale pdt 15 ans!
    tu ne craches pas sur le savoir et la culture qui t’ont été donnés, sur tes diplômes obtenus, sur les belles rencontres que tu as pu faire dans ton curcus, etc…

    quand je vois aux infos de ces derniers jours, les agressions sur les profs et les proviseurs, les jets de cocktails molotov sur les écoles, et sans parler des incivilités quotidiennes qui deviennent normales.

    quand je pense à ces enfants pour qui l’école est le seul endroit de sérénité et pour certains le seul endroit où ils pourront trouver une oreille attentive et qui ne pourront compter que sur leurs diplômes pour s’en sortir

    et quand je lis quelqu’un de cultivé, qui a certainement une vie confortable et qui doit donc beaucoup à l’éducation nationale, comparer l’école à une prison et tes anciens profs à des tauliers,

    je trouve que tu fais preuve d’une belle ingratitude, tes anciens profs ne te demandent pas un merci, mais pas se faire insulter de la sorte
    mais peut être fais tu parti des surdoués qui a appris à lire, à écrire et à compter tout seul?

  4. skepty says:

    Je m’excuse mais rédiger un commentaire aussi mal travaillé est la pire manière de rendre hommage à l’éducation nationale. Par ailleurs, l’école nationale n’a qu’un seul objectif, produire des travailleurs et des individus qui devront être insérés dans la société. La société néo-libérale actuelle n’a plus besoin d’individus indépendants mais d’individus dépendants et c’est ce qu’elle produit aujourd’hui. Elle peut affranchir mais aussi asservir, et c’est sa mission première aujourd’hui. L’éducation nationale n’est pas vertueuse par nature, il ne faut pas être naïf.

  5. “tu ne craches pas sur le savoir et la culture qui t’ont été donnés, sur tes diplômes obtenus, sur les belles rencontres que tu as pu faire dans ton curcus, etc…”

    Désolé mais saches que tout le monde ne pense pas comme toi.

    Pour commencer, l’éducation nationale n’a rien donner, que ce soit à Korben, a toi ou à n’importe qui d’autre, c’est un service qui est payé par les impôts de nos parents et de tous ceux que le payaient à ce moment là. De fait, l’éducation national n’est qu’un monopole d’état de plus en France, obligatoire de surcroit.

    Pour ma part, la partie que j’ai effectué dans les établissements nationaux n’est qu’une vaste plaisanterie tellement le système est incohérent (surpopulation dans les classes, programme qui ratissent tellement large que l’individu en est oublié, lieux de vie/cours obsolètes, professeurs blasés et désintéressés du futur de leur élèves, etc.) et ce, pour que ceux qu’y n’ont pas les moyens/la possibilité de se payer des cours en privé ou des formations supplémentaires se retrouvent avec des diplômes totalement inadaptés à la vie professionnelle.

    Bien sûr tout cela dépend de là ou tu es aller à l’école, au collège puis au lycée … mais puisque justement l’éducation nationale ne fait pas en sorte de gommer ces inégalités, il me parait très hasardeux de se permettre de critiquer un jugement car ce que tu as vécu dans tes cursus peut etre radicalement différent de ce qu’a vécu Korben ou le reste des lecteurs.

    Cependant je suis d’accord que pour un certain nombre d’enfant l’école est un havre de paix par rapport à leur situation familiale ou lieu de vie personnel, mais est-ce le rôle de l’éducation nationale ? non. Par contre, leur donner les bases nécessaires à entrer de plein pied dans la vie active, oui. Et là, je pense que l’éducation national ne rempli pas son contrat. quand je vois les jeunes fraichement diplômés d’école publiques débarquer dans mon bureau en vue d’une embauche, honnêtement je ne sais pas si je dois rire ou pleurer.

    L’éducation nationale est un service payant qui ne tient plus ses promesses et qui refuse de s’adapter au monde moderne (changer quoi que ce soit et la France est bloquée pendant 1 semaine !) Alors même si le mot “prison” est probablement un peu teinté de sensationnalisme de la part de Korben, perso je comprend l’idée et j’y adhère.

  6. Korben says:

    Un jour j’écrirai peut-être un truc sur mon expérience de “l’Ecole”. J’sais pas si ça intéressera grand monde, mais ça me fera du bien en mode thérapie je pense :slight_smile:

    Merci pour ton message.

