Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Neufbox – Dites adieu au mode bridge

Jusqu’à présent, il était possible sur les Neufbox 4, d’activer un mode « bridge » qui permettait de faire fonctionner la box en modem ADSL simple, afin de lui coller au cul un petit routeur sur lequel les ordinateurs pouvaient se connecter.

Cela est utile par exemple pour augmenter la portée du wifi ou pour avoir des fonctionnalités sur son réseau local comme le VPN, le Firewall, le QoS…etc qui ne sont pas dans la Neufbox. C’est utilisé par beaucoup de sociétés abonnées chez SFR.

Et paf, sans prévenir ses client, SFR a décidé de manière complétement arbitraire de retirer ce mode bridge dans la dernière mise à jour de son firmware. Ce firmware estampillé 3.1.7 est une version commune aux Neufbox 4 et 6… Et comme le mode bridge n’était déjà plus dispo dans les Neufbox 6, et bien il vient de sauter.

Du coup, pas beaucoup de solutions pour les gens qui utilisaient leur Neufbox 4 en mode bridge à part :

  • Changer pour un FAI qui propose des box avec un mode bridge.
  • Activer la DMZ sur la Neufbox (mais ce ne sera pas suffisant pour tout le monde malheureusement).
  • Passer sur un firmware alternatif.
  • Attendre que SFR fasse machine arrière, mais là je pense qu’on peut rêver car les techos sur les forums ont bien confirmé que le mode bridge ne reviendra pas.

Que le mode bridge s’en aille, c’est une chose, mais que SFR fasse tomber du jour au lendemain de nombreux LAN à cause d’une mise à jour sur laquelle ils n’ont pas communiqué, c’est juste non professionnel. Prévenir et proposer une solution alternative claire aurait pu permettre à leurs clients de s’adapter.

Si j’étais client chez eux, je crois qu’en ce moment même, je me sentirai comme la dernière roue du carrosse…  D’ailleurs, si l’envie vous prend d’aller pousser une gueulante (ça soulage toujours), un sujet est ouvert sur le forum officiel.

Merci à K3nnyfr pour l’info


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job