Début juin, un rapport concernant la liberté d'expression et la riposte graduée a été présenté à l'ONU. Ce rapport demandait urgemment aux gouvernements ayant mis en place la suspension de la connexion internet pour téléchargement illégal, de suspendre ces mesure car contraires à l'article 19, paragraphe 2 et 3, du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques, c'est à dire au droit fondamental de rechercher, recevoir et répandre des informations et des idées sous n'importe quelle forme. En d'autres mots, selon l'ONU, Hadopi est contraire aux principes de liberté d'expression. C'est pas nouveau mais ça fait du bien de l'entendre dire officiellement.

Et hop, bonne nouvelle, ce rapport de l'ONU vient d'être signé et approuvé par plus de 40 pays. L'Autriche, la Bosnie, le Botswana, Brésil, Canada, Chili, Costa Rica, Croatie, République tchèque, Danemark, Djibouti, Guatemala, Inde, Indonésie, Israël, Japon,Jordanie, Lituanie, République yougoslave de Macédoine, Maldives, Maurice, Mexique , Moldova, Monténégro, Maroc, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège,Palestine, Pérou, Pologne, Sénégal, Afrique du Sud, Serbie, Suède, Suisse, Tunisie, Turquie, Ukraine, États-Unis et Uruguay.

Y'a juste 2 connards qui n'ont pas signé : La France et le Royaume Uni (qui ont mis en place la riposte graduée...logique)

Bref, on continue de s'enfoncer et de passer pour des clowns auprès de la communauté internationale...

[Source]