Quantcast
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Mise à jour de mon BIOS

Je sais que tout le monde s’en tape, mais j’ai mis à jour mon BIOS hier soir !
J’espère que cela agira sur mes soucis de shutdown du PC.

En tout cas, je ne sais pas si vous avez déjà essayé de faire un flashage de BIOS depuis Linux, et sans disquette !

En effet, pour flasher son BIOS, il faut soit avoir Windows pour pouvoir lancer le soft du constructeur de carte mère (Abit pour moi), soit être équipé d’un lecteur de disquette.

En ce qui me concerne, j’ai bien un lecteur de disquette mais plus une seule disquette (lol).

Je me suis donc amusé à essayer de faire ça sous Linux et comme je suis un mec sympa, je vais vous expliquer comment j’ai fait, on ne sait jamais ça pourrait servir.

Tout d’abord, il faut vous décider sur quoi vous allez booter…
CD ou clé USB ? En ce qui me concerne, j’ai choisi la clé USB mais sachez que cette méthode s’applique aux 2 supports.

Le principe est simple. Il va consister à rendre votre CD ou votre clé bootable puis à placer dedans les fichiers de mise à jour de votre BIOS.

  1. Avant tout, téléchargez l’image que dispo ici. Il s’agit simplement d’une image de disquette DOS (FreeDos pour être exact) qui va permettre de booter.
  2. Dezipper ensuite l’image avec la commande: "gunzip FDOEM.144.gz"
  3. Créez ensuite un repertoire temporaire: "mkdir /mnt/tmp"
  4. Vous avez ensuite besoin d’activer le module loopback si celui-ci n’est pas inclu dans votre kernel avec la commande suivante: "modprobe loop"
  5.  Il suffit maintenant de monter l’image télécharger dans le repertoire que vous avez crée avec la commande suivante: "mount -o loop -t vfat FDOEM.144 /mnt/tmp"
  6. Il suffit ensuite de placer dans le repertoire /mnt/tmp les fichiers necessaires au boot de votre BIOS. Souvent les constructeurs mettent à disposition des .exe. Pas très pratique a decompresser sous Linux. Pour faire ça simplement, il faut que vous soyez équipé de unzip ou de unrar. Installez les sur votre distribution. Sous Ubuntu si vous voulez être équipé au niveau décompression, entrez la commande suivante: "sudo aptitude update && sudo aptitude install rar unace unrar p7zip arj unzoo lha libarchive1 libarchive-tar-perl libarchive-zip-perl dpkg-dev"
  7. Une fois que vous avez placé ces fichiers dans le repertoire monté, vous devez démonter le support avec la commande: "umount /mnt/tmp"
  8. Si vous voulez booter sur un CD rendez vous directement à l’étape 10. Si vous utilisez une clé USB, vous avez quasiment terminé. Il faut maintenant placer l’image disque sur votre clée USB en entrant la commande suivante: "dd if=FDOEM.144 of=/dev/sdc" . /dev/sdc est à remplacer evidement par le chemin de votre clé USB. Pour le connaitre, il suffit de faire un "fdisk -l" afin de connaitre toutes les partitions de tous vos disques.
  9. Bootez sur votre clé et lancez le fichier d’installation de votre BIOS. Si vous voulez booter sur un CD, continuez la lecture…
  10. Maintenant que les fichiers sont dans l’image, il va falloir la graver. Pour cela, on va convertir cette image en .iso avec l’utilitaire mkisofs. Si celui ci n’est pas présent sur votre système, installez le. Si vous êtes sur Ubuntu, installez le avec la commande suivante: "sudo aptitude update && sudo aptitude install mkisofs"
  11. Il faut ensuite lancer la conversion avec la commande suivante: "mkisofs -o mon_image_bootable.iso -b FDOEM.144 FDOEM.144"
  12. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à graver cette ISO sur un CD vierge soit avec votre logiciel de gravure préféré, soit directement en ligne de commande en tapant cela: "cdrecord -v mon_image_bootable.iso"
  13. Et voilà, c’est terminé pour les CD. Vous pouvez booter sur votre CD et installer votre BIOS

Remarques: N’oubliez pas que le flashage du BIOS est une opération qui reste périlleuse, donc lisez bien les instructions données par votre constructeur.
Sachez aussi que si vous bootez sur un CD, l’utilitaire de flashage ne pourra pas sauvegarder votre BIOS ("lecture seule"). Normalement, ce n’est pas un soucis mais vous êtes prévenu.

Voilà, j’espère que ça vous à plu 😉
Bon flashage !


On fête la rentrée avec NordVPN ! [Bon plan]

— Article sponsorisé par NordVPN —

Il n’y a pas que vos enfants qui méritent d’être protégés lors de cette rentrée scolaire 2020 un peu particulière, votre Internet se doit lui aussi d’avoir tout sous la main pour rester en bonne santé. Et pour l’occasion NordVPN vous offre une remise de 68% sur l’abonnement annuel de sa boite à outils VPN.

Je vous ai déjà parlé de ce VPN que vous connaissez déjà même si vous ne lisez pas mon blog régulièrement, il s’agit de l’un des plus robuste et connu du marché. Vous le trouverez souvent assez bien placé dans divers comparatifs car il propose un grand nombre de fonctionnalités assez pratique et qu’il est tout simplement le plus rapide du marché (plus de 5000 serveurs de par le monde). Rapidité encore renforcée récemment depuis qu’ils ont introduit le protocole NordLynx, basé sur Wireguard.

Et c’est une bonne nouvelle lorsqu’on sait que la vitesse est sans doute l’aspect le plus important pour beaucoup de monde, bein oui quoi … c’est rageant de débloquer le contenu Netflix d’autres pays pour ensuite avoir un visionnage qui rame.

Protection en un clic, fonctionnalité Kill Switch, masquage de votre adresse IP, prise en charge des partages de fichiers en p2p, protection contre les malwares et les pubs, streaming sans interruption, test de fuite DNS et même possibilité de coupler l’outil avec l’anonymat de The Onion Router … sont quelques-unes des autres options disponibles.

À noter que cet été l’outil a passé avec succès l’audit d’une société indépendante (PricewaterhouseCoopers) concernant leur politique de non-conservation de registre d’activité, validant que NordVPN ne conservait pas l’activité de ses utilisateurs sur le web.

NordVPN sur desktop ou mobile

De plus une licence NordVPN vous permet de protéger jusqu’à 6 appareils et cela, quelle que soit la plateforme sur laquelle ces derniers tournent (android où iOS, Windows, Linux ou macOS, android TV). Il propose également des extensions pour navigateurs (Chrome/Brave et Firefox). Au bureau, en déplacement ou à la maison, vous pourrez utiliser la même licence pour tout.

Pour ne payer votre solution VPN que 3.3€/mois durant 2 ans, c’est par ici. Et n’oubliez pas qu’il y a 30 jours de garantie satisfait ou remboursé pour tester et voir si ça vous convient, zéro risque ! Et s’il y avait le moindre soucis le service dispose d’un service client disponible 24/24 et 7J/7 en français.

D’ailleurs NordVPN m’a communiqué que d’ici la fin septembre, c’est l’ensemble de leurs applications qui seront entièrement disponibles dans la langue de notre cher Molière.

Merci à notre sponsor NordVPN de continuer à faire confiance à korben.info !