  7. Coupe ta télévision, tu verras, il n’y aura plus de problèmes :wink:

  8. L’éducation nationale a aujourd’hui pour vocation de produire des teubés manipulables à outrance. J’ai lu un article de deux journalistes qui se sont intéressés au niveau des élèves entre 1987/2005 et aujourd’hui; sachez qu’un élève de 5ème aujourd’hui a le niveau d’un CM2 de 2005 ! Pas mal non ?.. Je ne jette pas la pierre sur les profs mais plutôt sur les vrais responsables qui ont leurs culs posés à l’Elysée et qui pensent très sérieusement que nos enfants sont de la chair à canon… Un des article sur l’orthographe sachant qu’il en existe beaucoup d’autres sur les autres matières principales : http://www.lemonde.fr/societe/article/2007/02/08/orthographe-les-collegiens-de-cinquieme-sont-tombes-au-niveau-des-eleves-de-cm2-de-1987_865096_3224.html

  9. J’ai été retenu prisonnier par l’éducation nationale durant 15 ans…haaaaa, si seulement l’éducation nationale pouvait de nos jours, organiser une prise d’otages massive, afin d’éviter aux générations futures de sombrer dans une idiocratie, qui permettrait aux “élites” de mieux les manipuler…! :pensive:

  10. djxmax says:

    Salut,

    Sortant récemment de mes études (bac +5), j’avoue être un peu étonné pas toute vos réaction envers le système scolaire. J’admet n’avoir jamais eu trop de problèmes dans toute mes études (et cela explique peut être la suite de mon message), mais même si le système scolaire actuel n’est pas parfais, j’irai pas jusqu’à cracher dessus, personellement je trouve qu’il m’a apporter pas mal de choses et que sans lui je ne serais pas là ou je suis maintenant. En effet, moi aussi j’ai l’impression que le niveau baisse un peu tous les ans (c’est bien dommage), et que pour certains, en fonction de leurs expériences, l’école peut être un prison. Mais du coup pour vous, quel serait les réels améliorations à y apporter ?

  11. Ah l’Éducation Nationale, vaste sujet à trolls… Immanquablement…
    Déjà que ça ne vole pas haut, que seraient devenus ceux, qui bien au chaud derrière leur clavier crachent sur le système comme ça ?
    Les pauvres bichons traumatisés par l’école, sérieux…
    Dans ce cas, vos enfants (les pauvres) vont avoir un précepteur n’est-ce pas ? Sinon vous seriez abominables d’envoyer vos chères progénitures dans ce lieu sordide et inutile qu’est l’école…
    En tout cas, on voit en effet qu’un bon nombre a fait un rejet sévère de l’éducation !

  12. moi ma thèse c’est que ces sont des singes savants qui l’ont pondu. :joy:

    Sinon une raison bien plus pratico-pratique et terre-à-terre : il y a peut-être une loi qui impose ce genre de média dans ces cas là. En effet, la demande est passée par la justice, ou au moins ça a bien remonté dans les administrations officielles. Dans le milieu de la justice, il me semble que le seul media utilisé est le papier.

  13. Il serait temps qu’une enieme loi de modernisation de la justice impose l’utilisation de PDF signés en lieu et place de toute cette paperasse.
    Tout le monde y gagnerait.
    Fini les dossiers qui se perdent (on pourrait les archiver)
    Fini les dossier qui débordent et sont stockés dans les couloirs (accessible à tous) du tribunal de Bobigny
    Fini le temps perdu à chercher dans une dossier (Pomme F)

  14. 17 pages bien espacées, ça va, ils y arriveront. Et puis ils ont été sympa, ils auraient pu enlever les commentaires !

  15. skepty says:

    C’était exactement le sens de mon commentaire :slight_smile:

  16. Ça y est ! Le mot est lâché ! “Théories complotistes”… Non mais sans déconner, pourrez-tu au moins avoir, ne serait-ce que la décence de ne pas insulter l’intelligence ? Il n’y a rien de complotiste dans mes propos, il suffit de se documenter un peu plutôt que de passer des heures devant sa télé à s’abrutir et s’abreuver de mots dont tu ne maîtrises même la définition et le sens… Je suis père d’un enfant de 8 ans qui est scolarisé, je suis très investi dans l’apprentissage de mon fils. Je consulte les programmes annuels avec grand intérêt pour ce qu’il va ingurgiter tout au long de son année en classe, je suis plus ou moins proche de l’institutrice qui l’accompagne dans cette aventure. Mon expérience n’est pas celle des autres, j’en conviens, par contre le programme, LUI, est le MÊME pour tous et je peux te dire que plus ça va et plus c’est de l’usine à neuneu. Quand j’avais l’âge de mon fils, j’étais bien au-delà de ces apprentissages… Théories du complot mon cul sur la commode ! :wink:

  17. Toutes mes excuses :wink:

  18. ssbb says:

    Bon troll. bonne désinformation avec. J’accepte !

    @korben options3:
    Regarde le SQL … y’a un sacré barbus qui travaille dessus, je pense qu’il ont embauché Néo.
    Vu le code, soit un mec l’a obfusqué avant de le donner à l’administration, soit le code qu’ils ont donné, c’est un code compiler, et ils ont un autre programme “claire”.

  19. Croux says:

    Avant tout, l’école n’est pas obligatoire en France, seule l’instruction l’est. Elle peut très bien se faire à la maison, par correspondance ou dans d’autres structures. L’éducation nationale se charge seulement de vérifier que les enfants concernés reçoivent bien l’instruction détaillées dans les programmes, jusqu’à l’âge de 16 ans. C’est aussi un moyen de protéger les enfants de certaines dérives sectaires.

    Voici quelques remarques sur les “incohérences” :

    • surpopulation dans les classes : c’est très subjectif, en 1988 j’étais dans une classe de 2nde de 33 élèves et l’année suivante nous étions 40 en 1ere S, par ailleurs on n’avait pas de cours de langue en demi-groupe ni toutes les options qu’on trouve actuellement et qui génèrent des regroupements à effectif réduit. L’impression de surpopulation actuelle vient essentiellement du comportement d’une partie des élèves qui manque d’éducation et gênent ou perturbent le déroulement des cours par manque de concentration, inattention chronique, désintérêt et bavardages. C’est un des effets pervers de la massification de l’enseignement et l’absence de sélection. Une partie des élèves arrivent au lycée car ils n’ont pas été pris ailleurs, ils ont accumulé tellement de lacunes durant leurs années de collège qu’ils ne sont plus en mesure de suivre correctement les cours. Ils préfèrent alors rester dans un système qui n’est pas adapté plutôt que d’essayer la voie de l’apprentissage.

    • programme qui ratissent tellement large que l’individu en est oublié : les programmes ont été allégés et simplifiés au collège et au lycée pour faire face aux élèves en difficultés (ce que l’université n’a pas encore fait d’où le taux d’échec actuel en deug-licence).

    • lieux de vie/cours obsolètes : ce n’était pas mieux avant, il y a moins de 30 ans quand j’étais en 2nde, nous nous mettions en tenue de sport dans une cave non chauffée avec les plâtres qui nous tombaient dessus. Ceci de toutes façons n’est pas dû à l’éducation nationale mais aux collectivités locales : les départements et les régions ont la charge de l’entretien des collèges et des lycées.

    • professeurs blasés et désintéressés du futur de leur élèves :
      ça a toujours existé et dans toutes les professions, mais on voit aussi beaucoup de profs plus préoccupés par l’avenir de leurs élèves que les élèves eux-mêmes ! Combien d’élèves tardent à se préoccuper de leur orientation et finissent par faire le même choix que leurs amis (aller en FAC de psycho, d’économie, …). Par ailleurs il y a aussi le manque d’ambition (personnelle ou familiale), certains élèves pourraient viser plus haut, se préparer une
      situation plus confortable, mais cela demande des efforts… On pourrait aussi parler du désintérêt des parents : comment se fait-il que des enfants en cinquième en arrivent à manquer 2 semaines de cours durant une année scolaire. Et je parle là d’une moyenne sur une classe entière (et en ne tenant pas compte d’un cas particulier d’hospitalisation prolongé) ! De nos jours, au moindre bobo, au moindre mal de tête c’est tout de suite une demande pour aller à l’infirmerie. De mon temps, un élève absent en classe était quelque chose d’exceptionnel, là c’est quotidiennement qu’il manque au moins un élève.

    • et ce, pour que ceux qu’y n’ont pas les moyens/la possibilité de se payer des cours en privé : quand on ne peut pas se payer des cours, on se fait aider par quelqu’un de la famille, ou on travaille à plusieurs avec ses camarades de classe. On progresse bien plus en s’investissant dans son travail qu’en étant passif à un cours particulier.

    • ou des formations supplémentaires se retrouvent avec des diplômes totalement inadaptés à la vie professionnelle : C’est pour ça qu’il faut préparer ou devrais-je dire travailler son orientation. Après je reconnais que les métiers évoluent tellement vite qu’il n’est pas possible de mettre en place des formations systématiquement adaptées. Mettre en place une formation professionnelle demande du temps, il faut trouver des personnes qualifiées et prêtes parfois à laisser tomber leur activité en pleine essor pour venir former des jeunes, pas toujours motivés, et ce pour un salaire pas toujours à la hauteur non plus…

    La question qu’on peut se poser c’est : Est-ce à l’éducation nationale de fournir une formation et un boulot clé en main ? L’éducation nationale ne devrait-elle pas se contenter d’instruire les bases, et laisser à d’autres le rôle de former à une activité professionnelle ?
    C’était comme ça avant, mais beaucoup d’entreprises aujourd’hui ne veulent plus passer du temps à former leur salariés. Elles préfèrent avoir un employé prêt à l’emploi, quitte à se plaindre de ne pas trouver l’oiseau rare ayants toutes les compétences inutiles requises (comme avoir 5 ans d’expérience dans une technologie qui n’existe que depuis 3 ans…)

Continuer la discussion sur Korben Communauté

16 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants